Château-Thierry

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château (homonymie).
Château-Thierry
Mairie de Château-Thierry et les remparts.
Mairie de Château-Thierry et les remparts.
Blason de Château-Thierry
Blason
Château-Thierry
Administration
Pays Drapeau de la France  France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
( sous-préfecture)
Arrondissement Château-Thierry
( chef-lieu)
Canton Château-Thierry
( bureau centralisateur)
Intercommunalité Région de Château-Thierry
( siège)
Maire
Mandat
Sébastien Eugène
2017- 2020
Code postal 02400
Code commune 02168
Démographie
Gentilé Castrothéodoricien ou Castelthéodoricien
Population
municipale
14 546 hab. (2014en diminution de -0.93 % par rapport à 2009)
Densité 879 hab./km2
Population
aire urbaine
35 187 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 49° 02′ nord, 3° 24′ est
Altitude Min. 59 m – Max. 222 m
Superficie 16,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Château-Thierry

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Château-Thierry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Château-Thierry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Château-Thierry
Liens
Site web www.ville-chateau-thierry.fr

Château-Thierry ( prononcé [  ʃ ɑ . ˈ o j ɛ . ˈ ʁ i]) est une commune française située dans le département de l' Aisne, en région Hauts-de-France.

Le gentilé historiquement juste est castrothéodoricien qui provient de la forme latine castrum theodorici, cependant l'usage a popularisé l'utilisation de castelthéodoricien.

L'origine du nom de la ville est inconnue. La tradition locale l'attribue à Thierry IV, avant-dernier roi mérovingien, qui y aurait été enfermé par Charles Martel, sans source fiable [1]. Château-Thierry est le lieu de naissance de Jean de La Fontaine et est située dans la région des batailles de la Marne.

L'arrondissement de Château-Thierry est appelé le pays de l' Omois.

Château-Thierry est l'une des soixante-quatre villes françaises à avoir reçu la légion d'honneur.

Géographie

Situation géographique et distances

Château-Thierry se situe dans un vallon de la vallée de la Marne. Dans ce secteur, l' urbanisation s'étale sur toute la vallée depuis le lit de la rivière, jusqu'en haut des coteaux.

La ville est donc en dénivelé, son altitude étant de 59 mètres au-dessus du niveau de la mer pour son point le plus bas, et de 222 mètres pour son point le plus haut.

La ville se situe aux confins de trois régions administratives :

Située administrativement dans la région Hauts-de-France, Château-Thierry appartenait à la Champagne jusqu'à la Révolution française. Il est vrai que le paysage de la ville fait vraiment penser à une ville champenoise, avec ses coteaux et ses vignes. Sa situation dans la vallée de la Marne comme son réseau de transports (autoroute et voie ferrée de Paris à Strasbourg) font de Château-Thierry une ville de l'est de la France, dans la grande banlieue parisienne.

Voici quelques distances avec des villes voisines :

Communes limitrophes

Hydrographie

Bords de Marne.

La Marne traverse la partie sud du territoire communal.

Celui-ci accueille la confluence avec le ru de Brasles, le ruisseau de Chierry et le ru de Bascon.

Agglomération et aire urbaine

La commune de Château-Thierry regroupe 14 546 habitants en 2014. Elle est au centre d'une agglomération (ou unité urbaine) de 21 421 habitants et d'une aire urbaine de 35 187 habitants en 2014 [2]. L'aire urbaine est composée des communes suivantes :

L'ensemble de ces communes forme le périmètre de l'ex- communauté de communes de la Région de Château-Thierry, (CCRCT), quatrième agglomération du département après celles de Saint-Quentin, Soissons, et Laon.

Transports

Transports routiers

Hiérarchie des infrastructures

La ville de Château-Thierry possède de bonnes infrastructures routières :

  • L'autoroute A4 passe sur la commune et a une sortie Château-Thierry/Soissons. Cette autoroute permet les liaisons entre la ville et Reims et plus généralement les liaisons est-ouest.
  • La départementale D1 traverse Château-Thierry du nord au sud. Elle permet les liaisons entre Château-Thierry avec le nord du département via Soissons et entre Château-Thierry et des villes comme Troyes ou même Provins.
  • L'ancienne route nationale N3 traverse aussi Château-Thierry d'est en ouest et relie la ville à la Ferté-sous-Jouarre et Meaux à l'ouest et Épernay/ Chalons-en-Champagne.
  • La voie express : c'est une voie rapide de contournement de la ville par son flanc ouest. Cette route est en 1×2 voies, ce qui cause à certains moments de la journée des embouteillages. Actuellement la voie express prend fin au niveau carrefour avec la départementale 1, dans le secteur de la gare, au sud de la ville.
  • de nombreuses avenues traversent la ville, que ce soit d'est en ouest ou du nord au sud. Les plus grandes avenues et rues principales sont :
    • Avenue de Paris,
    • Avenue Jules-Lefebvre,
    • Quai de la Poterne,
    • Avenue de Soissons,
    • Avenue d'Essômes,
    • Avenue de la République,
    • et Avenue de Montmirail.
Problèmes liés à la circulation

