Chirurgie de réattribution sexuelle d'homme vers femme

La chirurgie de réattribution sexuelle d'homme vers femme implique de refaçonner les organes génitaux masculins pour leur donner l'apparence la plus conforme possible aux organes génitaux féminins. Avant toute intervention chirurgicale, les patients subissent généralement un traitement hormonal et, éventuellement, une épilation du visage. D'autres opérations peuvent être réalisées selon les individus, comme la chirurgie de féminisation faciale ou l' augmentation mammaire.

Histoire

Lili Elbe a été la première femme trans bénéficiaire de la chirurgie de réattribution sexuelle, en Allemagne, en 1930. Elle a subi cinq chirurgies : la pénectomie et l' orchiectomie, la transplantation d' ovaires, deux opérations pour enlever les ovaires, après le rejet de greffe, et la vaginoplastie. Cependant elle est décédée trois mois après sa cinquième opération.

Christine Jorgensen est probablement la femme la plus célèbre pour avoir été la première à bénéficier de la chirurgie de réattribution sexuelle au Danemark, à la fin de l'année 1952, et outée juste après. Elle fut une active militante pour les droits des personnes transgenres.

Une autre personne célèbre ayant bénéficier d'une chirurgie de réattribution sexuelle fut Renée Richards. Elle a réalisé la transition et a bénéficié de la chirurgie au milieu des années 1970, et elle a lutté avec succès pour que les personnes transgenres soient reconnues dans leur nouveau genre.

La première chirurgie male-to-female des États-Unis a eu lieu en 1966 au centre médico-hospitalier-universitaire Johns Hopkins [1]. Le premier médecin ayant effectué la chirurgie de réattribution sexuelle aux États-Unis fut Elmer Belt, dont l'activité s'est poursuivie jusqu'à la fin des années 1960.