Brian Jones (musicien)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brian Jones et Jones.
Brian Jones
Description de cette image, également commentée ci-après
Brian Jones le 4 mai 1965 avant le concert des Rolling Stones à l'université de Géorgie.
Informations générales
Surnom Elmo Lewis
Nom de naissance Lewis Brian Hopkins Jones
Naissance
Cheltenham, Gloucestershire - Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 27 ans)
Hartfield, Sussex - Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Musicien, compositeur, producteur
Genre musical Blues, world music, rock, rock 'n' roll, blues rock, rock psychédélique, rhythm and blues
Instruments Guitare, guitare slide, pedal steel guitar[réf. nécessaire],, guitare basse, chant, sitar, marimba, mellotron, flûte, harmonica, saxophone, dulcimer, orgue, clavecin, vibraphone, congas, autoharpe, contrebasse[réf. nécessaire], cor[réf. nécessaire], thérémine, kazoo, clarinette, accordéon, piano, trombone, banjo xylophone, glockenspiel, celesta, tuba
Années actives 1961 - 1969
Labels Decca, Atco Records, London Records, Rolling Stones Records

Lewis Brian Hopkins Jones, dit Brian Jones, né le à Cheltenham (Gloucestershire) et mort le à Hartfield (Sussex de l'Est), est un musicien multi-instrumentiste britannique.

Icône des années 1960, il est le fondateur et le multi-Instrumentiste des Rolling Stones, groupe pour lequel il a joué de 1962 à 1969. Originairement guitariste et harmoniciste, Brian Jones maîtrisait de nombreux instruments notamment à partir de l'album de 1966 Aftermath où il intègre à de nombreux titres du disque des instruments peu communs au Rock and Roll comme la flûte, le dulcimer, le sitar ou encore le mellotron... Le point culminant de cette instrumentation élargie sera atteint dans l'album Their Satanic Majesties Request de 1967. Il influence considérablement la musique des Stones dans leur période 1962-1969.

Leader du groupe à leurs débuts sans jamais être véritablement considéré comme un compositeur à part entière, il est ensuite relégué au second plan par l'influence grandissante du duo Mick Jagger et Keith Richards. À partir de 1966, il connaît de sérieux problèmes avec la drogue et dans sa vie sentimentale[1], devenant de moins en moins impliqué et n'apportant plus son talent qu'aux arrangements. Finalement, de par son caractère déjà difficile, son absence des studios et les suites de ses problèmes judiciaires qui l'empêchent de participer aux futures tournées[2], il est contraint de quitter les Rolling Stones en juin 1969. À peine un mois après, il est retrouvé mort dans la piscine de sa résidence au sud de Londres. Sa mort marquera un changement dans la carrière du groupe.

Il est un des symboles initiatiques de la décadence et de la révolution des mœurs des années 1960.

Le bassiste original des Stones, Bill Wyman a dit de Jones « … Il a créé le groupe. Il a choisi les membres. Il a nommé le groupe. Il a choisi la musique qu'on jouait. Il nous a trouvé des concerts… Très influent, très important et puis il a perdu son pouvoir peu à peu — extrêmement intelligent — et il l'a gâché et tout s'est envolé »[3].

Other Languages
bosanski: Brian Jones
català: Brian Jones
čeština: Brian Jones
English: Brian Jones
Esperanto: Brian Jones
euskara: Brian Jones
Gàidhlig: Brian Jones
hrvatski: Brian Jones
Bahasa Indonesia: Brian Jones
italiano: Brian Jones
Nederlands: Brian Jones
norsk nynorsk: Brian Jones
occitan: Brian Jones
polski: Brian Jones
português: Brian Jones
română: Brian Jones
русский: Джонс, Брайан
srpskohrvatski / српскохрватски: Brian Jones
Simple English: Brian Jones
српски / srpski: Брајан Џоунс
svenska: Brian Jones
українська: Браян Джонс
Tiếng Việt: Brian Jones