Cibachrome

Le Cibachrome ex-Ilfochrome est un procédé de tirage photographique couleur depuis un film inversible (ce dernier souvent sous la forme d'une diapositive couleur) produit jusqu'en 2013 par Ilford .

Ce procédé est celui utilisé deux laboratoires français pour réaliser des tirages argentiques couleurs grâce aux derniers stocks de papier et chimie disponibles en Europe.

Une association a repris le nom de Cibachrome en 2016.

Histoire

Les procédés de tirage couleur par destruction de pigments, également désignés comme « procédés par décoloration » ou « par blanchiment », datent du début du XXe siècle, avec le procédé Utocolor du Dr J. H. Smith introduit en 1906 à Zurich, puis le procédé Gasparcolor de Bela Gaspar en 1933. Cette technique est donc plus ancienne que les techniques à couplage de colorants de Type C ou de Type R, également appelées techniques chromogéniques, qui datent de 1936.

Le procédé est d'abord commercialisé au début des années 1960 sous le nom « Cilchrome » (« cil » pour Ciba, Ilford, et Lumière, les trois sociétés associées) [1]. Il prendra ensuite le nom de « Cibachrome ». Après le rachat d'Ilford par l'américain International Paper, Ciba-Geigy a demandé que ce procédé auquel elle ne prenait plus part change de nom, « Cibachrome » est donc devenu « Ilfochrome ». Le premier terme (ou son raccourci, « Ciba ») est cependant resté dans le langage courant.

Depuis la faillite de l'usine Ilford Imaging Switzerland en 2013, les derniers tirages sur Cibachrome ont encore proposés par Roland Dufau jusqu'à fin novembre 2017 et sont encore proposé par "Cadre en Seine Choi grâce à des stocks restants [1].

Other Languages
čeština: Cibachrome
Deutsch: Ilfochrome
English: Ilfochrome
español: Cibachrome
italiano: Ilfochrome
português: Ilfochrome
русский: Ilfochrome