Code international des signaux maritimes

Le code international des signaux flottants maritimes est un système mis en place dans toutes les marines du monde permettant de converser quelle que soit la langue parlée par le bâtiment origine du message et son (ou ses) destinataire (s). Il est composé des lettres de l'alphabet et de chiffres à l'aide de différents pavillons, flammes ou triangles, appelés « flottants ».

Un flottant peut se présenter sous différentes formes : Pavillons (pavillon alphabétique sauf Alfa et Bravo qui sont des guidons), flammes (flamme du code ou numérique) ou triangles (substitut).

Un flottant ou la combinaison de plusieurs flottants constituent un signal flottant.

Les flottants peuvent être utilisés de plusieurs manières :

  • Chaque flottant peut représenter une lettre d'un message
  • Chaque flottant a une signification propre
  • Un ou plusieurs flottants peuvent former un mot codé (ou signal) qui peut être décodé à l'aide d'un document détenu par les deux bateaux. Pour la France, ce document est (était ?) le S.H.32 : (Ouvrage numéro 32 du S.H.O.M.)
  • Lors de courses de yachts ou de dinghys, les flottants ont d'autres significations. Par exemple, le pavillon P est utilisé pour indiquer un départ imminent, et le pavillon S signifie que la course est raccourcie.

Nota : L'OTAN utilise un autre code classé confidentiel défense, l'ATP 1 volume A (Allied Tactical Publication no 1 A) pour communiquer des messages opérationnels ou spécifiques entre bâtiments militaires, affrétés ou réquisitionnés. Quand deux navires appartenant à des marines de l'OTAN communiquent au moyen du code international, le signal flottant est précédé par la "flamme du code".

Other Languages
dansk: Signalflag
日本語: 国際信号旗
한국어: 국제 신호기
Nederlands: Seinvlag