Cheval de Troie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheval de Troie (homonymie).
Beware of Greeks bearing gifts.
Dessin basé sur une peinture à l'huile d' Henri-Paul Motte ( e siècle).

Dans la mythologie grecque, l'épisode du cheval de Troie est un événement décisif de la guerre de Troie.

À l'initiative d' Ulysse, des guerriers grecs réussissent à pénétrer dans Troie, assiégée en vain depuis dix ans, en se cachant dans un grand cheval de bois, harnaché d'or [1], offert aux Troyens. Cette ruse de guerre entraîne la chute de la ville et permet le dénouement de la guerre.

Mythe

Sources du mythe

Cheval de Troie d'après le Vergilius Vaticanus.

L'épisode du cheval de Troie est brièvement relaté pour la première fois par Homère dans l’ Odyssée, son Iliade arrêtant la narration de la guerre de Troie aux funérailles d' Hector [2], [3]. Tout d'abord, au chant IV (251-290) :

« (...) Dans le cheval de bois, je nous revois assis, nous tous, les chefs d'Argos. Mais, alors tu survins, Hélène ! en cet endroit, quelque dieu t'amenait pour fournir aux Troyens une chance de gloire ; sur tes pas, Déiphobe allait, beau comme un dieu, et, par trois fois, tu fis le tour de la machine ; tu tapais sur le creux, appelant nom par nom les chefs des Danaens, imitant pour chacun la voix de son épouse [4] »

— Odyssée, édition de la Bibliothèque de la Pléiade, 1955.

Puis Ulysse, hôte anonyme d' Alcinoos, demande à l' aède Démodocos de chanter (VIII, 492-495)

« (...) l'histoire du cheval
qu'Épéios, assisté d' Athéna, construisit,
et traquenard qu'Ulysse conduisit à l'acropole
surchargé de soldats qui allaient piller Troie [5]. »

—  L'Odyssée d' Homère, traduction de Leconte de Lisle (1998).

Homère résume ensuite sur une vingtaine de vers le récit de Démodocos.

D'autre part, Virgile, qui a contribué à la popularité de l'épisode, en a fait l'objet de tout le livre II de l’ Énéide, sous la forme d'un récit fait par Énée à Didon, reine de Carthage.

Nature du mythe

La Procession du cheval dans Troie.
Peinture de Giovanni Domenico Tiepolo ( XVIIIe siècle).

Après avoir vainement assiégé Troie pendant dix ans, les Grecs ont l'idée d'une ruse pour prendre la ville : Épéios construit un cheval géant en bois creux, dans lequel se cache un groupe de soldats menés par Ulysse. Un espion grec, Sinon, réussit à convaincre les Troyens d'accepter l'offrande, malgré les avertissements de Laocoon et de Cassandre. Le cheval est tiré dans l'enceinte de la cité, franchit donc les portes Scées [a], les Troyens font alors une grande fête.

Lorsque les habitants de Troie sont pris par la torpeur de l'alcool, la nuit, les Grecs sortent du cheval et ouvrent alors les portes, permettant au reste de l'armée d'entrer et de piller la ville. Tous les hommes sont tués, les femmes et les filles sont emmenées comme esclaves. Les enfants mâles sont tués eux aussi pour éviter une éventuelle vengeance.

Dans l'épisode du cheval de Troie, Ulysse, personnage devenu célèbre pour sa mètis (« intelligence rusée »), rend un conseil très apprécié dans la guerre de Troie à laquelle il participe. Ici, il s'agit en fait d'une ruse. Elle se distingue de la tricherie mais aussi du délit (ou du crime) en cela que la ruse est autorisée par la loi ou les règles de l'usage, du jeu, de l'art, de la société ou des accords internationaux. En l'espèce de l'art de la guerre chez les Grecs, il s'agit plus particulièrement d'une ruse de guerre.

Other Languages
aragonés: Caballo de Troya
العربية: حصان طروادة
azərbaycanca: Troya atı
башҡортса: Троя аты
беларуская: Траянскі конь
български: Троянски кон
brezhoneg: Marc'h Troia
čeština: Trojský kůň
Ελληνικά: Δούρειος Ίππος
English: Trojan Horse
فارسی: اسب تروآ
hrvatski: Trojanski konj
Հայերեն: Տրոյական ձի
interlingua: Cavallo de Troia
Bahasa Indonesia: Kuda Troya
íslenska: Trójuhestur
ქართული: ტროის ცხენი
한국어: 트로이 목마
lumbaart: Cavall de Troja
latviešu: Trojas zirgs
македонски: Тројански коњ
مازِرونی: تروا اسب
Nederlands: Paard van Troje
norsk nynorsk: Den trojanske hesten
português: Cavalo de Troia
Runa Simi: Truyanu Kawallu
română: Calul troian
srpskohrvatski / српскохрватски: Trojanski konj
Simple English: Trojan Horse
slovenščina: Trojanski konj
тоҷикӣ: Аспи Троя
Türkçe: Truva Atı
українська: Троянський кінь
oʻzbekcha/ўзбекча: Troya oti
Tiếng Việt: Con ngựa thành Troia