Bourses Zellidja

Bourses Zellidja
Logo de l’association
Cadre
Forme juridiqueFondation et Association loi de 1901
à but non lucratif
ButValoriser le voyage chez les jeunes de 16 à 20 ans. Éducation complémentaire au système scolaire.
Zone d’influenceFrance
Fondation
Fondation1939
FondateurJean Walter
Identité
Siège60 rue Regnault, 75013 Paris
PrésidentJean-Jacques Walter (Fondation) et Marion Robert (Association)
AffiliationFondation de France, Éducation nationale
FinancementMécénat, don, soutien public
Volontairesenviron 400
Employés2
SloganLes voyages forment la jeunesse.
Site webwww.zellidja.com

Les bourses de voyages Zellidja sont attribuées à des jeunes âgés de 16 à 20 ans, qui ont élaboré un projet de voyage individuel avec un budget limité sur un thème et dans un pays qu'ils ont choisi.

La Fondation Zellidja, sous l’égide de la Fondation de France, et avec le soutien de l'Éducation nationale[1],[2], assure la distribution et le financement des bourses de voyage Zellidja[3]. Le rôle de l'Association Zellidja est de développer le concept de Zellidja et d'en faire la promotion. Elle s'occupe aussi de la sélection des jeunes candidats.

Créée en 2004, la nouvelle fondation a permis d’accroître le nombre de bourses Zellidja, auparavant gérées exclusivement par l’Association des Lauréats Zellidja, en particulier grâce au mécénat d’entreprise.

Principes

Fidèle à l’esprit de la Fondation, l’Association Zellidja propose des bourses aux jeunes de 16 à 20 ans afin qu’ils puissent, à l’occasion d’un voyage en solitaire mené dans des conditions modestes, approfondir un sujet qui leur tient à cœur. Le voyage du jeune doit durer 1 mois minimum.

Le choix des candidats se fait sur présentation d'un projet d'une dizaine de pages. Le futur jeune voyageur peut prétendre à une bourse s'élevant jusqu'à 900  pour un premier voyage, et à 1 100  pour un second voyage[4].

Au retour du premier et du second voyage, le jeune doit présenter un carnet de route, un rapport d'étude sur le thème de son choix, et un journal de comptes[5]. Des jurys composés d'anciens lauréats jugent la qualité des rapports. Si ces rapports son jugés satisfaisants, le jeune est proclamé « lauréat » pendant une cérémonie qui se tient à chaque mois de juin.

De la qualité du premier rapport de voyage dépend l'octroi d'une seconde bourse. Et de la qualité du rapport du second voyage dépend la nomination du jeune au titre symbolique de lauréat.

Other Languages