Barcelone

Il ne faut pas confondre Barcelone avec Barcelonne, Barcelonne-du-Gers ou Barcelonnette, communes de France.
Barcelone
Barcelona
Blason de Barcelone
Héraldique
Drapeau de Barcelone
Drapeau
22@, Sagrada Família, Camp Nou, Château des trois dragons, Palais national, W Barcelona
22@, Sagrada Família, Camp Nou, Château des trois dragons, Palais national, W Barcelona
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne  Espagne
Statut Municipalité
Communauté autonome Catalogne  Catalogne
Province Barcelone  Province de Barcelone
Comarque Barcelonès
District judic. Barcelone
Budget ( 2007)
Maire
Mandat
Ada Colau ( Barcelone en commun)
2015- 2019
Code postal 08.0XX
Démographie
Gentilé Barcelonais(e) (fr)
Barceloní(ina) (ca)
Barcelonés(esa) (es)
Population 1 608 746 hab. ()
Densité 16 023 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 22′ 57″ nord, 2° 10′ 37″ est
Altitude 9 m
Superficie 10 040 ha = 100,4 km2
Distance de Madrid 505 km
Rivière(s) Le Llobregat
Le Besòs
Bordée par Mer Méditerranée
Divers
Patrimoine mondial Œuvres d' Antoni Gaudí ( 1984 et 2005)
Casa Milà (Pedrera)
Parc Güell
Palau Güell
Casa Vicens
Casa Batlló
Sagrada Família
Cripta de la Colònia Güell
Palais de la musique catalane
Hôpital de Sant Pau ( 1997) [1]
Saint patron Santa Eulàlia
et Mare de Deu de la Mercè

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

Voir sur la carte administrative de Catalogne
City locator 14.svg
Barcelone

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Barcelone

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Barcelone
Liens
Site web http://www.barcelona.cat/
Sources
Données géographiques [2]
Politique [3]

Barcelone (Barcelona en catalan, prononcé /bəɾsəˈlonə/, et en castillan, prononcé /baɾθeˈlona/) est la capitale administrative et économique de la Catalogne, de la province de Barcelone, de la comarque d' El Barcelonès ainsi que de son aire urbaine et de sa région métropolitaine, en Espagne.

Barcelone est la deuxième ville d'Espagne en termes de population, d'économie et d'activités, la onzième ville la plus peuplée de l' Union européenne et la sixième en incluant sa banlieue [4]: Plus de 5 millions de personnes vivent dans l'agglomération barcelonaise [5]. La majeure partie des municipalités adjacentes sont en outre rassemblées dans l' Àrea Metropolitana de Barcelona.

Située sur le littoral méditerranéen, elle est traversée par les fleuves Llobregat et Besòs et bordée à l'ouest par la serra de Collserola qui culmine à 512 mètres (sommet : Tibidabo). Elle est considérée comme ville mondiale en raison de son importance dans les domaines de la finance, du commerce international, de l' édition, des arts, du divertissement et des médias. Barcelone est donc un centre économique majeur qui jouit de surcroît d'un des principaux ports méditerranéens et du deuxième aéroport espagnol derrière celui de Madrid-Barajas. Elle est aussi la ville qui possède le plus grand parc métropolitain du monde, le parc Collserola, devant Central Park à New York. Ayant été fondée par les Romains, la ville devint la capitale des comtes de Barcelone puis l'une des villes majeures de la Couronne d'Aragon et, après, la capitale de la principauté de Catalogne. Redessinée plusieurs fois pendant son histoire, elle est aujourd'hui une destination touristique majeure et jouit d'un patrimoine culturel unique. Le palais Güell (en 1984), la Casa Milà, le parc Güell, le palais de la musique catalane et l' hôpital de Sant Pau figurent d'ailleurs sur la liste du patrimoine mondial de l' UNESCO. En outre, la ville est également connue pour avoir accueilli les Jeux olympiques en 1992 et, plus récemment, le siège de l' union pour la Méditerranée. Chaque année, les visiteurs arrivent par milliers et le nombre augmente de plus en plus. En 2015, un total de 8 988 038 touristes ont visité Barcelone [6].

Histoire

Article détaillé : Histoire de Barcelone.

Antiquité

Article détaillé : Barcino.

Des fouilles ont mis au jour une partie de la cité romaine de Barcino qui est exposée au musée d'Histoire de la ville. Ces travaux archéologiques ont permis à la Mairie de Barcelone de publier un dossier historique consacré à l'histoire de la ville depuis ses origines jusqu'à l'époque contemporaine. Ces recherches mettent fin à la légende historique bien que fausse faisant d' Hannibal Barca le fondateur de Barcelone [7] et attribuent cette construction au fils de l'empereur Auguste, apparemment sur un emplacement ibère.

