Cathédrale de Cologne

Cathédrale de Cologne
Image illustrative de l'article Cathédrale de Cologne
Présentation
Nom local Hohe Domkirche St. Peter - Kölner Dom
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattachement Archevêché de Cologne (siège)
Début de la construction 1248
Fin des travaux 1880
Style dominant Gothique
Protection Patrimoine mondial  Patrimoine mondial ( 1996)
Site web www.koelner-dom.de Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne  Allemagne
Région Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Département District de Cologne
Ville Cologne
Coordonnées 50° 56′ 29″ nord, 6° 57′ 28″ est

Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-du-Nord-Westphalie

(Voir situation sur carte : Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
Cathédrale de Cologne

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Cathédrale de Cologne

La cathédrale de Cologne (en allemand : Kölner Dom, de son nom plus officiel Hohe Domkirche St. Petrus, soit « Haute Église Cathédrale Saint-Pierre ») est une église catholique romaine de la ville de Cologne ainsi que la cathédrale de l' archevêché de Cologne. Avec ses 157 mètres de haut et ses 533 marches, elle est la deuxième plus haute église d' Allemagne et du monde pour ses tours, après l' Église principale d'Ulm.

Elle se situe à l'ancienne frontière romaine du Nord de la ville, juste à côté de l'actuelle gare, à proximité de la vieille ville (Altstadt), du pont Hohenzollern et des musées Ludwig et romain-germanique, à 250 m du Rhin. Elle est entourée d'une construction moderne en béton, le « plateau de la Cathédrale » (Domplatte). Le tout se situe sur la « colline de la Cathédrale » (Domhügel), à 17 mètres au-dessus du Rhin.

Elle est également la troisième plus vaste cathédrale de style gothique (après la cathédrale de Séville et le dôme de Milan). Son exceptionnelle valeur intrinsèque et, malgré l'achèvement tardif de la construction, son authenticité architecturale liée à une fidélité absolue aux plans d'origine ont été reconnues par l' Unesco qui l'a inscrite en 1996 sur sa liste du patrimoine mondial [1]. L'énorme façade ouest avec les deux tours, de plus de 7 100 m2, n'a pour l'instant été dépassée nulle part ailleurs dans le monde.

C'est le monument le plus visité d' Allemagne, avec 5 millions de visiteurs en 2001 et 6 millions en 2004, venus du monde entier [2]. Le pape Benoît XVI s'y est rendu en 2005, lors des Journées mondiales de la Jeunesse organisées à Cologne.

Histoire

Les premiers chrétiens se réunissent pour célébrer leur culte dans une maison privée de la Cologne romaine, près de la muraille de la ville. À la suite de l' édit de Milan en 313 qui proclame leur liberté de culte, ils transforment cette maison en église, flanquée d'un atrium sur sa façade ouest et à proximité d'un baptistère et d'une habitation, peut-être destinée à l'évêque. À l'inverse de la tradition, le chœur est alors orienté à l'ouest. Ce modeste ensemble est progressivement agrandi au cours des siècles suivants [3].

L'influence du lieu grandit lorsque l' évêque de Cologne, Hildebold, ami et conseiller de Charlemagne, obtient le pallium en 785 et lance le projet de construire une grande cathédrale romane. L'église d'origine ayant été détruite par un incendie avant 851, une seconde est reconstruite qui est consacrée en septembre 870 par l'archevêque Willibert [3].

Une légende raconte que la franc-maçonnerie serait née au sein de la corporation de maçons qui travailla à l'édification de cette cathédrale [4]. Toutefois, cette thèse est loin de faire consensus.

Le 23 juillet 1164 à l'époque du Saint-Empire romain germanique, l' archevêque de Cologne Rainald von Dassel aurait selon la tradition ramené les ossements des trois rois mages comme butin de guerre à Cologne [5]. La cathédrale est jugée trop petite pour accueillir les pèlerins venant voir la châsse des rois mages (reliquaire alors le plus célèbre de l'occident chrétien), aussi l'archevêque Engelbert II de Berg décide de construire un édifice entièrement nouveau, mais son meurtre en 1225 retarde le projet qui est repris en 1247 [3].

Other Languages
azərbaycanca: Köln kafedralı
башҡортса: Кёльн соборы
Boarisch: Kölna Dom
беларуская: Кёльнскі сабор
беларуская (тарашкевіца)‎: Кёльнскі сабор
Deutsch: Kölner Dom
dolnoserbski: Kölnski dom
magyar: Kölni dóm
Հայերեն: Քյոլնի տաճար
Bahasa Indonesia: Katedral Köln
한국어: 쾰른 대성당
Ripoarisch: Kölner Dom
Limburgs: Dóm van Kölle
lietuvių: Kelno katedra
македонски: Келнска катедрала
Nederlands: Dom van Keulen
norsk nynorsk: Kölnerdomen
پنجابی: کلون گرجا
română: Domul din Köln
srpskohrvatski / српскохрватски: Kölnska katedrala
Simple English: Cologne Cathedral
slovenčina: Kolínsky dóm
slovenščina: Stolnica v Kölnu
српски / srpski: Келнска катедрала
svenska: Kölnerdomen
Türkçe: Köln Katedrali
українська: Кельнський собор