Cinéma muet

Scène du film Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (1921), l'un des films muets à très gros succès.

Les films antérieurs à l’invention du cinéma sonore ne sont pas qualifiés de muets par leurs contemporains, et pour cause, les dénominations cinéma muet et film muet ne datent que des années 1930, en anglais ce sont les silent films, après que le cinéma sonore se fut imposé[1]. Le cinéma muet se caractérise par l’absence de dialogues enregistrés sur un support mécanique (disque ou pellicule) qui permettrait leur enregistrement, leur transport dans une salle et leur audition par un public en même temps qu'il regarderait les images, et par l’absence sur le même support de musique et de bruits ou d’ambiances sonores.

Ainsi, les soixante-dix premiers films de Thomas Edison et de William Kennedy Laurie Dickson, de 1891 à 1895, sont tournés sans le moindre son avec le Kinétographe, et présentés au public en cet état grâce au Kinétoscope, appareil de visionnage individuel. Les films des frères Lumière, filmés et projetés sur grand écran grâce au Cinématographe, à partir de 1895, le sont également ; leur durée est identique aux films américains : 30 à 60 secondes.

Précédemment, dès 1892, Émile Reynaud, qui, le premier, organise des projections de fictions animées sur grand écran, apporte la preuve qu'un spectacle d’images animées se doit d'être accompagné d'une musique soulignant les ambiances et expliquant les non-dits. Il commande pour ses Pantomimes lumineuses, les premiers dessins animés du monde, qui durent jusqu’à 5 minutes, les premières musiques du cinéma, les premières bandes originales au pianiste Gaston Paulin qui les interprète à chaque séance[2].

Les prétendus « premiers films parlants » sont en réalité des « films chantants », aussi bien Don Juan, en (1926), que Le Chanteur de jazz, en 1927. Les dialogues de ces films sont tous écrits sur des « cartons » introduits dans le montage entre les plans où l'on voit les acteurs parler. Seules sont enregistrées quelques paroles intermédiaires prononcées au cours des chants, entre deux couplets. Le véritable premier film parlant dure le temps d’une bobine, soit une dizaine de minutes ; c’est le bout d’essai du chanteur Al Jolson pour la Warner Bros : Une scène dans la plantation, réalisé en 1926. Al Jolson, grimé en pauvre Noir, y chante une berceuse bien rythmée, Rock-a-Bye Your Baby with a Dixie Melody, et deux autres chansons[3], mais soudain, il regarde droit dans l’objectif de la caméra, interrompt sa chanson et se met à parler. Au cours des projections, « les spectateurs sont enthousiasmés car, ô miracle ! le chanteur s’adresse à la caméra, donc à eux, et les interpelle avec une répartie devenue célèbre, « Wait a minute, wait a minute, you ain't heard nothin' yet ! » (Attendez une minute… Ouvrez grand vos oreilles… Vous n’avez encore rien entendu !), un must qu’il reprend plus tard dans Le Chanteur de jazz[4] ». Le succès public de ce court film est immense, à tel point que la Warner prend le risque financier de produire dans la foulée un long métrage de quatre-vingt-dix minutes, Le Chanteur de jazz. Ces projections sonores, qui enchantent les spectateurs, sonnent la fin du cinéma muet.

Other Languages
العربية: سينما صامتة
asturianu: Cine mudu
azərbaycanca: Səssiz film
беларуская: Нямое кіно
български: Нямо кино
català: Cinema mut
čeština: Němý film
Cymraeg: Ffilm fud
dansk: Stumfilm
Deutsch: Stummfilm
English: Silent film
Esperanto: Muta filmo
español: Cine mudo
eesti: Tummfilm
euskara: Zinema mutu
فارسی: فیلم صامت
Gaeilge: Balbhscannán
galego: Cinema mudo
עברית: ראינוע
hrvatski: Nijemi film
magyar: Némafilm
հայերեն: Համր կինո
Bahasa Indonesia: Film bisu
íslenska: Þögul kvikmynd
italiano: Film muto
한국어: 무성 영화
Ripoarisch: Stommfilm
Lëtzebuergesch: Stommfilm
latviešu: Mēmais kino
македонски: Нем филм
монгол: Дуугүй кино
Bahasa Melayu: Filem senyap
नेपाल भाषा: स:मदु संकिपा
Nederlands: Stomme film
norsk nynorsk: Stumfilm
norsk: Stumfilm
ਪੰਜਾਬੀ: ਮੂਕ ਫ਼ਿਲਮ
polski: Film niemy
português: Filme mudo
română: Film mut
sicilianu: Cinima mutu
srpskohrvatski / српскохрватски: Nijemi film
Simple English: Silent movie
slovenčina: Nemý film
српски / srpski: Неми филм
svenska: Stumfilm
Türkçe: Sessiz film
українська: Німе кіно
Tiếng Việt: Phim câm
中文: 无声电影
粵語: 默片