Caldeira

Image satellite de la caldeira de Santorin en Grèce.

Une caldeira, ou caldera, est une vaste dépression circulaire ou elliptique, généralement d'ordre kilométrique, souvent à fond plat, située au cœur de certains grands édifices volcaniques et résultant d'une éruption qui vide la chambre magmatique sous-jacente [1]. En exogéologie, les caldeiras sont généralement identifiées comme paterae, telles que Sappho Patera sur Vénus, Apollinaris Patera sur Mars, Loki Patera sur le satellite Io de Jupiter, ou encore Leviathan Patera sur le satellite Triton de Neptune.

Définition

Il s'agit d'un terme géomorphologique ou géologique concernant une forme de destruction par l'activité volcanique elle-même.

Cette dépression est limitée par une falaise verticale circulaire ou elliptique. La falaise (ring fault en anglais, ou « faille en anneau »), qui confère à la caldeira sa structure impressionnante, peut atteindre plusieurs centaines de mètres de hauteur. La taille des caldeiras peut varier de quelques kilomètres de diamètre, comme celle du volcan Pinatubo dans les Philippines (2,5 km de diamètre) à une centaine de kilomètres de diamètre, comme celle du lac Toba sur l’île de Sumatra (80 × 30 km) (Lipman, 2000) ou encore celle d' Olympus Mons, le plus grand volcan martien (80 × 60 km). Morphologiquement, la ressemblance avec un chaudron peu profond et de taille monstrueuse est frappante.

Il est important de signaler qu’une caldeira n’est pas un cratère, tant morphologiquement que génétiquement. Le cratère est une dépression en forme d’entonnoir, de taille réduite, et résultant de l’action combinée et simultanée de l’éjection du magma à partir d’une cheminée volcanique et de la retombée de ce même magma tout autour de ce point central.

De nombreuses caldeiras se remplissent d'eau en captant des rivières ou en recueillant l'eau de pluie et forment ainsi des lacs comme celui de Crater Lake ( États-Unis) ou de l' Askja ( Islande). D'autres sont partiellement ouvertes sur la mer et forment des baies ou des golfes comme à Santorin ( Grèce), à Rabaul ( Papouasie-Nouvelle-Guinée), aux Champs Phlégréens ( Italie), etc.

Other Languages
Alemannisch: Caldera (Krater)
العربية: كالديرا
azərbaycanca: Kalder
беларуская: Кальдэра
беларуская (тарашкевіца)‎: Кальдэра
български: Калдера
भोजपुरी: काल्डेरा
čeština: Kaldera
dansk: Caldera
Ελληνικά: Καλδέρα
English: Caldera
Esperanto: Kaldero
eesti: Kaldeera
suomi: Kaldera
Gaeilge: Caildéara
עברית: קלדרה
hrvatski: Kaldera
Kreyòl ayisyen: Kaldera
magyar: Kaldera
Հայերեն: Կալդերա
Bahasa Indonesia: Kaldera
íslenska: Sigketill
italiano: Caldera
日本語: カルデラ
ქართული: კალდერა
қазақша: Кальдера
한국어: 칼데라
Кыргызча: Кальдира
Latina: Caldera
Lëtzebuergesch: Caldera (Krater)
lietuvių: Kaldera
latviešu: Kaldera
Bahasa Melayu: Kaldera
Nederlands: Caldeira
norsk nynorsk: Kaldera
norsk: Kaldera
polski: Kaldera
română: Caldeiră
русский: Кальдера
sardu: Caldera
Scots: Caldera
srpskohrvatski / српскохрватски: Kaldera
Simple English: Caldera
slovenčina: Kaldera
slovenščina: Kaldera
српски / srpski: Калдера
svenska: Kaldera
Kiswahili: Kaldera
Türkçe: Kaldera
українська: Кальдера
oʻzbekcha/ўзбекча: Kaldera
Tiếng Việt: Hõm chảo
მარგალური: კალდერა
中文: 破火山口