Bataille d'Ongal

Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Bataille d'Ongal
Description de cette image, également commentée ci-après
Fondation du Premier Empire bulgare. L'armée d'Asparoukh est représentée par des flèches rouges, celle de Constantin IV par des flèches bleues.
Informations générales
DateÉté 680
LieuPlaine d'Ongal (Boudjak) au sud de l'Ukraine
IssueVictoire bulgare décisive
Belligérants
Labarum.svg Empire byzantinPremier Empire bulgare
Commandants
Constantin IVAsparoukh
Forces en présence
80 000 hommesau moins 80 000 hommes
Pertes
La quasi-totalité de l'arméeLégères

Guerres byzantino-bulgares

Batailles

Ongal (680) · Anchialos (708) · Marcellae (756) · Lithosoria (774) · Serdica (809) · Pliska (811) · Versinikia (813) · Bulgarophygon (896) · Anchialos (917) · Portes de Trajan (986) · Thessalonique (995) · Passe de Kleidion (1014) · Bitola (1015) · Ostrovo (1040) · Klokotnica (1230) · Andrinople (1254) · Devina (1279) · Skafida (1304) · Rusokastro (1332)

La bataille d'Ongal se déroule en 680 dans la région d'Ongal qui correspond aujourd'hui au sud-ouest de l'Ukraine au nord des bouches du Danube[1]. La bataille, opposant les Bulgares aux Byzantins, ouvre aux Bulgares le chemin des Balkans et le contrôle des tribus slaves déjà en train de s'installer dans cette région, ce qui débouchera sur l'émergence du Premier empire bulgare.

Prélude

En 632, le khan Koubrat unifie les Bulgares au sein de la Grande Bulgarie entre la mer Noire et la mer Caspienne. Après sa mort dans les années 660, les États de ses fils, divisés, sont de plus en plus menacés par les attaques des Khazars venant de l'est. Batbayan, aîné des fils de Koubrat, hérite du trône avant d'être défait par les Khazars dont il doit se reconnaître vassal. Kouber prend la route du Nord et fonde la puissante Bulgarie de la Volga. Le troisième fils, Asparoukh marche vers l'Ouest et s'établit avec son peuple dans la région de l'Ongal[2], au nord du bas-Danube. De là, il lance des attaques contre les forteresses byzantines de la Paristrie. À cette époque, l'Empire byzantin est aussi en guerre contre les Arabes qui assiègent Constantinople. Cependant, en 680, les Byzantins défont les Arabes avec qui ils signent la paix. Après ce succès, l'empereur Constantin IV décide de se retourner contre les Bulgares pour faire cesser leurs attaques, et dirige une armée de 80 000 hommes et une puissante flotte de dromons et de mahonnes contre Asparoukh. Dans le même temps, le chef bulgare noue une alliance avec la confédération des Sept Tribus slaves, formant une confédération contre l'offensive grecque.

Other Languages
български: Битка при Онгъла
magyar: Ongali csata
македонски: Битка кај Онгала
português: Batalha de Ongala
српски / srpski: Битка код Онгала