Bernard Werber

Bernard Werber
Description de cette image, également commentée ci-après

Bernard Werber en 2013

Naissance (55 ans)
Toulouse, Drapeau de la France  France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Science-fiction
Contes philosophiques

Œuvres principales

Bernard Werber (prononcer /vɛʁbɛʁ/), né le à Toulouse, est un écrivain français. Il est principalement connu pour sa trilogie des Fourmis.

Son œuvre, traduite dans une trentaine de langues, fait se rencontrer spiritualité, science-fiction, polar, biologie, mythologie, etc. L'auteur qualifie parfois son style de « philosophie-fiction » [1].

Biographie

Il naît à Toulouse le [2]. Il fut tout d’abord un enfant inspiré par le dessin. À 5 ans, il veut devenir dessinateur professionnel. Encouragé par son professeur, il a le droit de rester à part des autres élèves pour dessiner de grandes aquarelles. Mais à 8 ans, il écrit, dans le cadre d'un travail scolaire, l'histoire d'une puce se promenant sur un corps humain, ce qui le fait dévier de son rêve original : dès l’âge de 13 ans, il fait ses premières armes en écrivant des histoires pour un fanzine, mais aussi tout au long de sa scolarité il se consacre à la lecture ainsi qu’à l’écriture en montant un journal pour son lycée qu’il nomme Euphorie. Après son bac, il commence l’écriture des Fourmis d’après un scénario de sept pages pour en faire, avec Fabrice Coget, une bande dessinée. Après ses études en criminologie à Toulouse et de journalisme à l' ESJ de Paris, il devient pigiste dans plusieurs journaux ( L'Événement, Le Point, VSD, etc.) [3] puis journaliste scientifique de 1983 à 1990 au Nouvel Observateur. Il reçoit en mars 1983 de la part du Prix de la Fondation News du meilleur jeune reporter une bourse pour un reportage en Afrique (au Centre Ecotrope de Lamto), en Côte d'Ivoire, pour suivre les fourmis Magnans, où il ira avec le professeur Leroux, et suivra d'immenses colonies de fourmis en migration. Il rédige aussi des billets d'humour dans le magazine Eurêka. De ces années lui vient son goût pour la science, qu’il mêle avec ses thèmes favoris, des fourmis à la mort jusqu’aux origines de l’humanité.

Bernard Werber publie son premier roman, Les Fourmis, en mars 1991. Ses œuvres ont été traduites en trente-cinq langues. Avec 20 millions d’exemplaires vendus dans le monde [4], Bernard Werber est, avec Marc Levy, l'un des auteurs français contemporains les plus lus au monde. Il est même considéré comme une star en Corée du Sud [5], pays où il vend davantage qu'en France, et a reçu un accueil très enthousiaste en Russie [6].

À la suite du livre L'Arbre des possibles, il a lancé le site site Web du même nom, un « projet pour rechercher ou imaginer les futurs possibles de l’humanité [7] ». Le premier long métrage de cinéma réalisé par Bernard Werber, Nos amis les Terriens, est sorti en , et a été produit par Claude Lelouch.

Bernard Werber est membre du collectif d'écrivains français La Ligue de l'Imaginaire créé en 2008. Il a deux fils, et il est actuellement avec une compagne à laquelle il a dédié son roman, Le Sixième Sommeil.

Other Languages
azərbaycanca: Bernar Verber
български: Бернар Вербер
brezhoneg: Bernard Werber
کوردیی ناوەندی: بێرنار ڤێربێر
Esperanto: Bernard Werber
español: Bernard Werber
italiano: Bernard Werber
Lëtzebuergesch: Bernard Werber
lietuvių: Bernard Werber
مازِرونی: برنار وربه
română: Bernard Werber
Türkçe: Bernard Werber
українська: Бернар Вербер