Bosnie-Herzégovine

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bosnie.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'État de Bosnie-Herzégovine en général et depuis 1995 en particulier. Pour le régime en place dans le pays entre 1992 et 1995, voir République de Bosnie-Herzégovine.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

La Bosnie-Herzégovine ou Bosnie-et-Herzégovine [5], [6], en bosnien, serbe et croate Bosna i Hercegovina, dans l' alphabet cyrillique Босна и Херцеговина, est un État d' Europe du Sud situé dans la péninsule des Balkans. Elle est entourée de la Croatie, de la Serbie et du Monténégro, et a une petite ouverture sur la mer Adriatique.

Dénominations

Bien qu'en français on dise couramment Bosnie-Herzégovine, la traduction littérale du bosnien Bosna i Hercegovina est «  Bosnie-et- Herzégovine » (que l'on retrouve dans la plupart des autres langues). Le pays unit ainsi deux régions historiques et n'est pas réductible à une Bosnie à laquelle on accolerait un adjectif.

Les habitants de la Bosnie sont les Bosniens. On appelle Bosniaques les habitants de ce pays qui sont de tradition musulmane.

Par sa forme constitutionnelle la Bosnie-Herzégovine est une république. Seule la Bosnie-Herzégovine est un sujet de droit international. Sa capitale est Sarajevo. Les autres villes importantes sont Banja Luka, Tuzla, Mostar, Zenica, Bihać, Srebrenica, Goražde, Foča, Trebinje, Neum, Jajce, Sanski Most.

Depuis les accords de Dayton-Paris du , elle est scindée en trois entités territoriales non indépendantes (entitet), dont la dénomination peut s'avérer trompeuse :

  • la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (Federacija Bosne i Hercegovine), capitale Sarajevo, qui n'est pas une fédération au sens du droit international public entre la région historique de Bosnie et celle d' Herzégovine, et est elle-même constituée de deux sous-collectivités, croate et bosniaque, avec quelques communes mixtes ;
  • la République serbe de Bosnie (Република Српска/Republika Srpska, dénomination utilisée de facto en français), capitale Banja Luka, qui déclara son indépendance en 1992 et fut reconnue par les accords de Dayton, mais comme collectivité territoriale autonome et non comme république constitutive de l'État bosnien ;
  • le District de Brčko, situé entre les deux premières, dans le nord du pays, qui n'est pas un district administratif de la Bosnie-Herzégovine, mais un territoire de statut neutre et autonome, géré en partie par un superviseur international mandaté par l' ONU.
Carte de la Bosnie-Herzégovine avec la délimitation des entités constitutives.

La non-concordance entre dénominations et territoires de facto d'une part et statuts de jure d'autre part crée un imbroglio juridique complexe. La République serbe de Bosnie s'est autoproclamée comme entité de l'ancienne Yougoslavie en 1992 par opposition à la proclamation d'indépendance de la Bosnie-Herzégovine, alors que la constitution yougoslave admettait l'indépendance des six républiques fédérées, mais non l'établissement de nouvelles frontières telles que celles de la République serbe de Bosnie ou du Kosovo. La Constitution de Bosnie-Herzégovine et les exigences de la commission Badinter non plus n'admettaient pas l'autonomie de la République serbe de Bosnie. Cette république de fait ne peut donc pas être reconnue en tant que telle par la communauté internationale. En 1996, les accords de Dayton lui reconnaissent seulement la qualité de collectivité territoriale autonome au même titre que la Fédération croato-musulmane, renommée par la suite Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (qu'il ne faut pas confondre avec la République de Bosnie-Herzégovine, qui est le seul État souverain reconnu).

Other Languages
беларуская (тарашкевіца)‎: Босьнія і Герцагавіна
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: বসনিয়া বারো হার্জেগোভিনা
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Bosnia gâe̤ng Herzegovina
کوردیی ناوەندی: بۆسنیا و ھەرزەگۆڤینا
qırımtatarca: Bosna ve Hersek
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Босна
estremeñu: Bósnia Ercegovina
Fulfulde: Bosniya
Frysk: Bosnje
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: बॉस्निया आणि हर्झगोव्हिना
客家語/Hak-kâ-ngî: Bosnia lâu Herzegovina
hornjoserbsce: Bosniska a Hercegowina
Kreyòl ayisyen: Bosni ak Erzegovin
Bahasa Indonesia: Bosnia dan Herzegovina
Kongo: Bosna
kalaallisut: Bosnia-Hercegovina
къарачай-малкъар: Босния бла Герцеговина
Lëtzebuergesch: Bosnien an Herzegowina
لۊری شومالی: بوسنی و ھئرزئگوڤین
Basa Banyumasan: Bosnia-Herzegovina
Bahasa Melayu: Bosnia dan Herzegovina
Dorerin Naoero: Boteniya me Erdegobina
Napulitano: Bosnia-Erzegovina
Plattdüütsch: Bosnien-Herzegowina
Nedersaksies: Bosnië-Herzegovina
norsk nynorsk: Bosnia-Hercegovina
norsk bokmål: Bosnia-Hercegovina
Livvinkarjala: Bosnii-Hertsegovinu
Papiamentu: Bosnia Herzogovina
Norfuk / Pitkern: Bosnya a' Hersegowina
tarandíne: Bosnie-Erzegovine
संस्कृतम्: बास्निया
srpskohrvatski / српскохрватски: Bosna i Hercegovina
Simple English: Bosnia and Herzegovina
slovenčina: Bosna a Hercegovina
slovenščina: Bosna in Hercegovina
Gagana Samoa: Bosnia ma Herzegovina
Soomaaliga: Bosniya
Sranantongo: Bosnikondre
Türkçe: Bosna-Hersek
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: بوسنىيە ۋە ھېرسېگوۋىنا
oʻzbekcha/ўзбекча: Bosniya va Gersegovina
vepsän kel’: Bosnii da Gercegovin
Tiếng Việt: Bosna và Hercegovina
walon: Bosneye
Wolof: Bosni
吴语: 波黑
Bân-lâm-gú: Bosnia kap Herzegovina
粵語: 波斯尼亞