Chilpéric Ier (roi des Francs)

Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chilpéric Chilpéric Ier.

Chilpéric Ier
Illustration.
Chilpéric Ier étrangle Galswinthe,
Grandes Chroniques de France de Charles Grandes Chroniques de France de Charles V, vers 1375-1380.
Paris, BnF, département des manuscrits, ms. Français 2813, fo 31 ro.
Titre
Roi de Soissons
PrédécesseurClotaire Clotaire Ier
SuccesseurClotaire Clotaire II
Roi de Paris
PrédécesseurCaribert Caribert Ier
SuccesseurGontran
Biographie
Titre completRoi de Soissons (561-584)
Roi de Paris (567-584)
DynastieMérovingiens
Date de naissance525-527[1]
Date de décès
Lieu de décèsChelles (France)
PèreClotaire Clotaire Ier
MèreArnegonde
ConjointAudovère
Galswinthe
Frédégonde
EnfantsThibert (v. 552-575)
Mérovée (553/556-577)
Basine (555/564-?)
Clovis (v. 557-580)
Clodebert (565/570-580)
Rigonde (v. 569-589)
Samson (575-577)
Dagobert (580)
Thierry (582-584)
Clotaire Clotaire II (584-629) Red crown.png
RésidenceSoissons, Rouen, Paris, Cambrai

Chilpéric Ier, né entre 525 et 527[1], ou en 534, mort entre les 20 et 28 septembre 584 à Chelles[2], est un roi franc de la dynastie des Mérovingiens, petit-fils de Clovis, roi des Francs, fils de Clotaire Clotaire Ier, roi de Soissons de 561 à 584. Surnommé par Grégoire de Tours « Le Néron et l'Hérode de notre temps ».

À la mort de Clotaire Ier, le royaume des Francs, réunifié[note 1] en 558, est partagé entre ses quatre fils : Sigebert, Gontran, Caribert et leur demi-frère Chilpéric, qui reçoit le royaume de Soissons. Une grande partie du règne de Chilpéric est occupé par des conflits avec ses frères, mais surtout avec Sigebert à partir de 570 environ.

Chilpéric a été marié trois fois, mais son nom est particulièrement associé à ceux de Galswinthe, sa seconde épouse, morte assassinée, et surtout de Frédégonde, sa troisième épouse. Le conflit entre Chilpéric (assassiné en 584) et Sigebert (assassiné en 575) se double du conflit entre Frédégonde et Brunehaut, épouse de Sigebert et sœur de Galswinthe : cette période de guerre entre rois et reines, la "faide royale", ne prendra fin qu'en 613 avec la victoire de Clotaire Clotaire II (584-629), fils de Chilpéric et Frédégonde, sur Brunehaut et ses descendants.

Chilpéric a été l'un des derniers rois mérovingiens à régner en monarque absolu sur ses sujets[3], avant que le pouvoir ne s'effrite, capté par une noblesse ambitieuse.

Sommaire

Other Languages
Alemannisch: Chilperich I.
български: Хилперих I
català: Khilperic I
čeština: Chilperich I.
Deutsch: Chilperich I.
English: Chilperic I
español: Chilperico I
suomi: Kilperik I
Frysk: Gilperik I
galego: Khilperico I
italiano: Chilperico I
ქართული: ხილპერიკ I
lietuvių: Chilperikas I
Nederlands: Chilperik I
norsk: Kilperik I
português: Quilperico I
română: Chilperic I
русский: Хильперик I
sicilianu: Chilpericu I
srpskohrvatski / српскохрватски: Hilperik I
slovenčina: Chilperich I.
slovenščina: Hilperik I.
svenska: Chilperik I
українська: Хільперік I
Yorùbá: Chilperic 1k