Bruxelles

Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Brucelles.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruxelles (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l’agglomération de Bruxelles qui s'étend au-delà des limites administratives de la Région de Bruxelles-Capitale. Pour la commune de Bruxelles, voir Ville de Bruxelles.

Bruxelles ( prononcé [ b ʁ y . s ɛ l] [1] Écouter, Brussel [ ˈ b r ʏ . s ə l] Écouter en néerlandais, Brüssel en allemand) est une agglomération de Belgique qui s'étend au-delà des limites administratives de la Région de Bruxelles-Capitale, et au centre de laquelle se trouve la ville de Bruxelles proprement dite.

Grande Place,Bruxelles.

La plupart des institutions de l’ Union européenne, ainsi que de nombreuses organisations internationales, dont l’ OTAN, ont leur siège en Région de Bruxelles-Capitale. Par extension, on dit donc «  Bruxelles » pour désigner, en général et par métonymie, les institutions européennes (le plus souvent, la Commission européenne). Par la présence de celles-ci, Bruxelles est souvent dite « capitale de l'Europe ».

Toponymie

Prononciation

Son nom se prononce [ b ʁ y . s ɛ l] [1] (le « x » se prononce [ s] (« ss »)), comme dans soixante. En effet, si le x graphique notait bien à l'origine le groupe /ks/ (voir formes anciennes ci-dessous) et ce, jusqu'au XIIe siècle, par la suite le c [k] s'est amuï et assimilé au s suivant, d'où le double ss dans la forme néerlandaise, alors que dans la forme française plus conservatrice, le x graphique s'est maintenu. La prononciation [ks] du français ne date que du XVIIIe siècle, sans que cette modification n'affecte l’usage bruxellois traditionnel [2]. Il existe d’autres exemples dans lesquels x note [s], tels que soixante ou Auxerre (prononcé Ausserre [ o . ˈ s ɛ ʁ]) en Bourgogne, bien que les causes en soient complètement différentes. En France (et parfois en Belgique) on entend souvent la prononciation "Bru/ks/elles" et/ou "bru/ks/ellois".

Attestations anciennes

On possède 79 attestations du nom de la localité sous diverses formes jusqu'en 1219, dont : Bruocsella en 966 (copie du XVe siècle, Maastricht); Bruocesll[a] au XIe siècle, Brucselle (génitif) en 1047; Brvsela en 1062; Brosele en 1088; Brucsellam (accusatif) en 1095, Brucsella en 1117 / 1129 / 1130; Bruxellę (génitif) en 1125; Brussella vers 1125, en 1146 / 1179 / 1183 / 1194 / 1195 / 1198 / 1216; Brucselle (gén.) en 1134 / 1138 / 1156; Brucsella en 1175 et 1208; Brusellia en 1213; Bruxelle en 1219 [3].

Étymologie

Les toponymistes attribuent tous une origine germanique au nom de Bruxelles, cependant des divergences s'expriment sur la nature exacte des éléments germaniques de base.
Maurits Gysseling considère que l'élément Brus- (Bruc-) représente le germanique brōka- « marais ». Le second élément -sel (-selles) est l'appellatif germanique sali- « habitation d'une seule pièce » [4] (cf. français salle, de même origine). Le x résulte d'une francisation de la graphie pour noter ks à l'origine, elle apparaît pour la première fois au XIIe siècle.
Jean-Jacques Jespers s'appuie sur les travaux d’ Auguste Vincent et d’ Albert Carnoy pour estimer que Bruxelles est issu du moyen néerlandais Bruksele, formé à partir du germanique *sali « habitation d'une seule pièce » [5] (devenu sale, sael en moyen néerlandais et sæl, sele en vieil anglais) et de broek « marais » [6], Marianne Mulon évoque plutôt le moyen néerlandais sēle et broec [7].
Geert van Istendael pense que le toponyme initial a été formé plus précisément dans la langue thioise, ou ancien néerlandais [8], c'est-à-dire d'un type initial Broeksel ou Broekzele signifiant en ancien néerlandais « habitation, château » (sel / zele) « des marais » (broek).

Le germanique *sali- [Note 1] s'est perpétué sous la forme d'un appellatif toponymique commun dans les Flandres -zeele (Nord-Pas-de-Calais : Herzeele; Hersele 1195), -zele ( Flandre orientale : Herzele) ou -selle(s) (Nord-Pas-de-Calais : Audresselles francisation du flamand Oderzele).
Bruxelles a la même origine que les noms de la commune française de Broxeele (Nord-Pas-de-Calais, Brocsela en 1072) appelée en flamand Broksele et de la ville allemande de Bruchsal (Bade-Wurtemberg, Bruhosella inter paludes en 976, cacographie probable pour *Bruohsella; inter paludes signifie « dans les marais », puis Bruohsele, Bruohsela, Brochsale, Broxole, etc.).

