Bourgogne

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'ancienne région administrative française. Pour la nouvelle région, voir Bourgogne-Franche-Comté. Pour les autres significations du nom Bourgogne, voir Bourgogne (homonymie).
Bourgogne
Blason de Bourgogne
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la France  France
Siège de la préfecture Dijon
Départements et collectivités territoriales Côte-d'Or (21)
Nièvre (58)
Saône-et-Loire (71)
Yonne (89)
Arrondissements 15
Cantons 174
Communes 2 046
Conseil régional Conseil régional de Bourgogne
ISO 3166-2 FR-D
Démographie
Gentilé Bourguignon
Population 1 641 130 hab. (2012)
Densité 52 hab./km2
Langues
régionales
Bourguignon-morvandiau
Arpitan
Géographie
Superficie 31 582 km2
Liens
Site web www.région-bourgogne.fr

La Bourgogne est une province historique et une région culturelle et historique située au centre-est de la France et constituée de quatre départements : l' Yonne, la Côte-d'Or, la Nièvre et la Saône-et-Loire.

La région doit son nom aux Burgondes du temps d'avant les Mérovingiens, qui créèrent le royaume de Burgondie, devenu royaume de Bourgogne puis des Deux-Bourgognes [1], [2], [3] à l'époque carolingienne. Par la suite on distinguera le comté de Bourgogne (ou Franche-Comté de Bourgogne), qui correspond à l'actuelle Franche-Comté, du duché de Bourgogne qui correspond à peu près à l'actuelle région de Bourgogne. Les 10 plus grandes villes de la région sont Dijon (la capitale des Ducs de Bourgogne et le chef-lieu de la région), suivie de Chalon-sur-Saône, Nevers, Auxerre, Mâcon, Sens, Le Creusot, Beaune, Montceau-les-Mines et Autun.

Ses habitants sont appelés les Bourguignons.

Dans le cadre de la réforme territoriale, la région de Bourgogne a fusionné avec la Franche-Comté le [4] pour former la région Bourgogne-Franche-Comté.

Histoire

Article connexe : Généralité de Bourgogne.
Philippe le Bon portant le collier de l' Ordre de la Toison d'or.

La Bourgogne doit son nom à la peuplade des Burgondes qui créèrent le royaume de Burgondie. Ce dernier devint royaume de Bourgogne puis des Deux-Bourgogne à l'époque carolingienne. Au Moyen Âge, il convient de distinguer le comté de Bourgogne du duché de Bourgogne. Le premier (maintenant la Franche-Comté) était terre d'empire, le second constitué des comtés de Mâcon, Chalon, Sens, Auxerre, Tonnerre, Nevers, Autun appartenait au royaume de France.

Aussi, les ducs de Bourgogne étaient vassaux du roi de France pour le duché de Bourgogne, l' Artois et la Flandre, et vassaux de l' Empereur pour le comté de Bourgogne, la Gueldre, le Hainaut, le Brabant et d'autres terres.

Enfin, en 1542, apparaîtra la généralité de Bourgogne, une des 17 recettes générales créées par le roi Henri II. Outre l'ancien duché, elle inclura à partir de 1601 la plupart des provinces savoyardes de la rive droite du Rhône et par la suite la souveraineté de Dombes, qui lui sera rattachée en 1781. Ces dernières acquisitions constitueront en 1790 le département de l'Ain.

La région se nomme Bregogne en bourguignon-morvandiau et Borgogne en arpitan.

La Bourgogne dans ses limites du XVIIIe siècle et les communes et départements actuels. Le territoire de l' Ain était composé de cinq pays ( Dombes, Bresse, Bugey, Gex et Valromey) qui ne faisaient pas partie du duché mais qui étaient rattachés à la généralité de Bourgogne.