Barcino était à cette époque une petite place fortifiée, peuplée au maximum de deux mille habitants essentiellement militaires, au côté de Bætulo (Badalone). C'était une des places mineures de la Catalogne contemporaine. Les villes majeures étaient Empuriæ et surtout Tarraco, capitale de l' Hispanie citérieure.

Moyen Âge

En décembre 414, Barcino est prise par les Wisigoths d' Athaulf venant d’ Italie. À la chute de l'Empire romain, elle devint capitale du Royaume wisigoth ( 415, 507- 510 et 531- 548). Lors de cette période de transition de l'antiquité au Moyen Âge, les nouvelles fortifications et la position stratégique donnèrent à Barcino un rôle plus important. Elle dépassa alors Tarraco qui déclina après avoir été rasée par les Vandales.

En 714- 716, les armées musulmanes sous le commandement de Mûsâ Ibn Nusayr prennent la ville lors du premier assaut. Ils la nomment alors Barshinûna, Barjlûna ou encore Barshalûna d'où dérive le nom actuel, et y nomment le gouverneur Sulayman Ibn Yaqzan Ibn al-Arabi. Barcelone fait alors partie d' al-Andalus [8].

En 801, les Carolingiens conquièrent la ville ; ils la transforment en capitale du comté de Barcelone, avant de l'incorporer à la marche d'Espagne (Marca Hispanica, à traduire plus justement par Marche hispanique). En 856, elle est à nouveau occupée par les Arabes [8]. En 859, Barcelone est pillée par les Vikings du chef Hasting, qui viennent de Nantes et avaient hiverné en Camargue [9]. Avec le temps, le comté acquit une certaine indépendance vis-à-vis de la dynastie carolingienne dont le règne se termine officiellement au e siècle. En 985, Al-Mansur, le ministre tout-puissant du calife omeyyade de Cordoue, ville située au sud d'al-Andalus, prend d'assaut Barcelone [8]. Le comte Borrell II demande de l'aide à son suzerain Lothaire de France. Ni lui, ni son allié byzantin ne pouvant lui venir en aide, comme l'obligeait le droit féodal, le comté dénonce ses liens de suzeraineté et prend une indépendance de fait.

Paradoxalement, cet événement va marquer le début d'une phase d'expansion de la Catalogne ; ce mouvement va impliquer les autres États de la Marche espagnole (/hispanique). D'une part, de nombreux Mozarabes et Juifs fuyant les persécutions dans le califat de Cordoue, vont trouver refuge dans les anciens États de la Marche espagnole ; ils y amènent toutes leurs connaissances et leur culture (en ce temps-là, on ne parlait pas encore — en castillan — de «  pureté du sang »). D'autre part, pour pouvoir reconstruire, les paysans vont louer leurs services comme mercenaires du calife. Revenus en Catalogne, ils vont s'organiser pour se défendre et emploieront les techniques agricoles utilisées dans le califat de Cordoue. Ils vont ainsi bâtir des moulins et irriguer la terre. Les échanges commerciaux avec le califat vont se développer rapidement. Il en résulte une poussée démographique et un développement des techniques dès la fin du Xe siècle. La poussée monastique et le développement du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle vont permettre la transmission de cette poussée technique aux autres États de la marche d'Espagne, puis au reste de l' Europe. Ce développement des techniques s'accompagne aussi d'une grande expansion de la culture. Le pape Sylvestre II étudia à Barcelone où il compléta sa formation dans le domaine scientifique. Il remet à l'honneur la culture antique à travers Virgile, Porphyre de Tyr, Aristote, Cicéron et Boèce. C'est par ce dernier qu'il s'initie à l' arithmétique. De là, il aborde les calculs pratiques et fabrique une table à compter, l' abaque dite de Gerbert.

Autre fait majeur, la présence de paysans soldats, propriétaires de leur moulin, conduisit à une interprétation non-absolutiste du féodalisme. Les comtes-rois (plus tard devenus rois d'Aragon, de Valence et de Majorque) durent composer avec leur tiers état. La mise en place d'un État féodal en Catalogne au cours du e siècle n'impliqua pas seulement le comté de Barcelone, qui prit une certaine dominance sur les autres comtés de la Marca. Barcelone devint le centre d'un territoire qui comprenait l'actuelle Catalogne, différentes possessions maritimes, ainsi que la confédération catalano-aragonaise ( 1282- 1412) pendant une bonne partie de son histoire. Barcelone fut l'une des principales puissances méditerranéennes du e au e siècles, centre d'un important commerce maritime rivalisant avec Gênes, Pise et Venise.