Tous les spécialistes s'accordent donc pour voir dans Bruxelles « une habitation des marais » ou « un château des marais », sens conforté par la topographie : jusqu’au voûtement de la Senne en 1871, Bruxelles était marécageuse et sujette à des inondations périodiques accompagnées d'épidémies de choléra.

Les autres hypothèses sur l'étymologie de Bruxelles sont trop anciennes ou mal étayées et n'ont pas été formulées par des toponymistes.
Selon le sociolinguiste Michel de Coster, le nom de Bruxelles serait composé d’une part, du mot celte bruoc ou bruco signifiant un endroit broussailleux et marécageux, et, d’autre part, du terme latin cella signifiant le temple [9], l'existence d'un temple romain et de sanctuaires chrétiens étant attestée sur le site de la cathédrale Saint-Michel-et-Gudule. Cependant, si celtique il y a, il ne peut s'agir que de gaulois, langue mal connue ou de belge, langue encore moins bien attestée et confondue par la plupart des spécialistes avec le gaulois. Or, il n'existe aucun mot *bruoc ou *bruco (non attestés), mais un mot gaulois tardif bruca « bruyère » (gallo-roman, d'où brucaria > bruyère) qui remonte au gaulois uroica « bruyère » et qui ne se confond pas avec le gaulois braco « lieu humide » qui a donné l'ancien français bray « lieu humide, boueux » et le français brai. Quant à son association avec le mot latin cella, c'est tout autant conjecturel. Certes, si l'élément -sele (avec un seul l) n'apparaît qu’à deux reprises avant le XIIIe siècle, en revanche aucune forme ancienne ne fait état de -cella ou -celle, contrairement aux nombreux la Selle qui comportent tous des attestations du type Cella avec un c. Quant à l'élément -selles ou -celle(s) des toponymes comme Maisoncelles ou Maisoncelle, il représente en réalité le suffixe bas latin -icella. En fin de compte, si l'élément -selle de Brucselle possède deux l dans les attestations anciennes, c'est qu'il a été romanisé.
Pour des historiens anciens comme Henschenius ou Erycius Puteanus  (en), ce mot pourrait tout comme Bruges être d'origine scandinave et désigner un petit pont [Note 2] ou un embarcadère (Brygsele), établi par les Vikings, ce qui expliquerait que la plus vieille monnaie sortie de l'atelier monétaire bruxellois (Xe siècle) ait comme "blason" un pont. Cependant, on voit mal comment le scandinave bryggja « pont » aurait pu évoluer phonétiquement en Bruoc- attesté à la même époque, alors que Bruoc- reflète parfaitement la diphtongaison de brōk- cité par Maurits Gysseling et qui ne s'est que plus tardivement monophtonguée en Bruc-. Quant à -sele > -sel (-selle), il ne peut pas s'expliquer par l'ancien scandinave puisque cette langue ne connaît que salr, forme non fléchie du germanique *sali-, la forme fléchie seli > sele étant typique du germanique occidental. En outre, il n'y a pas de toponyme scandinave formellement identifié en Belgique, Bruges remonte lui aussi vraisemblablement au néerlandais. Les Scandinaves ont adapté pour leur usage personnel, les noms des comptoirs avec lesquels ils commerçaient ou encore ceux où ils s'étaient établis plus durablement, mais cela ne signifie nullement que l'étymologie est scandinave, comme en témoignent de nombreux toponymes en Irlande, en Grande-Bretagne et même en France, ainsi par exemple, les Vikings appellaient Dublin, Dyflinn, alors que l'étymologie est clairement gaëlique de même qu'il nommait Rouen, Ruðu ou Ruðuborg, adaptation de la forme médiévale Rothom, toponyme d'origine gallo-romane. Étant donné la proximité linguistique entre l'ancien néerlandais et l'ancien scandinave, les rapprochements analogiques ont davantage été favorisés.

Other Languages
corsu: Bruxelles
Cymraeg: Brwsel
Deutsch: Brüssel
hrvatski: Bruxelles
мокшень: Брюсель
română: Bruxelles
Kinyarwanda: Buruseli
srpskohrvatski / српскохрватски: Bruxelles
svenska: Bryssel
Türkmençe: Brýussel