Chlore

Chlore
Chlorine liquid in an ampoule.jpg
Chlore liquide dans une ampoule.
SoufreChloreArgon
F
  Structure cristalline orthorhombique
 
17
Cl
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
   
                                           
Cl
Br
Tableau completTableau étendu
Informations générales
Nom, symbole, numéro Chlore, Cl, 17
Série chimique Halogènes
Groupe, période, bloc 17 (VII), 3, p
Masse volumique 3,214 g·l-1,
1,56 g·cm-3 (-33,6 °C) [1]
Couleur Vert jaunâtre 7782-50-5
No CAS 7782-50-5 [2]
Propriétés atomiques
Masse atomique 35,453 ± 0,002 u [1]
Rayon atomique (calc) 100 pm (79 pm)
Rayon de covalence 102 ± 4 pm [3]
Rayon de van der Waals 180 pm [4]
Configuration électronique [ Ne] 3 s2 3 p5
Électrons par niveau d’énergie 2, 8, 7
État(s) d’oxydation 0, ±1, +3, +5, +7
Oxyde Acide fort
Structure cristalline Orthorhombique
Propriétés physiques
État ordinaire Gaz ( non-magnétique)
Point de fusion −101,5 °C [1]
Point d’ébullition −34,04 °C [1]
Énergie de fusion 3,203 kJ·mol-1
Énergie de vaporisation 10,2 kJ·mol-1
Température critique 143,8 °C
Volume molaire 22,062×10-3 m3·mol-1
Pression de vapeur > Patm. à 20 °C
Vitesse du son 206 m·s-1 à 20 °C
Divers
Électronégativité ( Pauling) 3,16
Chaleur massique 480 J·kg-1·K-1
Conductivité thermique 8,9×10-3 W·m-1·K-1
Énergies d’ionisation [5]
1re : 12,96763 eV 2e : 23,8136 eV
3e : 39,61 eV 4e : 53,4652 eV
5e : 67,8 eV 6e : 97,03 eV
7e : 114,1958 eV 8e : 348,28 eV
9e : 400,06 eV 10e : 455,63 eV
11e : 529,28 eV 12e : 591,99 eV
13e : 656,71 eV 14e : 749,76 eV
15e : 809,40 eV 16e : 3 658,521 eV
17e : 3 946,2960 eV
Isotopes les plus stables
Iso AN Période MD Ed PD
MeV
35Cl 75,77 % stable avec 18 neutrons
36Cl traces
{syn.}
301 000 ans β-
—-—
ε / β+
0,709
—-—
1,142
36 Ar
—-—
36 S
37Cl 24,23 % stable avec 20 neutrons
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le chlore est l' élément chimique de numéro atomique 17, de symbole Cl. C'est le plus commun des halogènes.

Le chlore est abondant dans la nature, son dérivé le plus important est le «  sel de table » ou chlorure de sodium (NaCl). Ce dernier est nécessaire à de nombreuses formes de vie.

Le chlore, à l'état de corps simple se présente sous la forme de la molécule de dichlore Cl2, qui est un gaz jaune-vert 2,5 fois plus dense que l' air, aux conditions normales de température et de pression. Ce gaz a une odeur suffocante très désagréable et est extrêmement toxique.

L'ion hypochlorite de l' eau de Javel contenant un atome de chlore, on dit souvent d'une eau javellisée qu'elle est « chlorée ». Il s'agit toutefois d'un abus de langage, source fréquente de confusions entre l'élément chlore, le gaz dichlore et l'ion hypochlorite. On parle aussi de chlore lorsqu'il s'agit en fait de dichlore. C'est sous le nom de chlore que le dichlore est en effet répertorié pour le transport des matières dangereuses par exemple.

Certains virus ( norovirus par exemple [6]), certaines bactéries ou les biofilms peuvent développer une certaine résistance au chlore. Ce phénomène est d'intérêt épidémiologique [7] et écoépidémiologique.

Découverte

C'est le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele qui est réputé avoir isolé le dichlore le premier en 1774. Il lui donna le nom d'acide muriatique déphlogistiqué, car il pensait que c'était un gaz composé.

Avec l'abandon du phlogistique, on crut, pendant quelques années que ce gaz contenait de l'oxygène, et ce n'est qu'en 1809 que le chimiste britannique Humphry Davy prouva qu'il n'en était pas ainsi, reconnut que c'était un gaz simple, et lui donna son nom actuel de chlore.