Christian Godard

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Godard.
Christian Godard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Christian Godard (né le 24 mars 1932 à Paris), est un auteur de bande dessinée français. Ayant travaillé dans la quasi-totalité des hebdomadaires et mensuels francophones pour la jeunesse des années 1950 aux années 1980, il a créé de nombreuses histoires dans presque tous les genres. Il est le créateur de Norbert et Kari, Martin Milan et scénarise entre autres Le vagabond des limbes (avec Julio Ribera), La jungle en folie (avec Mic Delinx), Toupet (avec blog.

Reconnu pour la qualité de son dessin comme pour la sensibilité et les qualités d'imagination dont témoignent ses scénarios, « il s'impose parmi les principaux représentants de la bande dessinée classique franco-belge [1] ».

Biographie

Des débuts rapides et remarqués

Christian Godard débute dans la bande dessinée en 1954, en publiant pour Fillette et en fournissant des récits à des éditeurs de petits formats comme Rouff ( 1954- 1958), Aventures et Voyages ( 1955- 1961) ou les Éditions Mondiales ( 1957- 1959) [2]. En 1957- 1958, il reprend à René Goscinny le strip Lili Mannequin dans Paris flirt. Il travaille également pour IMA, l'ami des jeunes pour lequel il créé la série Tim et Anthime qui sera reprise brièvement en 1966 dans Tintin. Dès cette époque, sa production est déjà très diversifiée, de l'humour au réalisme, pour les enfants ou les adultes, sans être de grande qualité [3].

Cependant, les dizaines de pages qu'il accumule à cette époque le font remarquer par la rédaction de Vaillant, où il débute en 1957 avec Gil Bagout (jusqu'en 1962), avant de créer en 1959 sa première série connaissant un certain succès : Pipsi, publiée jusqu'en 1962. Il cesse cependant de collaborer à l'hebdomadaire en 1963 pour se consacrer à ses séries de Pilote.

En effet, son ami René Goscinny lui propose de participer dès le premier numéro en lui écrivant Jacquot le mousse, puis en 1962 Les Aventures de Tromblon et Bottaclou. Cette collaboration permet à Godard de mieux charpenter ses récits, découper les actions et construire ses gags [3]. Jean-Michel Charlier lui demandant de réaliser lui-même quelques histoires, Christian Godard crée Les Missions de l'Agent secret É.1000 en 1962, œuvre au comique grinçant où les qualités d'humoriste pur de Godard apparaissent au grand jour, bien que son dessin reste « du Greg assaisonné d'emprunts à Uderzo » [4]. Auteur très présent dans Pilote et Vaillant, Christian Godard n'est cependant pas encore très connu.

Un pilier de la presse hebdomadaire enfantine (1963-1974)

Le succès vient avec Norbert et Kari, série humoristique d'apparence classique mais dotée d'une originalité thématique (le duo de héros est composé d'un enfant polynésien et un métropolitain paresseux) et d'une atmosphère onirique qui la font se distinguer des autres publications de Pilote [5]. De 1963 à 1969, Godard réalise une vingtaine d'histoires de cette série dans l'hebdomadaire puis de 1968 à 1970 dans son supplément Super Pocket Pilote, l'arrêt de la série dans l'hebdomadaire originel ayant été décidé.

Accaparé pendant deux ans par sa nouvelle série, Christian Godard veut cependant éviter de s'y laisser enfermer et, après avoir tenté sans succès de s'imposer dans Spirou en 1965 avec deux histoires de Toupet, il entre l'année suivante à Tintin en reprenant Tim et Anthime, une de ses séries des années 1950. L'année suivante, il crée pour l'hebdomadaire jeunesse Martin Milan, sa deuxième série à succès, qu'il développe dans un premier temps jusqu'en 1973. En 1969, il aide Mittéï à trouver des idées pour Indésirable Désiré puis reprend avec le même auteur Modeste et Pompon, une création d' André Franquin, ce qui lui permet de se roder comme scénariste. En 1973, il met un premier arrêt à sa collaboration avec Tintin.

C'est qu'entre temps il est également devenu un pilier de Pif Gadget, non pas tant pour son éphémère reprise de la série titre (1970-1971) que pour La Jungle en folie, série de récits courts et gags illustrés par Mic Delinx et publiés dans l'hebdomadaire communiste de 1969 à 1983. À la même époque, Godard montre son attrait grandissant pour l'écriture en publiant aux Presses de la Cité son premier roman, Pavane pour un catcheur défunt.

