Cannibal Holocaust

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cannibal.
Cannibal Holocaust
Titre québécoisL'Enfer des Cannibales
Titre originalCannibal Holocaust
RéalisationRuggero Deodato
ScénarioGianfranco Clerici (en)
Ruggero Deodato
Acteurs principaux

Robert Kerman
Carl Gabriel Yorke
Francesca Ciardi
Perry Pirkanen
Luca Barbareschi

Sociétés de productionF.D. Cinematografica
Pays d’origineDrapeau de l'Italie Italie
GenreHorreur
Gore
Cannibal movie
Durée98 minutes
Sortie1980

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cannibal Holocaust est un film d'horreur italien sorti en 1980, réalisé par Ruggero Deodato sur un scénario de Gianfranco Clerici. Il compte notamment Carl Gabriel Yorke, Robert Kerman, Francesca Ciardi et Luca Barbareschi dans sa distribution.

Tourné essentiellement dans la forêt amazonienne, le film met en scène le périple d'une expédition de secours partie à la recherche de quatre reporters disparus deux mois auparavant dans la jungle profonde. Une première partie retrace l'expédition, emmenée par le professeur Monroe, qui mène jusqu'aux tribus auxquels les reporters ont été confrontés. Une seconde partie dévoile, à travers la visualisation à New York des pellicules des reporters que les sauvages avaient conservées, le sort malheureux des aventuriers perdus, tombés aux mains de tribus cannibales. Cette seconde partie est réalisée à la manière d'un documentaire amateur, donnant ainsi une illusion troublante de cinéma vérité. L'ensemble du film contient des images d'extrême violence (actes de torture associés au viol, à l'amputation, à l'émasculation, au meurtre, à la décapitation et à l'anthropophagie) et a nécessité la mise à mort réelle de six animaux exotiques, dans des conditions particulièrement cruelles.

Très controversé dès sa sortie, le film est saisi par un magistrat italien après sa première diffusion en Italie tandis que Deodato est arrêté pour délit d'obscénité. Il est également accusé d'avoir réalisé un snuff movie en raison de rumeurs grandissantes de meurtres d'acteurs devant la caméra, pour les besoins du tournage. Deodato est disculpé de ces accusations mais se voit toutefois condamné pour cruauté envers les animaux. Le film a par ailleurs été interdit dans une soixantaine de pays dont l'Italie, le Royaume-Uni, l'Allemagne de l'Ouest et l'Australie. Il est aujourd'hui considéré comme un film culte du cinéma d'horreur en raison du malaise que la violence de ses images peut encore susciter.

Other Languages