Époque moderne

À partir du XIVe siècle, la ville entre dans une période de déclin à la suite de l'extinction de la dynastie catalane et la succession par la famille castillane des Trastamara, qui culmine avec le mariage de Ferdinand II d'Aragon et d' Isabelle de Castille (les «  Rois catholiques »). Dès lors, la tradition pactiste des institutions catalanes se heurtera au modèle absolutiste de la monarchie castillane. Barcelone est une première fois dévastée à la suite de la proclamation de la république de Catalogne sous protection française ( 1640 à 1652, année où les Français sont assiégés dans la ville [10]). Lors de la guerre de Succession ( 1701- 1714), Barcelone, comme la plupart de la Catalogne, prit le parti de l' archiduc Charles contre le roi Bourbon, Philippe roi Bourbon, Philippe V. Après le siège de 1697, la ville s'ouvre à l'armée de l'archiduc et le proclame roi sous le nom de Charles III. Barcelone est assiégée par les Franco-Espagnols en 1705 et 1706, puis à nouveau de juillet 1713 à septembre 1714 [11]. La capitulation a pour conséquence, dans le cadre de la politique centralisatrice et répressive des Bourbon, la disparition des institutions propres à la Catalogne ( conseil de Cent et Generalitat). La reprise économique commencée à la fin du e siècle et l'industrialisation au e siècle permettent à Barcelone de redevenir un important centre politique et culturel. Comme dans le reste de la Catalogne, la révolution industrielle à Barcelone fait la part belle à l'industrie textile.

Époque contemporaine

Sagrada Família en construction en 1897, 14 ans après la reprise du chantier par Antoni Gaudí.
Exposition universelle de 1929.

Dès le début du e siècle, Barcelone réclamait la démolition des murailles et de la citadelle devenues inutiles, après le siège de la ville en 1823 lors de l' expédition d'Espagne. Ces installations étaient essentiellement répressives et non défensives. Elle furent utilisée par le général Espartero en 1842 pour bombarder la ville. La démolition fut finalement tolérée, puis autorisée, en 1854, grâce au soutien de Pascual Madoz, homme politique et écrivain, qui fut gouverneur de Barcelone durant 75 jours, à fin de lutter contre l'épidémie de choléra. Ceci permettra la mise en œuvre d'un ambitieux projet d'urbanisation, le Plan Cerdà. En 1888, Barcelone organise sa première exposition universelle, qui permit l'expansion du modernisme catalan, mouvement qui marque profondément la ville et qui dura jusqu'à la seconde exposition universelle de la ville en 1929, où le noucentisme prit le relais [12].

Le , à la suite des élections municipales le candidat du parti républicain catalan ERC, Francesc Macià, une heure avant la proclamation de la République espagnole, proclama la République catalane qui aboutit finalement à l'autonomie de la Catalogne. À partir de 1936, l' Espagne s'embrasa lors de la guerre civile : Barcelone soutenait les forces républicaines et organisa en juillet 1936 les olympiades populaires pour contester l'organisation des Jeux olympiques de Berlin. Elle fut durement bombardée par les Italiens en mars 1938 avant d'être prise par les forces franquistes en février 1939.

Depuis la fin des années 1970, Barcelone a entamé un nouveau développement culturel et urbain sous la supervision de Josep Acebillo Marin, qui lui a donné son attractivité contemporaine. Le retour de la démocratie, de l'autonomie, la participation croissante de la société civile, des réformes urbaines importantes ainsi que quelques événements internationaux comme les Jeux olympiques d'été de 1992 ont transformé la ville en cité cosmopolite attirant le tourisme international. En 2003, Barcelone accueillit le quinzième festival Europa Cantat [13]. Le , le maire Jordi Hereu annonça la candidature de Barcelone à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver 2022 [14].

Le 17 août 2017, Barcelone est frappé par un attentat à la voiture-bélier sur la Rambla qui fait quinze morts et une centaine de blessés.

