Charles Beigbeder

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beigbeder.
Charles Beigbeder
Charles Beigbeder en 2009.
Charles Beigbeder en 2009.
Fonctions
Conseiller du 8e arrondissement de Paris
En fonction depuis le
(3 ans, 7 mois et 10 jours)
Élection 30 mars 2014
Secrétaire national de l' UMP chargé de la pédagogie de la réforme
Biographie
Nom de naissance Charles Beigbeder
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Neuilly-sur-Seine
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique UMP (2011-2014)
Fratrie Frédéric Beigbeder
Diplômé de École centrale de Paris
Profession Chef d'entreprise
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Religion Catholicisme

Charles Beigbeder, né le à Neuilly-sur-Seine, est un homme d'affaires et homme politique français.

Il a fondé cinq entreprises : le courtier en ligne Selftrade, le fournisseur d'électricité Poweo, le producteur agricole AgroGeneration, la société de réservation de loisirs Happytime et la société financière Audacia.

Biographie

Charles Beigbeder naît dans une famille catholique d'origine béarnaise. Sa mère, Christine de Chasteigner de La Rocheposay, est traductrice (elle traduit entre autres les romans de Barbara Cartland) et son père, Jean-Michel Beigbeder, est recruteur (« chasseur de têtes »).

Ingénieur diplômé en 1988 de l' École centrale Paris, il commence sa carrière chez Matra Marconi Space.

À partir de 1990, il entame une carrière dans l'investissement financier :

Profitant de l'engouement pour Internet, il fonde Selftrade, site de courtage en ligne. En 2000, il cède l'entreprise à DAB Bank. Il la quitte en 2002. Actuellement, elle est la propriété du groupe Boursorama.

En juin 2002, avec la fin du monopole d' EDF en France, il lance l'opérateur d'électricité Poweo. Il cède ses actions à Verbund en 2009 [1].

En 2007, il crée Audacia, dont l'objet est d'apporter des fonds propres non dilutifs aux entrepreneurs. Il a aussi créé cette même année AgroGeneration qui remet en culture des terres en friches dans d'anciens kolkhozes ukrainiens [2]. En mai 2013, il en cède le contrôle à son concurrent Harmelia lors d'une fusion [3].

Il a également fondé la société de coffrets cadeaux Happytime, dont la liquidation judiciaire a été prononcée par jugement du tribunal de commerce de Paris, le .

Distinction

Nicolas Sarkozy l'a nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Other Languages