Calcul distribué

Le calcul distribué ou réparti ou encore partagé, est l'action de répartir un calcul ou un traitement sur plusieurs microprocesseurs et plus généralement toute unité centrale informatique. Le calcul distribué est souvent réalisé sur des clusters de calcul spécialisés, mais peut aussi être réalisé sur des stations informatiques individuelles à plusieurs cœurs. La distribution d'un calcul est un domaine de recherche des sciences mathématiques et informatiques. Elle implique notamment la notion de calcul parallèle.

Historique

Le calcul distribué est un concept qui apparaît dans les années 1970, lorsque le réseau Cyclades français, poussé par la CII et sa Distributed System Architecture, basés sur le Datagramme, tentent de mettre en commun les ressources informatiques des centres universitaires et de grandes entreprises en forte croissance comme EDF ou le Commissariat à l'énergie atomique. Aux États-Unis, IBM et Digital Equipment Corporation créent les architectures SNA et DECnet, en profitant de la digitalisation du réseau de téléphone d'AT&T (voir Réseau téléphonique commuté) [1] et ses connexions dédiées à moyen débit. À partir de là, la conception du grand système est concurrencé par les mini-ordinateurs en réseau, comme le Mitra 15 puis le Mini 6.

Other Languages
العربية: حوسبة موزعة
беларуская (тарашкевіца)‎: Разьмеркаваныя вылічэньні
Esperanto: Disa komputado
Bahasa Indonesia: Komputasi terdistribusi
한국어: 분산 컴퓨팅
Bahasa Melayu: Pengkomputeran teragih
Simple English: Distributed computing
Tiếng Việt: Điện toán phân tán