Bataille de Messines (1917)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Messines et Messines (homonymie).
Bataille de Messines
Description de cette image, également commentée ci-après
Théâtre des opérations, 7-14 juin 1917.
Informations générales
Date -
Lieu Ville de Messines, au sud d'Ypres (Flandres)
Issue Victoire alliée rapide et totale
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni Herbert PlumerDrapeau de l'Allemagne Friedrich Bertram Sixt von Armin
Forces en présence
IIe armée
9 divisions, 72 tanks
IVe armée
5 divisions
Pertes
17 000 hommes20 000 hommes
dont 7 500 prisonniers
65 canons
94 mortiers
300 mitrailleuses

Première Guerre mondiale

Batailles

Front d'Europe de l’Ouest
Liège (8-1914) · Frontières (8-1914) · Anvers (9-1914) · Grande Retraite (9-1914) · Marne (9-1914) · Course à la mer (9-1914) · Yser (10-1914) · Messines (10-1914) · Ypres (10-1914) · Givenchy (12-1914) · 1re Champagne (12-1914) · Hartmannswillerkopf (1-1915) · Neuve-Chapelle (3-1915) · 2e Ypres (4-1915) · Colline 60 (4-1915) · Artois (5-1915) · Festubert (5-1915) · Linge (7-1915) · 2e Artois (9-1915) · 2e Champagne (9-1915) · Loos (9-1915) · Verdun (2-1916) · Hulluch (4-1916) · 1re Somme (7-1916) · Fromelles (7-1916) · Arras (4-1917) · Vimy (4-1917) · Chemin des Dames (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 2e Messines (6-1917) · Passchendaele (7-1917) · Cote 70 (8-1917) · 2e Verdun (8-1917) · Malmaison (10-1917) · Cambrai (11-1917) · Offensive du Printemps (3-1918) · Lys (4-1918) · Aisne (5-1918) · Bois Belleau (6-1918) · 2e Marne (7-1918) · 4e Champagne (7-1918) · Château-Thierry (7-1918) · Le Hamel (7-1918) · Amiens (8-1918) · Cent-Jours (8-1918) · 2e Somme (9-1918) · Bataille de la ligne Hindenburg · Meuse-Argonne (10-1918) · Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique
Coordonnées 50° 45′ 52″ nord, 2° 53′ 53″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Bataille de Messines

La seconde bataille de Messines, du 7 juin 1917 au est une offensive de la 2e armée britannique du général Plumer près de la ville de Messines en Flandre occidentale belge pendant la Première Guerre mondiale contre la IVe armée allemande dirigée par le général von Armin sur le front occidental.

Après l'échec de l'offensive du général Nivelle au Chemin des Dames en avril et mai 1917, les troupes françaises sont secouées par une série de mutineries modifiant les plans stratégiques anglo-français pour l'année 1917. L'armée anglaise déclenche l'offensive de Messines pour forcer l'armée allemande à déplacer vers la Flandre des réserves soulageant la pression sur les troupes françaises. L'objectif tactique de cette bataille est de capturer les positions allemandes sur la colline de Messines afin de priver la IVe armée allemande des positions dominantes du Sud du saillant d'Ypres. Cette bataille est le prélude d'une opération plus ambitieuse, menée par l'armée britannique au cours de l'été et de l'automne 1917 visant la capture de la crête de Passchendaele puis la percée du front jusqu'à la frontière hollandaise afin de capturer la côte belge.

La 2e armée britannique est formée de cinq corps d'armée, trois d'entre eux sont impliqués dans l'attaque, et les deux autres sont positionnés sur le flanc nord et ne participent pas à l'attaque. La 2e armée dispose d'un dernier corps d'armée de la réserve générale. Les troupes allemandes sont au cours des combats renforcés par une division provenant d'Ypres. La bataille débute par l'explosion de 19 mines détruisant les défenses allemandes de première ligne suivi d'un barrage roulant qui permet l'avancée des troupes britanniques appuyées par des chars et troupes de cavalerie et des avions et la capture de la colline de Messines.