Charlemagne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charlemagne (homonymie).

Charlemagne
Bienheureux catholique
Illustration.
Denier impérial en argent de Charlemagne, inspiré des modèles numismatiques romains. Au droit, le profil imberbe, le front ceint de lauriers, et l'inscription « KAROLUS IMP[ERATOR] AUG[USTUS] » (Charles, empereur auguste)[1],[2].
Cabinet des médailles, BnF, Paris.
Titre
Empereur d'Occident

(13 ans, 1 mois et 3 jours)
Couronnement à Rome par le pape Léon Léon III
Prédécesseur-
SuccesseurLouis le Pieux
Roi des Francs

(45 ans, 3 mois et 19 jours)
AvecCarloman Carloman Ier (768-771)
MonarqueCharlemagne
PrédécesseurPépin le Bref
Carloman Carloman Ier
SuccesseurLouis le Pieux
Roi des Lombards

(39 ans, 7 mois et 23 jours)
MonarqueCharlemagne
PrédécesseurDidier de Lombardie
SuccesseurLouis Louis Ier le Pieux
Biographie
DynastieCarolingiens
Date de naissance (?) 742, 747 ou 748
Lieu de naissanceInconnu
Date de décès
Lieu de décèsAix-la-Chapelle (Empire carolingien, aujourd'hui en Allemagne)
Nature du décèsPneumonie
PèrePépin le Bref
MèreBertrade de Laon
FratrieCarloman Carloman Ier
ConjointHimiltrude
Désirée de Lombardie
Hildegarde de Vintzgau
Fastrade de Franconie
Luitgarde d'Alémanie
EnfantsAvec Himiltrude :
Pépin (v.770-811)
Avec Hildegarde de Vintzgau : Charles (v.772-811)
Adélaïde (?-774)
Rotrude (v.775-810)
Pépin d'Italie Red crown.png (777-810)
Louis Louis Ier Red crown.png (778-840)
Lothaire (778-779)
Berthe (v.779-823)
Gisèle (781-ap. 814)
Hildegarde (782-783)
Avec Fastrade de Franconie : Théodrade (v. 785-v. 853)
Hiltrude (ou Rotrude, Rothilde) (v. 787-?)
Enfants issus de concubines :

Avec Madelgarde : Ruotilde (790-852)
Avec Gerwinde : Adeltrude
Avec Régina : Drogon (801-855) Hugues (v. 802-844)
Avec Adelinde : Thierry (807-ap. 818)

HéritierLouis Louis Ier Red crown.png
Religioncatholique

Signature de Charlemagne Bienheureux catholique

Charlemagne, du latin Carolus Magnus, ou Charles Ier dit « le Grand », né à une date inconnue (vraisemblablement durant l'année 742, voire 747 ou 748, peut-être le ), mort le à Aix-la-Chapelle[3], est un roi des Francs et empereur. Il appartient à la dynastie des Carolingiens. Fils de Pépin le Bref, il est roi des Francs à partir de 768, devient par conquête roi des Lombards en 774 et est couronné empereur à Rome par le pape Léon Léon III le 24 ou , relevant une dignité disparue depuis la déposition du dernier empereur romain d'Occident en 476.

Roi guerrier, il agrandit notablement son royaume par une série de campagnes militaires, en particulier contre les Saxons païens dont la soumission fut difficile et violente (772-804), mais aussi contre les Lombards en Italie et les musulmans d'al-Andalus. Souverain réformateur, soucieux d'orthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et lettres et est à l'origine de la « renaissance carolingienne ». Son œuvre politique immédiate, l'Empire, ne lui survit cependant pas longtemps. Se conformant à la coutume successorale germanique, Charlemagne prévoit dès 806 le partage de l'Empire entre ses trois fils[4]. Après de nombreuses péripéties, l'Empire ne sera finalement partagé qu'en 843 entre trois de ses petits-fils, lors du traité de Verdun.

Le morcellement féodal des siècles suivants, puis la formation en Europe des États-nations rivaux condamnent à l'impuissance ceux qui tentent explicitement de restaurer l'empire universel de Charlemagne, en particulier les souverains du Saint-Empire romain germanique, d'Otton Otton Ier en 962 à Charles Quint au XVIe siècle, voire Napoléon Napoléon Ier, hanté par l'exemple du plus éminent des Carolingiens[5].

La figure de Charlemagne a été l'objet de déchirements en Europe, notamment d'enjeux politiques entre le XIIe et le XIXe siècle entre la nation germanique qui considère le Saint-Empire romain comme le successeur légitime de l'empereur carolingien et la nation française qui en fait un élément central de la continuité dynastique des Capétiens. Il est parfois considéré comme le « Père de l'Europe »[6],[7],[8],[9] pour avoir assuré le regroupement d'une partie notable de l'Europe occidentale, et posé des principes de gouvernement dont ont hérité les grands États européens[10].

Les deux principaux textes du IXe siècle qui dépeignent le Charlemagne réel, la Vita Caroli d'Éginhard et la Gesta Karoli Magni attribuée au moine de Saint-Gall Notker le Bègue, l'auréolent également de légendes et de mythes repris au cours des siècles suivants : « Il y a le Charlemagne de la société vassalique et féodale, le Charlemagne de la Croisade et de la Reconquête, le Charlemagne inventeur de la Couronne de France ou de la Couronne impériale, le Charlemagne mal canonisé mais tenu pour vrai saint de l'Église, le Charlemagne des bons écoliers »[11].

