Carrefour à feux

Feux de carrefour et feu piéton

Un carrefour à feux est une intersection dont le trafic est réglé par des feux de signalisation lumineux pilotés par un contrôleur. Le réglage des cycles de feux doit permettre d'assurer la sécurité des automobilistes et des piétons tout en permettant un débit maximal.

Définitions

Un certain nombre de notions permettent de décrire et d'organiser les carrefours à feu :

  • Conflit : croisement de deux mouvements, de véhicules ou de piétons.
  • Courant : ensemble de mouvements réunis sur une même voie.
  • Cycle de feux : enchaînement des différentes phases des feux.
  • Durée de vert minimum : durée minimale de vert nécessaire pour écouler le stock d'usagers constitué pendant la durée de rouge.
Les 16 mouvements possibles sur un carrefour à quatre branches
  • Mouvement : déplacement de véhicules dont on distingue l'origine et la destination, déplacement de piétons sans origine ni destination. Pour calculer le débit d'un mouvement en compte le nombre d'u.v.p. auquel on applique un coefficient d'équivalence en fonction du type de mouvement.
    • Direct : mouvement consistant pour les véhicules à traverser le carrefour tout droit. Son coefficient d'équivalence est de 1
    • Tourne-à-Droite : mouvement consistant pour les véhicules à tourner à droite dans le carrefour. Son coefficient d'équivalence est de 1,1 quand l'angle est de 90° et de 1,2 si le mouvement tournant présente un angle aigu difficile à négocier. Un mouvement tournant non prioritaire ayant un conflit avec un flux de piétons supérieur à 250 piétons par heure aura un coefficient de 1,3 ou plus.
    • Tourne-à-Gauche : mouvement consistant pour les véhicules à tourner à gauche dans le carrefour. Ce mouvement est le plus complexe à gérer puisqu'il croise le mouvement direct face auquel il n'a pas la priorité et le tourne-à-gauche du sens opposé. Le coefficient d'équivalence est très variable et dépend essentiellement du débit et du nombre de mouvements antagonistes prioritaires. Le coefficient peut ainsi généralement varier de 1,1 à 1,7. Plus le cycle est court, plus le coefficient du tourne à gauche sera faible.
    • Tourne-à-Gauche à l'indonésienne : mouvement dans lequel les tourne-à-gauche ne sont pas antagonistes. Les tourne-à-gauche à l'indonésienne s'accompagnent souvent d'une voie de stockage dédiée au tourne-à-gauche.
  • Phase : période durant laquelle un ou plusieurs courants sont admis dans le carrefour.
  • Temps de dégagement : période minimale entre deux lignes de feux qui admettent des courants antagonistes dans le carrefour. Il permet aux usagers engagés à la dernière seconde du passage autorisé sur la première ligne, la libération complète du point de conflit (par exemple, les véhicules effectuant un tourne-à-gauche, stockés au centre du carrefour), avant l'arrivée des usagers s'engageant à la première seconde d'ouverture sur la deuxième ligne. Pour un couple de deux ligne de feux antagonistes A et B, il existe obligatoirement une durée de dégagement A vers B, et B vers A.
  • Matrice des antagonismes et des dégagements: tableau de dimension n lignes de feux, pour chaque case indiquant par la présence d'un temps l'incompatibilité d'ouverture et la durée de rouge de dégagement, entre les 2 lignes de feux concernées. Un contrôleur de carrefour à feux comporte obligatoirement ces informations de sécurités basiques.
  • u.v.p : Unité de Voiture Particulière. Unité permettant de mesurer les débits d'un mouvement, d'une voie ou du carrefour. Un deux roues vaut 0,3 U.v.p., un véhicule léger (< à 3,5 tonnes) vaut 1 u.v.p., un poids lourd ou un bus valent 2 u.v.p., un semi-remorque ou un bus articulé valent 3 u.v.p.
  • Vitesse moyenne : le réglage de la durée des différents temps se fait en considérant des vitesses moyennes d'1m/s pour les piétons (sauf devant une école, un hôpital ou une maison de retraite) et de 10m/s pour les véhicules.
  • Voie : portion de la chaussée dédiée à un courant.
Other Languages
norsk: Trafikkfyr