Calgary

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calgary (homonymie).
Calgary
Drapeau de Calgary
Drapeau de Calgary
Image illustrative de l'article Calgary
Administration
Pays Drapeau du Canada  Canada
Province Drapeau de l'Alberta  Alberta
Statut municipal Cité
Maire
Mandat
Naheed Nenshi
2017-2021
Constitution 1894
Démographie
Gentilé Calgarien, Calgarienne
Population 1 195 194 hab. ( 2014 [1])
Densité 1 448 hab./km2
Population de l' aire urbaine 1 406 700 hab.
Géographie
Coordonnées 51° 02′ 43″ nord, 114° 03′ 21″ ouest
Superficie 82 529 ha = 825,29 km2
Divers
Langue(s) Anglais
Fuseau horaire UTC−07:00
Indicatif +1-403, +1-587
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alberta

Voir la carte administrative d'Alberta
City locator 14.svg
Calgary

Géolocalisation sur la carte : Alberta

Voir la carte topographique d'Alberta
City locator 14.svg
Calgary
Liens
Site web http://www.calgary.ca

Calgary (prononcé : /ˈkæl.ɡə.ɹi/ écouter en anglais canadien et /kal.ɡa.ʁe/ en français canadien) est la plus grande ville de la province canadienne de l' Alberta. Elle se situe dans le sud de la province, dans une région de collines et de plateaux à environ 80 km à l'est des montagnes Rocheuses. Troisième ville du Canada par le nombre d'habitants, elle comptait, selon le recensement de 2014, 1 195 194 [2] habitants (1 406 700 [3] avec son agglomération en 2014, ce qui la place au quatrième rang des agglomérations canadiennes). Sa région économique compte quant à elle 1 511 800 habitants, ce qui en fait la première d'Alberta devant Edmonton [4]. Le « corridor Calgary-Edmonton » est la région urbaine la plus peuplée entre Toronto et Vancouver. Elle tire son nom d'une plage située sur l' île de Mull en Écosse. Les habitants de Calgary sont appelés « Calgariens ».

La ville de Calgary est une destination bien connue pour les sports d'hiver et l'écotourisme ; un grand nombre de stations de vacances importantes se situent près de la ville. L'économie de Calgary est surtout centrée sur l'industrie pétrolière ; toutefois, l'agriculture, le tourisme et la haute technologie contribuent également au développement économique rapide de la ville. Calgary est également l'hôte de plusieurs festivals annuels majeurs, dont le Stampede de Calgary, le Folk Music Festival, le Lilac Festival, le GlobalFest et le deuxième festival de culture des Caraïbes en importance du pays (Carifest). En 1988, Calgary devint la première ville canadienne à accueillir les Jeux olympiques d'hiver.

Calgary est devenue au cours du début des années 2000 la ville la plus prospère dans la province la plus riche du Canada. Anciennement, les barons étaient appelés les Cheikhs aux yeux bleus.

Histoire

Colonisation

Avant la colonisation de la région de Calgary par les Européens, la région faisait partie du domaine du peuple des Pieds-Noirs, dont la présence remonte à au moins 11 000 ans. Les Français furent les premiers européens à explorer la région. Ils construisirent le Fort La Jonquière dont la localisation exacte demeure incertaine [5] en 1751 (ou 1754 selon certaines sources), près de l'actuelle Calgary, le long de la rivière Bow. En 1787, le cartographe David Thompson hiverne avec une bande de Peigans qui campent le long de la rivière Bow. En 1873, John Glenn est le premier européen anglophone à s'installer dans la région [6].

L'endroit devient un poste de la Police montée du Nord-Ouest (aujourd'hui la GRC). Le détachement de la police montée avait pour tâche de protéger les plaines de l'ouest des marchands de whisky en provenance des États-Unis. D'abord appelée Fort Brisebois, en l'honneur de l'officier Ephrem Brisebois de la police montée, ancien combattant volontaire canadien de la Guerre de Sécession (dans les rangs de l'Union) et ancien membre du bataillon canadien des zouaves pontificaux [7], la ville est renommée Fort Calgary en 1876 à cause de la vive hostilité du colonel Macleod, son supérieur hiérarchique. James Macleod propose aux autorités de donner à la ville le nom d'une plage sur l' île de Mull en Écosse (Cala-ghearraidh), ce qui est accepté. Lorsque le Chemin de fer Canadien Pacifique s'étend jusqu'à la région et qu'une station de train est construite, Calgary commence à devenir un important centre commercial et agricole. Aujourd'hui, le siège social du Canadien Pacifique se trouve à Calgary.

Calgary acquiert officiellement le statut de municipalité en 1884 et élit son premier maire, George Murdoch. En 1894, Calgary devient la première ville de ce qui était alors les Territoires du Nord-Ouest.

Boom pétrolier

Calgary vers 1885

Les premiers gisements de pétrole sont découverts en Alberta en 1902 [8], mais ce n'est qu'en 1947 que l'industrie pétrolière devient réellement importante lorsque des réserves énormes sont découvertes. Calgary se retrouve très vite au centre du boom pétrolier subséquent. L'économie de la ville connaît un essor lorsque les prix du pétrole montent en flèche en raison de l' embargo pétrolier des pays arabes. La population croît de 254 000 habitants dans les dix-sept années de 1971 (403 000) et 1988 (657 000) ; 335 000 habitants de plus se rajoutent dans les dix-huit années suivantes (jusqu'à 992 000 en 2006). Durant ces années d'expansion, des gratte-ciels sont construits à un rythme presque sans précédent dans le monde. Le centre-ville, jusqu'alors dominé par des édifices à quelques étages, est rapidement submergé de gratte-ciels, une tendance qui continue à ce jour.