La circulation routière est proche de la saturation à Château-Thierry. Voici les problèmes de transport dans la ville :

  • Le passage de la Marne. La traversée de la rivière est très contraignante car la ville n'est équipée que de deux ponts : l'un en centre-ville, l'autre sur la voie express. Cette situation occasionne d'importants embouteillages pendant les heures de pointe, et est accentuée par la présence de plusieurs établissements scolaires sur l'île et la proximité de la gare SNCF. Un projet de troisième pont est à l'étude : il s’insérerait dans une rocade de contournement à l'est de la ville. Ce projet, évoqué depuis très longtemps par les autorités locales, est devenu une arlésienne locale.
  • La voie express, sous-dimensionnée, est insérée dans la ville et dans l'agglomération dans plusieurs secteurs. Elle manque en outre d'infrastructures de régulation efficace du trafic (nombreux carrefours à feux, au lieu de ronds-points). Elle ne facilite pas suffisamment, de ce fait, le contournement de l'agglomération.

Transport ferroviaire

La gare de Château-Thierry est le terminus d'une ligne de Transilien - le Transilien Paris-Est ( Transilien P), mais est aussi une des gares de la ligne inter-régionale (Lorraine, Picardie, Champagne) de la ligne TER Vallée de la Marne.

La gare est l'une des plus fréquentées du département. Ceci est dû à la proximité de Paris, qui engendre d'importants flux journaliers entre le sud de l' Aisne et la capitale.

Liaisons aériennes

Un petit aérodrome, situé à 4 km au nord-ouest du centre-ville, dessert la ville.

Le trafic de cet aérodrome n'est plus restreint aux appareils de tourisme en provenance des aérodromes et aéroports voisins [3]. Il est possible de se rendre en avion-taxi de Reims à Château-Thierry.


Quartiers de Château-Thierry

Plan de la ville en 1840. Les villages qui sont à l'extérieur deviendront les futurs quartiers de la ville.

La ville est divisée en différents quartiers, dont la création est plus ou moins récente. La liste présentée correspond au découpage moderne de la ville.

Le quartier des Blanchards

C'est un des quartiers les plus récents de la ville, qui s'est véritablement développé à l'aube des années 1960. Il se situe à l'extrême nord de la ville, en haut de coteaux de la Marne. Ce quartier est une réelle porte d'entrée de la ville car il est installé près de l'échangeur de l' autoroute A4 et est traversé par l'une des principales voies de communication du département, la D1 qui relie le nord du département au sud. Les Blanchards est constitué d'immeubles et de lotissements construits dans les années 1960 et 1970. C'est dans ce quartier que se trouve l'une des principales salles de spectacle de la ville, le palais des rencontres. Mais le quartier est assez isolé du reste de la ville, en raison de sa situation (en haut des coteaux). Deux petits bois y sont enclavés, ainsi qu'un coteau planté de vignes. Il abrite le nouveau cimetière de la ville.

Le quartier des Chesneaux-Chopinettes
La nécropole nationale Chesnaux (cimetière militaire).

Ce quartier se situe au nord-est de la ville. Il est constitué des Chesnaux, de la Charité (où se situe le pôle santé) et des Chopinettes (enclavé entre Château-Thierry et Brasles). Il est en partie installé sur les coteaux de la vallée. C'est l'un des quartiers les plus calmes de la ville, excentré, constitué de vieilles demeures en pierres meulières, de résidences HLM et de pavillons récents. Le vieux cimetière de la ville, ainsi que la nécropole nationale « Chesnaux », y est installé.

Le quartier de Vincelles-le Buisson

C'est un quartier constitué d'anciens hameaux qui ont été rejoints par la ville avec l'urbanisation croissante.

Il conserve de cette période un certain charme et une architecture urbaine rappelant celle des villages de la région. De plus, comme il est situé sur les pentes de la vallée de la Marne, le panorama sur la ville augmente son attrait. Une grande partie du quartier est encore non-urbanisée ; on y trouve en particulier une grande surface boisée et la majeure partie des vignes implantées sur le territoire de la commune de Château-Thierry. Les flancs de la vallée servaient au Moyen Âge de carrière [réf. nécessaire], dont une partie a été transformée et utilisé en tant que caves. La maison de Champagne Pannier, principal négociant de Champagne de la ville, a racheté ces caves en 1937 et installé son siège social à l'entrée de ces caves.

