Bouvier bernois

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouvier.
Bouvier bernois
Bouvier bernois.
Bouvier bernois.
Région d’origine
RégionDrapeau de la Suisse Suisse
Caractéristiques
Silhouette50 à 60 kg
Taille58 à 70 cm
Poillong, lisse ou légèrement ondulé
Robenoire tricolore

plastron blanc en forme de croix de Saint Georges
liste blanche sur le front, sur le museau et entre les yeux
bouts des pattes et bout de la queue blanche recherchés mais non obligatoires
taches rousses au-dessus des yeux, sur les membres et les joues

Têtepuissante, crâne de face et de profil peu bombé
Yeuxde couleur noisette foncé
Oreillestriangulaire, arrondie à l'extrémité,
attachée haut, tombante et bien accolée à la tête.
Queueattachée haut, portée gaiement
Caractèregardien calme, sensible, très affectueux et attaché à ses maîtres
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 3
      • no 45

Le bouvier bernois est une race de chien dont la Fédération cynologique internationale attribue l'origine à la Suisse. Chien de ferme originellement conçu pour la garde des bâtiments, des bovins et le transport du lait, il est aujourd'hui un chien d’utilité polyvalent et chien de famille, mais reste sportif et peut être gardien même si ce n'est pas sa spécialité. Il est de classe 3 et n'est donc pas considéré comme chien dangereux par l'état.

Origine

Chiot bouvier bernois de 4 mois.
Chien de montagne.
Un chien très docile et joueur.
  • Appartenant à la famille des bouviers suisses, son nom provient du nom allemand Berner Sennenhund, signifiant « chien alpin de vacher de Berne ». La race très ancienne émane des villages de Dürrbach et Berthoud près de Berne. Deux origines sont attribuées à l'ancêtre du bouvier bernois, soit un croisement avec le dogue du Tibet utilisé par les armées romaines comme chien de guerre et de garde de troupeaux ou un chien de ferme transportant les charrettes de lait et gardant les troupeaux bovins depuis plusieurs millénaires[1].
  • En 1899 : création de l’« association la Berna », regroupant les éleveurs de chiens de race. Celle-ci présentera en 1902 les chiens de Dürrbach lors d'une exposition.
  • En 1907 : création du club suisse de Dürrbachler pour promouvoir l'élevage des bouviers bernois (c'est pourquoi les bouviers bernois ont été appelés les dürrbach jusqu'en 1913).
  • Longtemps appelé « cheval du pauvre », surnom dû à sa tâche consistant à emmener les bidons de lait sur une charrette, certaines associations en ont fait un chien guide d'aveugle, et il est également utilisé en Suisse comme chien de recherche pour retrouver les skieurs enfouis sous la neige. À l’heure actuelle son principal rôle est d’être un excellent chien de compagnie.
  • La rumeur veut que le bouvier fut croisé en 1949 avec un terre-neuve pour adoucir son caractère[2].


Other Languages