Charlemagne est, par tolérance du pape Benoît Benoît XIV, un bienheureux catholique fêté localement le [12]. En effet, en 1165, l'empereur Frédéric Frédéric Ier Barberousse obtient la canonisation de Charlemagne par l'antipape Pascal Pascal III[12],[13]. De nombreux diocèses du Nord de la France inscrivent alors Charlemagne à leur calendrier et, en 1661, l'université de Paris le choisit pour saint patron[12]. Aujourd'hui encore, la cathédrale d'Aix-la-Chapelle fait vénérer ses reliques[12]. Pourtant, l'Église catholique a retiré de son calendrier « l'empereur qui convertit les Saxons par l'épée plutôt que par la prédication pacifique de l'Évangile »[12].

Sommaire

Other Languages
Afrikaans: Karel die Grote
Alemannisch: Karl der Große
aragonés: Carlos Magno
العربية: شارلمان
مصرى: شارلمان
asturianu: Carlomagnu
azərbaycanca: Böyük Karl
تۆرکجه: شارلمانی
башҡортса: Бөйөк Карл
žemaitėška: Karuolės Dėdlīsės
Bikol Central: Charlemagne
беларуская: Карл Вялікі
беларуская (тарашкевіца)‎: Карл Вялікі
български: Карл Велики
brezhoneg: Karl Veur
bosanski: Karlo Veliki
буряад: Ехэ Карл
català: Carlemany
Cebuano: Carlomagno
کوردی: شارلمان
čeština: Karel Veliký
Чӑвашла: Аслă Карл
Cymraeg: Siarlymaen
Ελληνικά: Καρλομάγνος
English: Charlemagne
Esperanto: Karolo la Granda
español: Carlomagno
eesti: Karl Suur
euskara: Karlomagno
estremeñu: Carlus el Grandi
فارسی: شارلمانی
Võro: Karl Suur
føroyskt: Karlamagnus
Nordfriisk: Karl di Grat
furlan: Carli Magn
Gaeilge: Séarlas Mór
Gàidhlig: Teàrlach Mòr
galego: Carlomagno
עברית: קרל הגדול
हिन्दी: शारलेमेन
Fiji Hindi: Charlemagne
hrvatski: Karlo Veliki
Kreyòl ayisyen: Charlemagne
հայերեն: Կառլոս Մեծ
interlingua: Carolo Magne
Bahasa Indonesia: Karel yang Agung
Ilokano: Karlomagno
íslenska: Karlamagnús
italiano: Carlo Magno
日本語: カール大帝
Patois: Charlemagne
Basa Jawa: Charlemagne
ქართული: კარლოს დიდი
Qaraqalpaqsha: Karolus Magnus
Kabɩyɛ: Charlemagne
қазақша: Ұлы Карл
kurdî: Charlemagne
Кыргызча: Улуу Карл
Lëtzebuergesch: Karel de Groussen
Lingua Franca Nova: Carlo la grande
Limburgs: Karel de Groete
Ligure: Carlomagno
lumbaart: Carlo Magn
lietuvių: Karolis Didysis
latviešu: Kārlis Lielais
Malagasy: Charlemagne
македонски: Карло Велики
മലയാളം: കാറൽമാൻ
монгол: Их Карл
मराठी: शार्लमेन
Bahasa Melayu: Charlemagne
Mirandés: Carlos Magno
မြန်မာဘာသာ: ရှာလမိန်း
Nāhuatl: Carolus Magnus
Plattdüütsch: Karl de Grote
Nedersaksies: Karel de Grote
नेपाल भाषा: चार्लेम्याग्न
Nederlands: Karel de Grote
norsk nynorsk: Karl den store
Nouormand: Charlemangne
occitan: Carlesmanhe
Livvinkarjala: Karl Suuri
ਪੰਜਾਬੀ: ਸ਼ਾਰਲਮੇਨ
polski: Karol Wielki
Piemontèis: Carl Magn
پنجابی: شارلمین
português: Carlos Magno
Runa Simi: Carolus Magnus
rumantsch: Carl il Grond
română: Carol cel Mare
русский: Карл Великий
русиньскый: Карл I. Великый
संस्कृतम्: शार्लेमन्य
саха тыла: Улуу Карл
sicilianu: Carlu Magnu
srpskohrvatski / српскохрватски: Karlo Veliki
Simple English: Charlemagne
slovenčina: Karol Veľký
slovenščina: Karel Veliki
српски / srpski: Карло Велики
Kiswahili: Karolo Mkuu
Tagalog: Carlomagno
Türkçe: Şarlman
татарча/tatarça: Бөек Карл
українська: Карл I Великий
oʻzbekcha/ўзбекча: Charlemagne
vèneto: Carlo Magno
vepsän kel’: Karl Sur'
Tiếng Việt: Charlemagne
West-Vlams: Karel den Grôotn
Winaray: Carlomagno
მარგალური: კარლოს დიდი
Yorùbá: Charlemagne
中文: 查理曼
文言: 查理曼
Bân-lâm-gú: Charlemagne