L'économie calgarienne est tellement liée à l'industrie pétrolière que l'expansion de la ville atteint son sommet en même temps que le cours moyen annuel du pétrole en 1981 [9]. La chute subséquente des cours du pétrole et l'introduction du Programme énergétique national par le gouvernement libéral fédéral de Pierre Elliott Trudeau sont identifiés par l'industrie pétrolière comme des raisons de l'effondrement de l'industrie, et en conséquence l'économie générale de la ville de Calgary. Le Programme énergétique national est aboli au milieu des années 1980 par le gouvernement conservateur de Brian Mulroney ; toutefois, les prix du pétrole peu élevés empêchent un rétablissement complet jusqu'aux années 1990.

Histoire récente

Centre-ville de Calgary en 2003.

Comme le secteur de l'énergie est responsable de la plus grande part des emplois à Calgary, les conséquences de la récession des années 1980 sont énormes. Le taux de chômage monte en flèche. Vers la fin de la décennie, toutefois, l'économie est en voie de rétablissement. La ville se rend compte qu'elle ne peut dépendre à un tel point de la seule industrie pétrolière, et la ville s'est beaucoup diversifiée depuis, économiquement et culturellement. La période de la récession marque la transition de Calgary d'une ville de taille moyenne des prairies en un centre urbain cosmopolite et diversifié. Cette transition est complétée en février 1988 lorsque la ville est l'hôte des XVe Jeux olympiques d'hiver ; le succès de ces jeux annonce l'entrée de la ville sur la scène mondiale.

L'économie de Calgary et de l'Alberta est aujourd'hui en plein essor et la région, qui compte aujourd'hui près de 1,1 million de personnes, connaît toujours une expansion parmi les plus rapides au pays. L'industrie du gaz et du pétrole occupe la plus grande part de l'économie, mais la ville s'est aussi beaucoup investie dans d'autres secteurs. Le tourisme est l'une des activités économiques qui connaît la plus forte expansion dans la ville. Plus de 4,5 millions de personnes par année visitent la ville, attirés par ses nombreux festivals et autres attractions, tel que le Calgary Stampede. Les villes touristiques de Banff, Lake Louise et Canmore, situées tout près dans les montagnes Rocheuses, sont également de plus en plus populaires auprès des touristes, créant des retombées économiques pour Calgary. D'autres secteurs d'importance comprennent la manufacture légère, la haute technologie, le cinéma, le transport et les services.

Other Languages
Afrikaans: Calgary
العربية: كالغاري
azərbaycanca: Kalqari
تۆرکجه: کلگری
беларуская: Калгары
беларуская (тарашкевіца)‎: Калгары
български: Калгари
brezhoneg: Calgary
català: Calgary
нохчийн: Калгари
Cebuano: Calgary
corsu: Calgary
čeština: Calgary
Cymraeg: Calgary
dansk: Calgary
Deutsch: Calgary
Ελληνικά: Κάλγκαρι
English: Calgary
Esperanto: Kalgario
español: Calgary
eesti: Calgary
euskara: Calgary
فارسی: کلگری
suomi: Calgary
føroyskt: Calgary
Frysk: Calgary
Gaeilge: Calgary
Gàidhlig: Calgary
galego: Calgary
Hausa: Calgary
客家語/Hak-kâ-ngî: Calgary
עברית: קלגרי
हिन्दी: कैलगरी
hrvatski: Calgary
magyar: Calgary
Հայերեն: Կալգարի
Bahasa Indonesia: Calgary
Interlingue: Calgary
Ido: Calgary
íslenska: Calgary
italiano: Calgary
日本語: カルガリー
ქართული: კალგარი
қазақша: Калгари
kalaallisut: Calgary
한국어: 캘거리
Latina: Calgaria
lumbaart: Calgary
lietuvių: Kalgaris
latviešu: Kalgari
монгол: Калгари
मराठी: कॅल्गारी
Bahasa Melayu: Calgary
မြန်မာဘာသာ: ကယ်လ်ဂရီမြို့
Nederlands: Calgary
norsk nynorsk: Calgary
norsk: Calgary
occitan: Calgary
Ирон: Калгари
ਪੰਜਾਬੀ: ਕੈਲਗਰੀ
Papiamentu: Calgary
Picard: Calgary
Deitsch: Calgary
polski: Calgary
پنجابی: کالگری
português: Calgary
Runa Simi: Calgary
română: Calgary
русский: Калгари
саха тыла: Калгари
sardu: Calgary
Scots: Calgary
srpskohrvatski / српскохрватски: Calgary
Simple English: Calgary
slovenčina: Calgary
shqip: Calgary
српски / srpski: Калгари
svenska: Calgary
Kiswahili: Calgary
ślůnski: Calgary
தமிழ்: கால்கரி
తెలుగు: కాల్గరీ
тоҷикӣ: Калгари
Tagalog: Calgary
Türkçe: Calgary
Twi: Calgary
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: Kalgari
українська: Калгарі
اردو: کیلگری
oʻzbekcha/ўзбекча: Kalgari
Tiếng Việt: Calgary
Volapük: Calgary
Winaray: Calgary
中文: 卡尔加里
Bân-lâm-gú: Calgary
粵語: 卡加利