Clonage

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir clone.

Le clonage désigne principalement deux processus. C'est d'une part la multiplication naturelle ou artificielle à l'identique d'un être vivant, c'est-à-dire avec conservation exacte du même génome pour tous les descendants (les clones). C'est donc un synonyme de certaines formes de multiplication asexuée telles que le bouturage. C'est d'autre part la multiplication provoquée d'un fragment d'ADN par l'intermédiaire d'un micro-organisme. Ainsi, en biologie, le mot clonage désigne plusieurs choses  :

  • d'une part, le fait de reproduire des organismes vivants pour obtenir des êtres génétiquement identiques ; ceci peut s'appliquer à de simples cellules (clonage cellulaire, par prélèvement d'une seule cellule, qui est mise en culture de manière individuelle) ou bien à des animaux – donc y compris les êtres humains – et des végétaux (clonage reproductif, bouturage). L'ensemble de ces cellules, ou individus, forme un seul et même clone (tant que le patrimoine génétique est identique) ;
  • d'autre part, une technique de biologie moléculaire qui consiste à isoler un fragment d'ADN et à le multiplier à l'identique en l'« insérant » dans une molécule d'ADN « porteuse » appelée vecteur permettant son amplification. Cette technique de biologie moléculaire peut être utilisée pour un clonage partiel, ne portant que sur un fragment de matériel génétique (ADN), mais aussi pour le clonage d'un gène entier permettant la production de la protéine recombinante correspondante. L'« insertion » est souvent réalisée à l'aide d'un vecteur, les plus communément utilisés étant les virus ou les plasmides (petites molécules d'ADN cycliques).

Au sens scientifique, le clonage est l'obtention d'un être vivant génétiquement identique à l'original qui a fourni son génome.

Des vrais jumeaux, monozygotes, chez les animaux et chez l'homme sont des clones naturels. Ils démontrent à la fois les ressemblances et les différences que l'on peut attendre chez des clones artificiels, en raison du contexte différent où ils peuvent être placés (alimentation, traitement différents par l'éleveur ou les parents, etc.).

Le terme clone est utilisé pour la première fois en 1903 par le botaniste H.J. Webber en désignant des plantes reproduites par multiplication asexuée. Ce mot sera ensuite réutilisé par J.B.S. Haldane.

Gene cloning-fr.svg
Other Languages
العربية: استنساخ
অসমীয়া: ক্ল’নিং
asturianu: Clonación
azərbaycanca: Klonlaşdırma
башҡортса: Клонлаштырыу
български: Клониране
বাংলা: ক্লোনিং
bosanski: Kloniranje
català: Clonació
čeština: Klonování
dansk: Kloning
Deutsch: Klonen
Ελληνικά: Κλωνοποίηση
English: Cloning
Esperanto: Klonado
español: Clonación
eesti: Kloonimine
euskara: Klonazio
فارسی: تاگ‌سازی
suomi: Kloonaus
Frysk: Klonen
galego: Clonación
עברית: שיבוט
हिन्दी: प्रतिरूपण
hrvatski: Kloniranje
magyar: Klónozás
Հայերեն: Կլոնավորում
interlingua: Clonage
Bahasa Indonesia: Kloning
italiano: Clonazione
la .lojban.: mivyfu'i
ქართული: კლონირება
kurdî: Dubarekirin
Latina: Clonizatio
Ligure: Clonaçion
lietuvių: Klonavimas
latviešu: Klonēšana
മലയാളം: ക്ലോണിംഗ്
Bahasa Melayu: Klon
नेपाली: क्लोनिङ
Nederlands: Klonen (biologie)
norsk nynorsk: Kloning
norsk: Kloning
polski: Klonowanie
português: Clonagem
română: Clonare
srpskohrvatski / српскохрватски: Kloniranje
Simple English: Clone
slovenčina: Klonovanie
slovenščina: Kloniranje
shqip: Klonimi
српски / srpski: Клонирање
Basa Sunda: Kloning
svenska: Kloning
తెలుగు: క్లోనింగ్
Tagalog: Cloning
Türkçe: Klonlama
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: كىلون تېخنىكىسى
اردو: کلوننگ
Tiếng Việt: Dòng hóa
Winaray: Klonasyon
中文: 克隆
粵語: 基因複製