Other Languages
Afrikaans: Barcelona
Alemannisch: Barcelona
አማርኛ: ባርሴሎና
aragonés: Barcelona
العربية: برشلونة
asturianu: Barcelona
Aymar aru: Barcelona
azərbaycanca: Barselona
Boarisch: Barcelona
žemaitėška: Barseluona
Bikol Central: Barcelona
беларуская: Барселона
беларуская (тарашкевіца)‎: Барсэлёна
български: Барселона
Bislama: Barcelona
bamanankan: Barcelona
brezhoneg: Barcelona
bosanski: Barcelona
буряад: Барселоно
català: Barcelona
Chavacano de Zamboanga: Barcelona
нохчийн: Барселона
Cebuano: Barcelona
Tsetsêhestâhese: Barcelona
کوردی: بارسێلۆنا
corsu: Barcelona
čeština: Barcelona
kaszëbsczi: Barcelona
Чӑвашла: Барселона
Cymraeg: Barcelona
dansk: Barcelona
Deutsch: Barcelona
Zazaki: Barselona
dolnoserbski: Barcelona
Ελληνικά: Βαρκελώνη
emiliàn e rumagnòl: Barcelóna
English: Barcelona
Esperanto: Barcelono
español: Barcelona
eesti: Barcelona
euskara: Bartzelona
estremeñu: Barcelona
فارسی: بارسلون
suomi: Barcelona
Na Vosa Vakaviti: Barcelona
føroyskt: Barcelona
arpetan: Barcelona
Nordfriisk: Barcelona
Gaeilge: Barcelona
Gàidhlig: Barcelona
galego: Barcelona
گیلکی: بارسلؤنا
Avañe'ẽ: Barcelona
Hausa: Barcelona
客家語/Hak-kâ-ngî: Barcelona
עברית: ברצלונה
हिन्दी: बार्सिलोना
hrvatski: Barcelona
hornjoserbsce: Barcelona
magyar: Barcelona
Հայերեն: Բարսելոնա
interlingua: Barcelona
Bahasa Indonesia: Barcelona
Interlingue: Barcelona
Ilokano: Barcelona
íslenska: Barselóna
italiano: Barcellona
日本語: バルセロナ
Basa Jawa: Barcelona
ქართული: ბარსელონა
Qaraqalpaqsha: Barselona
Taqbaylit: Barseluna
Kongo: Barcelona
қазақша: Барселона
한국어: 바르셀로나
Kurdî: Barselona
kernowek: Barcelona
Кыргызча: Барселона
Latina: Barcino
Ladino: Barselona
Lëtzebuergesch: Barcelona
лезги: Барселона
Limburgs: Barcelona
lumbaart: Barcelona
lingála: Barcelona
lietuvių: Barselona
latviešu: Barselona
मैथिली: बार्सिलोना
Malagasy: Barselona
олык марий: Барселона
македонски: Барселона
മലയാളം: ബാഴ്സലോണ
монгол: Барселон
Bahasa Melayu: Barcelona
Mirandés: Barcelona
မြန်မာဘာသာ: ဘာစီလိုနာမြို့
مازِرونی: بارسلون
Dorerin Naoero: Barcelona
Napulitano: Barcellona
Plattdüütsch: Barcelona
Nedersaksies: Barcelona
नेपाली: बार्सिलोना
नेपाल भाषा: बार्सेलोना
Nederlands: Barcelona (Spanje)
norsk nynorsk: Barcelona
norsk: Barcelona
Chi-Chewa: Barcelona
occitan: Barcelona
Livvinkarjala: Barcelona
ਪੰਜਾਬੀ: ਬਾਰਸੀਲੋਨਾ
Kapampangan: Barcelona
Picard: Barcelona
polski: Barcelona
Piemontèis: Barslon-a
پنجابی: بارسیلونا
português: Barcelona
Runa Simi: Barcelona
rumantsch: Barcelona
română: Barcelona
русский: Барселона
संस्कृतम्: बार्सेलोना
саха тыла: Барселона
Scots: Barcelona
davvisámegiella: Barcelona
srpskohrvatski / српскохрватски: Barcelona
Simple English: Barcelona
slovenčina: Barcelona
slovenščina: Barcelona
Soomaaliga: Barcelona
shqip: Barcelona
српски / srpski: Барселона
Sranantongo: Barcelona
svenska: Barcelona
Kiswahili: Barcelona
ślůnski: Barcelůna
тоҷикӣ: Барселона
Setswana: Barcelona
Türkçe: Barselona
татарча/tatarça: Барселона
reo tahiti: Barcelona
удмурт: Барселона
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: Barsélona
українська: Барселона
اردو: برشلونہ
Tshivenda: Barcelona
vèneto: Barcełona
vepsän kel’: Barselon
Tiếng Việt: Barcelona
Volapük: Barcelona
Winaray: Barcelona
吴语: 巴塞罗那
მარგალური: ბარსელონა
ייִדיש: בארצעלאנע
Vahcuengh: Barcelona
中文: 巴塞罗那
文言: 巴塞羅那
Bân-lâm-gú: Barcelona
粵語: 巴薩隆拿