Charles-Marie Livon

Charles-Marie Livon
Professeur Ch. Livon CIPH0260.jpg
Fonction
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Marseille Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Charles-Marie Livon né le à Marseille et mort dans la même ville le est un médecin et homme politique français.

Biographie

Charles-Marie Livon né le 19 mai 1850 rue de Lodi, à Marseille, est le fils d'un fabricant de cire et d'une pianiste. Il commence ses études de médecine en 1867 à l'Hôtel Dieu de Marseille, mais doit les interrompre pour s'engager dans l'armée afin de faire la guerre de 1870 comme médecin sous-aide major. Libéré en 1872, il passe sa thèse de médecine en 1873 à Paris et retourne à Marseille en 1884 comme professeur de physiologie à l'école de médecine de Marseille à l'Hôtel Dieu et à l' Hôtel Daviel et en sera le directeur pendant seize ans.

Le Louis Pasteur pratique la première vaccination antirabique sur un enfant. Très peu de temps après le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, sur proposition d'un de ses membres le docteur Joseph Chevillon, demande à Charles Livon de s'initier à l'application de cette découverte afin de créer à Marseille un centre de vaccination antirabique , et pour cela de se rendre auprès de l'illustre maître. Au début Louis Pasteur n'est pas favorable à la création d'un nouveau centre de vaccination ; en effet il écrit le à Charles livon : « La commission [du Conseil Général] se fait illusion si elle veut établir à Marseille un établissement d'inoculation préventive de la rage. Je suis prêt cependant à vous montrer les inoculations et mon installation provisoire. Il ne faut, à mon avis, qu'un seul établissement à Paris suffisant pour toute la France » [1]. Cette mise en garde ne décourage pas Charles Livon qui se rend à Paris pour étudier l'inoculation. Louis Pasteur finit par accepter l'idée de création d'un nouveau centre d'inoculation. Le , le maire de Masreille, le docteur Siméon Flaissières, prend un arrêté créant le service de vaccination qui prendra le nom d'Institut antirabique et en confie la direction à Charles Livon. L'inauguration a lieu le .

Charles Livon devient président de la commission administrative des hôpitaux et joue un grand rôle dans l'amélioration de l'hygiène des hôpitaux et la protection infantile. Il publie de nombreux ouvrages dont un traité de vivisection et un ouvrage sur le traitement des polypes laryngiens. En 1886 il est élu à l' Académie de Marseille. En 1895 sa notoriété est si grande que, lorsque la municipalité est paralysée par des querelles internes, on fait appel à lui pour occuper les fonctions de maire pendant trois mois. Il meurt à l' Hôtel-Dieu le 16 août 1917.

Other Languages