Biodiversité

La forêt amazonienne, l'un des plus vastes réservoirs de biodiversité sur Terre.
Le papillon, un indicateur de l’état de santé des milieux naturels.

La biodiversité, mot composé des mots bio (du grec βίος « vie ») et « diversité », est la diversité de la vie sur la Terre. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces et des gènes dans l'espace et dans le temps, ainsi que les interactions au sein de ces niveaux d'organisation et entre eux.

Depuis le sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable. L'adoption de la Convention sur la diversité biologique (CDB) au cours de ce sommet engage les pays signataires à protéger et restaurer la diversité du vivant [1]. Au-delà des raisons éthiques, la biodiversité est essentielle aux sociétés humaines qui en sont entièrement dépendantes à travers les services écosystémiques.

2010 a été l' année internationale de la biodiversité, conclue par la Conférence de Nagoya sur la biodiversité qui a reconnu l'échec de l'objectif international qui était de stopper la régression de la biodiversité avant 2010, et proposé de nouveaux objectifs ( protocole de Nagoya).

Depuis 2012, la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), un groupe d'experts intergouvernemental sur le modèle du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), a été lancée par le programme des Nations unies pour l'environnement pour conseiller les gouvernements sur cette thématique.

Définition

La hiérarchie de l'organisation du vivant, par niveaux, de la plus petite à la plus grande échelle. Chaque niveau s'emboîte dans les niveaux supérieurs.
La diversité génétique du maïs (Zea mays), mis en évidence par les variations des épis et des grains.

Depuis son apparition en 1988, le mot « biodiversité » a connu une très forte popularité jusqu'à se retrouver dans le langage courant, voire devenir un mot fourre-tout. En effet, le terme est souvent source de confusion et d’amalgames car, sous une apparente évidence, la biodiversité est en réalité un concept complexe [n 1]. Or, chacun a tendance à l’utiliser suivant sa propre représentation [3].

Au sens large, la biodiversité, ou diversité biologique, désigne la variété et la variabilité du monde vivant sous toutes ses formes. Elle est définie plus précisément dans l'article 2 de la convention sur la diversité biologique comme la « variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie ; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes » [4]. Selon Robert Barbault, le concept de biodiversité renvoie également à la présence de l'Homme : « l’homme qui la menace, l'homme qui la convoite, l'homme qui en dépend pour un développement durable de ses sociétés » [5].

La biodiversité existe à différents niveaux d'organisation interdépendants qui s'emboîtent. Les scientifiques considèrent généralement ces niveaux au nombre de trois : la diversité des gènes, la diversité des espèces et la diversité des écosystèmes [6], [7]. À cela s'ajoute la diversité des interactions à l'intérieur des trois autres niveaux et entre eux, et la diversité fonctionnelle, c'est-à-dire la diversité des caractéristiques fonctionnelles des organismes, indépendamment des espèces auxquelles ils appartiennent [8]. La biodiversité ne se limite donc pas à la somme des espèces, mais représente l'ensemble des interactions entre les êtres vivants, ainsi qu'avec leur environnement physico-chimique, sur plusieurs niveaux.

  1. La diversité génétique (ou diversité intraspécifique) se définit par la variabilité des gènes au sein d'une même espèce, que ce soit entre les individus ou les populations. La diversité génétique au sein d'une même espèce est essentielle pour lui permettre de s' adapter aux modifications de son environnement par le biais de l' évolution [9].
  2. La diversité spécifique (ou diversité interspécifique) est la plus connue car la plus visible. Elle correspond à la diversité des espèces vivantes, unité de base de la systématique, par leur nombre, leur nature et leur abondance.
  3. La diversité écosystémique correspond à la diversité des écosystèmes présents sur Terre qui forment la biosphère. C'est au niveau des écosystèmes que se situe la diversité des interactions des populations naturelles entre elles et avec leur environnement.
Other Languages
Afrikaans: Biodiversiteit
aragonés: Biodiversidat
العربية: تنوع حيوي
অসমীয়া: জৈৱ বৈচিত্ৰ
asturianu: Biodiversidá
azərbaycanca: Bioloji müxtəliflik
български: Биоразнообразие
भोजपुरी: जैवविविधता
català: Biodiversitat
Cymraeg: Bioamrywiaeth
English: Biodiversity
Esperanto: Biodiverseco
español: Biodiversidad
eesti: Elurikkus
euskara: Bioaniztasun
Avañe'ẽ: Tekove'etaita
hrvatski: Bioraznolikost
Kreyòl ayisyen: Divèsite byolojik
Bahasa Indonesia: Keanekaragaman hayati
italiano: Biodiversità
日本語: 生物多様性
한국어: 생물 다양성
Limburgs: Biodiversiteit
македонски: Биоразновидност
Bahasa Melayu: Biokepelbagaian
Nederlands: Biodiversiteit
norsk nynorsk: Biologisk mangfald
occitan: Biodiversitat
português: Biodiversidade
română: Biodiversitate
srpskohrvatski / српскохрватски: Bioraznolikost
Simple English: Biodiversity
slovenčina: Biodiverzita
slovenščina: Biotska raznovrstnost
татарча/tatarça: Биотөрлелек
українська: Біорізноманіття
Tiếng Việt: Đa dạng sinh học