Côt

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cot.
Côt ou Malbec N
Côt
Grappes de côt N en Californie.
Caractéristiques phénologiques
DébourrementÀ compléter
FloraisonÀ compléter
VéraisonÀ compléter
Maturitédeux semaines et demie après le chasselas B
Caractéristiques culturales
PortÀ compléter
VigueurÀ compléter
FertilitéÀ compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
ProductivitéÀ compléter
Exigences culturales
ClimatiqueÀ compléter
PédologiqueÀ compléter
Potentiel œnologique
AlcooliqueÀ compléter
AromatiqueÀ compléter

Le côt N[N 1] est un cépage de cuve noir français. Il est également connu sous le nom de malbec N. C'est le cépage essentiel de l'AOC Cahors, et il est désormais largement cultivé en Argentine et au Chili.

Origine et répartition

Histoire

Le côt a donné son nom à la famille des Cotoïdes, groupe de cépages originaires du vignoble du sud-ouest de la France. Il est ainsi cousin du tannat N ou de la négrette N. Il est également le fils du prunelard N : en 2009, une équipe de chercheurs de l'INRA de Montpellier et de l'Université de Californie à Davis a prouvé que le côt N est issu d'un métissage entre le prunelard N et la magdeleine noire des Charentes N[1].

Vin Malbec d'Argentine

Selon l'ampélographe Pierre Galet, ses origines seraient bourguignonnes. Il aurait été transplanté en vallée de la Loire à la Renaissance. À Bordeaux, il a représenté jusqu'à 80 % des vignobles de Blaye et Bourg avant le phylloxera[2]. La nécessité de greffage lui a causé beaucoup de tort : il est devenu très sensible à la pourriture et trop productif. Seul le causse du Quercy lui a permis de conserver de bonnes qualités. La sélection clonale a permis de diminuer le problème de coulure physiologique.

Aujourd'hui, c'est le cépage indispensable du vignoble de Cahors. Il est classé recommandé dans de nombreux départements du Sud-Ouest et du Languedoc. Il est cultivé mais actuellement peu répandu dans la vallée de la Loire (AOC Touraine et Rosé d'Anjou).

Culture dans le monde

En régression en France, sa surface plantée est de 5 300 hectares en 1994; elle a été divisée par deux entre 1958 et 1994[3]. Le malbec a été introduit en Argentine par l'agronome français Michel Pouget en 1868. Il s'est particulièrement bien exprimé sur ce terroir, et donne des vins aussi fins que dans le sud-ouest de la France. Après avoir atteint 50 000 hectares, le vignoble argentin de malbec couvre aujourd'hui 25 000 hectares. On en trouve aussi 6 000 ha au Chili ainsi que des vignobles en Californie, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Italie. Sur le plan gustatif, les vins sud-américains issus de cépage malbec partagent certaines des caractéristiques des vins de Cahors, tout en ayant une aromatique plus exubérante due à la fois au terroir d'altitude et aux pratiques œnologiques.

Other Languages
български: Малбек
čeština: Malbec
Чӑвашла: Мальбек
Deutsch: Côt
English: Malbec
español: Malbec
eesti: Malbec
suomi: Malbec
עברית: מלבק
日本語: マルベック
Nederlands: Malbec
polski: Malbec
português: Malbec
română: Malbec
русский: Мальбек
svenska: Malbec
українська: Мальбек
中文: 马尔贝克