Les bâtiments modernes du Lycée Jean-de-La-Fontaine ont été construits en 1974 [4] à la limite sud du quartier du Buisson.

Le centre-ville

C'est le quartier le plus animé de la ville, constitué de sous-quartiers :

  • la Madeleine à l'ouest ;
  • le Faubourg de la Barre au nord-est ;
  • la vieille ville au sud du château, qui correspond à la zone incluse dans les anciens remparts de la ville ;
  • les Garats (anciennement Château Frileux) au sud-est.

C'est le cœur historique et touristique de la ville, abritant presque tous les musées et monuments de la ville. C'est aussi un vaste espace commerçant. Ce quartier fut partiellement détruit lors de la Première Guerre mondiale.

Au nord du quartier de la Madeleine, se trouve le centre pénitentiaire de Château-Thierry.

Le quartier des Vaucrises

Malgré son apparence, le quartier des Vaucrises est le quartier le plus ancien de la ville, c'est le berceau de Château-Thierry. Ce quartier était une ville à l'époque gallo-romaine. Ce site est appelé le site d'Otmus, on y a par exemple retrouvé les restes d'un théâtre. Mais ce quartier s'est vraiment développé en 1967, date de la construction de grands ensembles immobiliers et de lotissements. C'est l'un des quartiers les plus denses de la ville.

Le quartier Saint-Martin

C'est l'un des plus pittoresque de la ville ; c'est un vrai village dans la ville. Sa place et ses petites rues lui donnent vraiment un caractère campagnard. Aujourd'hui on y trouve un nouveau lotissement, constitué de pavillons et d'immeubles.

Le quartier de la Mare-Aubry et Courteau

Ce quartier est très apprécié pour son calme et ses conditions de vie. Il est exclusivement constitué de maisons et de lotissements. Courteau a été divisé en deux (Courteau et Bas-Courteau) lors de la construction de la Voie Express et la Mare-Aubry s'est modernisée en accueillant l'hypermarché Carrefour. Ce quartier est aussi composé de deux grandes avenues : l'avenue d'Essômes et l'avenue de Paris.

Le quartier de l'Île
La Fausse-Marne et l'île.
La rue Carnot.

Aussi appelé faubourg de Marne, c'est un point de passage obligé pour traverser la Marne et rejoindre la gare et le quartier de l'Europe. Il se subdivise en trois parties :

  • la rue Carnot (axe de passage),
  • la Vignotte à l'ouest,
  • Les Filoirs à l'est.

L'île a été créée au XVIIIe siècle, avec le creusement de la Fausse-Marne. Architecturalement, ce quartier est un mélange de constructions anciennes (collège Jean-Racine), d'immeubles datant de l'après-guerre (la rue Carnot), de pavillons et d'immeubles récents. C'est un haut-lieu du commerce qui jouit d'une jeunesse due à de nombreuses infrastructures scolaires.

Le quartier de la Gare

Datant du XIXe siècle, ce quartier s'est construit autour de deux axes : l'avenue de la République, une large avenue qui était auparavant la route principale de Paris à Épernay (ex-nationale 3), et l'avenue de la gare, aujourd'hui avenue Wilson, qui relie la gare à la ville. On y rencontre à la fois des grandes demeures bourgeoises en pierres-meulières, dont on peut voir un exemple dans le film Tatie Danielle [5], et des habitations plus récentes (barres d'immeubles et immeubles récents).

Le quartier de l'Europe

Il est aussi appelé quartier de la Prairie.

C'est le quartier le plus récent de la ville, il s'agit presque exclusivement d'une zone industrielle et commerciale.

Other Languages
български: Шато Тиери
brezhoneg: Château-Thierry
ᨅᨔ ᨕᨘᨁᨗ: Château-Thierry
čeština: Château-Thierry
Esperanto: Château-Thierry
فارسی: شاتو-تیری
Bahasa Indonesia: Château-Thierry
한국어: 샤토티에리
Bahasa Melayu: Château-Thierry
Nederlands: Château-Thierry
norsk nynorsk: Château-Thierry
Piemontèis: Château-Thierry
پنجابی: شتو تھیری
português: Château-Thierry
русский: Шато-Тьерри
srpskohrvatski / српскохрватски: Château-Thierry
Simple English: Château-Thierry
slovenščina: Château-Thierry
српски / srpski: Шато Тјери
українська: Шато-Тьєррі
oʻzbekcha/ўзбекча: Château-Thierry
Tiếng Việt: Château-Thierry
Bân-lâm-gú: Château-Thierry