Cathédrale Saint-Louis de Versailles

Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Saint-Louis.
Cathédrale Saint-Louis
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Louis de Versailles
Présentation
CulteCatholique romain
TypeCathédrale depuis 1843
RattachementDiocèse de Versailles
Début de la construction1742
Fin des travaux1754
Style dominantArchitecture classique
ProtectionLogo monument historique Classée MH (1906)
Site webhttp://www.cathedrale-versailles.org/index.php
Géographie
PaysDrapeau de la France France
RégionÎle-de-France
DépartementYvelines
VilleVersailles
Coordonnées48° 47′ 54″ nord, 2° 07′ 27″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cathédrale Saint-Louis

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Cathédrale Saint-Louis

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Cathédrale Saint-Louis

La cathédrale Saint-Louis de Versailles est une église de style rocaille construite à Versailles (Yvelines) par l'architecte Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne. Elle fut bénie en août 1754, choisie comme cathédrale à la Révolution française et finalement consacrée cathédrale en 1843. La façade, ornée de colonnes doriques et corinthiennes, est flanquée de deux campaniles. Un dôme coiffé d'une flèche en forme de balustre est posé au-dessus de la croisée du transept.

Origines de la paroisse

L'église du village de Versailles, avant la construction du château, était dédiée à saint Julien de Brioude. Cette église fut démolie en 1681. Sur son emplacement fut construit le grand commun du château. L'église Saint-Julien fut reconstruite dans la ville neuve. Elle eut d'ailleurs une existence éphémère. En 1684, Louis XIV posa la première pierre d'un nouvel édifice : la paroisse Notre-Dame qui donna son nom au quartier.

La Cathédrale Saint-Louis, avec le château de Versailles dans le fond.

Les habitants du vieux Versailles, du Parc aux Cerfs et des rues voisines, au nombre d'environ quatre mille cinquante, ne disposaient plus d'aucun lieu de culte. Notre-Dame était loin et son accès difficile, puisqu'il fallait alors traverser la place d'armes pour s'y rendre. Quand, à la fin du XVIIe siècle, cette partie de la ville prit de l'extension, les architectes chargés de dresser les plans ne manquèrent pas de prévoir une église. Dès 1725, on avait bâti à l'angle des rues de Satory et d'Anjou, près du Potager du roi, une chapelle provisoire longue d'une trentaine de mètres, flanquée d'un collatéral et entourée d'un cimetière. On commença à y enterrer au mois d'avril 1727, à y baptiser le 17 mai 1728.

Ce n'était qu'une succursale de la paroisse Notre-Dame. Elle était desservie par deux chapelains, prêtres de la Mission, comme ceux de l'église mère. À mesure que le quartier se développait, il fallut songer à lui donner de l'autonomie religieuse. Par décret de Mgr de Vintimille, archevêque de Paris, en date du 4 juin 1730, la chapelle fut érigée en paroisse sous le patronage de saint Louis.

Les habitants durent se contenter de cette chapelle pendant plusieurs années. Ils étaient pourtant de plus en plus nombreux. Enfin, vers 1740, on résolut de bâtir une véritable église. Mais on ne voulut pas changer les habitudes que les paroissiens avaient prises. Il fut donc décidé que le monument serait construit à côté de la chapelle, et presque en vis-à-vis. Il y avait là une vaste place qui paraissait parfaitement convenir à cette destination.