Classique chinois

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir jing et classique.
Les Classiques sur pierre de Kaicheng, gravés en 837 apr. J.-C., photographiés par Édouard Chavannes en 1907 à Xi'an.

Jing (chinois 經), Classique ou Canon, désigne en Chine les ouvrages dont le contenu est considéré comme « permanent » (littéralement jing signifie « constant ») et orthodoxe du point de vue du confucianisme. Jing a aussi désigné par la suite les sutras bouddhiques[1].

L'étude des Quatre Livres (à partir du XIIIe siècle) et des Cinq Classiques (à partir du IIe siècle av. J.-C.) (四書五經, 四书五经, Sìshūwǔjīng) était obligatoire pour les étudiants qui souhaitaient devenir fonctionnaires. La rédaction, la compilation ou le commentaire des Cinq classiques étaient attribués à Confucius. Toute discussion politique était émaillée de références à cette base commune et il n'était pas possible de devenir lettré, ou même officier militaire, sans les connaître à la perfection.

Other Languages
Bahasa Indonesia: Klasik Tionghoa
Bahasa Melayu: Karya Klasik Cina
srpskohrvatski / српскохрватски: Kineski klasici
中文: 中國古籍