Boat-people

Bateau vietnamien de boat-people dont les passagers ont été recueillis fin avril 1984 au sud de la mer de Chine par le cargo Cap Anamur, spécialement affrété par Rupert Neudeck, dans le cadre de l'opération "Un bateau pour le Viêt Nam" ; Celui-ci contenait 52 personnes quand il a été secouru. Il est exposé actuellement comme monument à la mémoire des boat-people à Troisdorf en Allemagne.

Les boat-people (terme construit à partir des mots anglais « bateau » et « gens ») sont à l'origine des migrants qui fuyaient le Viêt Nam principalement dans les années 1980 par voie de mer, pays à économie dirigée et interdisant la liberté du commerce et la liberté d'opinion. Ils fuyaient donc leur pays pour des raisons politiques et économiques sur des embarcations. Souvent en surcharge et sans sécurité, ces départs ont fait de très nombreuses victimes par noyade, famine et froid.

Ce terme a commencé à être utilisé dans la presse francophone à partir de la chute de Saïgon en avril 1975 et l'invasion du Sud Viêt Nam par le Nord Viêt Nam communiste.

Ce terme est parfois utilisé dans la presse francophone pour les migrants provenant d'Afrique du Nord traversant la mer Méditerranée, tandis que la presse anglophone a étendu ce terme aux réfugiés économiques d'autres régions.

Other Languages
Deutsch: Boatpeople
italiano: Boat people
Nederlands: Bootvluchteling
norsk nynorsk: Båtflyktning
русский: Люди в лодках
svenska: Båtflykting
Tiếng Việt: Thuyền nhân