Par leur liberté de forme et de ton, les histoires qu'il a publiées dans ces hebdomadaires font partie de celles qui « ont fait basculer la bande dessinée d'une mythologie enfantine vers des tentatives démystificatrices, encore timides [6] ».

Les années 1970 - 1980, séries à succès et collaboration avec Ribera

1975: Le vagabond des limbes. Godard publie directement en album chez Hachette [Note 1] le premier album d' Axle Munshine, dessiné par Julio Ribera, sa première série réaliste pour adultes à succès, qui mêle science-fiction, aventure, humour. Il se consacre alors de plus en plus à l'écriture de scénario, travaillant avec Pierre Le Guen puis Florenci Clavé en 1977-1978 dans Circus, et produisant à rythme soutenu les aventures du Vagabond (31 albums et 2 albums parallèles sont publiés de 1975 à 2003 ).

En 1977, il renoue avec Martin Milan pour Le journal de Tintin, deux séries sont réalisées, la dernière histoire date de 1997.

En 1981, il réalise une aventure de Norbert et Kari pour Gomme ! avant un dernier album en 1989. Pour son assistant Henri Dufranne (qui avait dessiné certains Martin Milan), Godard invente pour Tintin en 1978 Pamphile et Philéas. Cependant, ces hebdomadaires jeunesse connaissent de moins en moins de succès, et cessent les uns après les autres de publier régulièrement les séries de Godard ; celui-ci se spécialise alors dans le scénario de bande dessinée pour public adulte et adolescent.

Les chroniques du temps de la vallée des Ghlomes sont créés dans Circus en 1985 avec Ribera.

Deux albums Les dossiers de l'archange avec Clavé paraissent en 1987-1989.

Le vaisseau d'argent

1988, Godard innove de nouveau : il crée avec Julio Ribera la maison d’édition du Vaisseau d'argent, lui permettant de mettre en valeur de nouveaux, d’anciens albums et d'autres auteurs. Seize séries seront diffusées, le catalogue est issu en partie de chez Dargaud. Le Vagabond des Limbes est imprimé en version luxe (album no 1 à 13) et classique du no 16 à 21.

À la suite de difficultés financières le Vaisseau d'argent disparaît en 1991.

Une partie des séries sont reprises par les éditions Dargaud, des albums des aventures d' Axle Munshine seront vendus avec un étiquetage Dargaud.

Les nouvelles séries

En 1987, Christian Godard entre à Spirou, où il n'avait pas réussi à percer vingt ans plus tôt ; Toupet, cette fois dessiné par Albert Blesteau, y est publié jusqu'en 2004 et fait l'objet de dix-sept albums. Il y scénarise également pour Clarke [Note 2] Les Baby-sitters" ( de 1994 à 1999). À l'arrêt de Toupet, il reprend seul La Jungle en folie dans le nouveau Pif Gadget, mais doit s'arrêter avec la fin du magazine en 2008.

En 1998, il scénarise la reprise d’ Achille Talon, série créée par Greg : Achille Talon à la main verte, avec aux dessins Roger Widenlocher.

Parallèlement à cette activité jeunesse, Godard devient le scénariste de très nombreux albums et séries : avec Ribera (Le Grand Scandale, Le Bras du démon, etc.), Erik Juszezak ( Oki, souvenirs d'une jeune fille au pair, 1998-2003), Claude Plumail ( Le Cybertueur, 1999-2004 ; Dédales, depuis 2007), Achdé (Doc Véto, 1999-2001).

En 2002-2004, il publie les quatre volumes d’Une folie très ordinaire, série dans laquelle à chaque personnage correspond un dessinateur différent, afin de mieux mettre en valeur la multiplicité des points de vue.

À partir de 2000, Godard réalise de nombreux travaux alimentaires, comme Les Postiers chez Bamboo (2006-2008), Jungle (scénario de Comment s'envoyer en l'air sans s'ennuyer ?, 2008), les guides chez Vents d'Ouest (en tant que dessinateur de 2003 à 2005, puis scénariste depuis 2009).

Other Languages