Classification phylogénétique de Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader

La Classification phylogénétique du vivant est un ouvrage de Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader, illustré par Dominique Visset, publié en 2001[1] aux éditions Belin avec le concours du Centre national du livre. La quatrième édition revue et augmentée a été publiée en 2016[2].

Cette synthèse fait le point sur les récents progrès en matière de systématique des êtres vivants, et en propose donc une classification phylogénétique. Auparavant, l'ouvrage développe le concept de phylogénie et les méthodes utilisées pour la réalisation des arbres phylogénétiques.

En complément, un second tome publié en 2013[3] est consacré à un grand groupe de végétaux, les plantes à fleurs (ou angiospermes), et à cinq grands groupes d'animaux, à savoir les cnidaires, les hexapodes (insectes, collemboles, etc.), les squamates (lézards et serpents), les oiseaux et les poissons téléostéens.

La quatrième édition apporte la vision que la communauté scientifique a, en 2016, de l’ensemble du vivant en donnant notamment de l'importance aux micro-organismes et aux débats qu’ils suscitent depuis l’avènement de l’ère génomique[4].Elle comporte un deuxième tome paru en 2017[5] et consacré aux animaux Métazoaires.