Cinémathèque royale de Belgique

Cinémathèque royale de Belgique
Cinémathèque royale de Belgique
Cinémathèque royale de Belgique
Informations générales
Autre nom CINEMATEK
Type Cinémathèque
Création 1938
Forme juridique Fondation d'utilité publique
Président Éric De Keuleneer
Conservateur Nicola Mazzanti (depuis 2012)
Ampleur 35 000 titres (1997) [1]
6 000 plaques ( lanterne magique)
16 516 films digitaux (2015)
Période dès 1646 [1]
Collaborateurs 17 (collections film)
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Belgique  Belgique
Ville Bruxelles
Coordonnées 50° 50′ 38″ nord, 4° 21′ 29″ est
Site web www.cinematek.be

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Cinémathèque royale de Belgique

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Cinémathèque royale de Belgique

La Cinémathèque royale de Belgique (en néerlandais Koninklijk Belgisch Filmarchief) est fondée en 1938 par Henri Storck, André Thirifays et Pierre Vermeylen.

Elle a pour objet :

  • de constituer et conserver une collection de films possédant un intérêt esthétique, technique et historique permanent,
  • de réunir une documentation la plus large possible ayant trait à l'art cinématographique et
  • d'assurer, dans un but d'intérêt esthétique et scientifique, la consultation de ces films et documents.

Histoire

En 1997, elle était la cinémathèque la plus importante d'Europe (35 000 titres conservés dans un état exceptionnel) [1].

Elle a eu pour conservateurs Jacques Ledoux de 1948 à 1988, puis Gabrielle Claes ( Prix du mérite du cinéma flamand) jusqu'au premier octobre 2011 quand Wouter Hessels, désigné à ce poste le 16 juin 2011 par le Conseil d'Administration de la Fondation Cinémathèque royale de Belgique (dont Éric De Keuleneer est président et Stijn Coninx vice-président), avait pris ses fonctions pour un mandat de six ans [2]. Deux mois plus tard, Wouter Hessels démissionne [3]. Le 15 décembre, Nicola Mazzanti, venant de la cinémathèque de Bologne, est désigné conservateur par le Conseil d’Administration de la Cinémathèque royale [4].

La Cinémathèque a le statut d'établissement d'utilité publique. Elle est membre de la Fédération Internationale des Archives du Film qui regroupe les cinémathèques les plus importantes sur le plan international. C'est un organisme bi-culturel subventionné par le gouvernement fédéral et s'adresse aux communautés linguistiques francophone et néerlandophone.