Bahreïn

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bahreïn (homonymie).

Royaume de Bahreïn

مملكة البحرين (ar)  Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter

Drapeau
Drapeau de Bahreïn
Blason
Armoiries de Bahreïn
Hymne national Bahrainouna
Administration
Forme de l'État Monarchie constitutionnelle
Roi Hamed ben Issa al-Khalifa
Premier ministre Khalifa ben Salmane al-Khalifa
Langues officielles Arabe
Capitale Manama

26° 13′ N, 50° 35′ E

Géographie
Plus grande ville Manama
Superficie totale 765  km2
( classé 187e)
Superficie en eau 0 %
Fuseau horaire UTC + 3
Histoire
Indépendance Perse (1783)
Royaume-Uni (1971)
État de Bahreïn
Royaume de Bahreïn
Démographie
Gentilé Bahreïnien
Population totale (juillet 2015) 1 346 613 [1] hab.
( classé 157e)
Densité 1 760 hab./km2
Économie
PIB nominal ( 2012) 27 milliards de $ ( 97)
PIB (PPA) ( 2012) 33,6 milliards de $ ( 110)
PIB nominal par hab. ( 2013) 27 926 $ [2] (28e)
PIB (PPA) par hab. ( 2013) 49 633 $ [2] (11e)
IDH ( 2012) 0,796 (élevé) ( 48)
Monnaie Dinar bahreïni ( BHD​)
Divers
Code ISO 3166-1 BHR, BH​
Domaine Internet .bh
Indicatif téléphonique +973
Organisations internationales ONU, OMC, Ligue arabe, Mouvement des non-alignés, OCI, CCG

Bahreïn (en arabe : البحرين, Al-Baḥrayn Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter ?, bɑːˈreɪn, littéralement « les deux mers »), en forme longue le Royaume de Bahreïn (en arabe : مملكة البحرين, Mamlakat al-Baḥrayn Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter ?), est un petit pays insulaire d' Arabie situé près de la côte ouest du golfe Persique au Moyen-Orient. Composant un archipel, l'essentiel du territoire est constitué par l' île de Bahreïn. Celle-ci est reliée à l' Arabie saoudite par la chaussée du roi Fahd vers l'ouest ; l' Iran se situe à environ 200 kilomètres au nord et le golfe de Bahreïn sépare l'île de la péninsule du Qatar au sud-est. En 2010, la population bahreïnienne est estimée à 1 234 571 personnes, dont plus de 660 000 expatriés (soit 54 % de la population) [3], [4].

Bahreïn a été l'un des lieux emblématiques de la civilisation antique de Dilmun avant de tomber sous les dominations successives des empires parthe et sassanide. La région est convertie à l' islam en 628, ce qui en fait l'un des premiers pays musulmans. Après une période de domination par les Arabes, Bahreïn est occupé par les Portugais en 1521, avant d'être conquise par le Chah Abbas Abbas Ier de l' empire perse des Safavide en 1602. En 1783, la tribu arabe Bani Utbah, venue du centre de la péninsule arabique, s'empare de l'île et le pays est depuis dirigé par la famille royale Al Khalifa. À la fin des années 1800, Bahreïn devient un protectorat britannique, et ce n'est qu'en 1971, à la suite du retrait britannique de la région à la fin des années 1960, que Bahreïn déclare son indépendance. Initialement créé comme un État, le pays se constitue en royaume sous l'impulsion de l' émir Hamed ben Issa al-Khalifa, qui devient le roi Hamed II. Le système politique est une monarchie. Depuis le début de l'année 2011, le pays a connu des manifestations soutenues et répétées inspirées par les mouvements du Printemps arabe, principalement menées par la population de confession chiite et très vite rejointes par toutes les couches de la population : chiites, sunnites, riches, pauvres, hommes, femmes, adolescents. Tous ont le désir de voir les massacres de la population cesser, que les droits de l'homme et leur dignité cessent d'être bafoués.

En 2012, le pays a un indice de développement humain élevé (alors classé 48e du monde) [5] et est reconnu par la Banque mondiale pour son économie à haut revenu (high-income economy) [6], [4]. Bahreïn est membre de l' Organisation des Nations unies, de l' Organisation mondiale du commerce, de la Ligue arabe, du Mouvement des non-alignés, de l' Organisation de la coopération islamique et est l'un des membres-fondateurs du Conseil de coopération des États arabes du Golfe.

Le pétrole a été découvert à Bahreïn en 1932, pour la première fois sur la côte ouest du golfe. Depuis la fin du XXe siècle, le pays cherche à diversifier son économie en investissant dans les secteurs bancaires et touristiques. La capitale, Manama, accueille de nombreuses structures financières, comme le Bahrain World Trade Center et le Bahrain Financial Harbour. Le Qal'at al-Bahrain (site de l'ancienne capitale de la civilisation antique de Dilmun) et le patrimoine perlier de Bahreïn ont été classés parmi les sites du patrimoine mondial de l' UNESCO en 2005 et 2012 respectivement. Le Grand Prix automobile de Bahreïn se déroule sur le circuit international de Sakhir, au centre du pays.

Étymologie

Une carte dessinée par Jacques-Nicolas Bellin en 1745 représentant la région historique de Bahreïn.

En arabe, bahrayn est la forme double de bahr (« mer ») ; ainsi, al-Bahrayn signifie « les deux mers », bien que les deux mers dont il est question sont encore à ce jour sujettes à controverse. Le terme apparaît cinq fois dans le Coran, mais il ne fait pas référence à l'île actuelle (à l'origine connue des Arabes sous le nom d’Awal) : il désigne plutôt les oasis d' Al-Qatif et de Hadjar, en actuelle Arabie saoudite. L'époque de l'utilisation de ce terme pour parler des îles d’Awal reste incertaine, mais ce serait probablement après le XVe siècle [7].

Aujourd'hui, les « deux mers » de Bahreïn peuvent faire référence :

  • aux baies situées à l'est et à l'ouest de l'île [8]
  • aux mers du nord et du sud de l'île [9]
  • à l'eau salée de la mer et à l'eau douce des sources souterraines du territoire [10] (en plus des puits dispersés dans le pays, la mer du nord compte de quelques endroits où l'eau douce émerge sur les plages d'eau salée, phénomène remarqué par les visiteurs du pays depuis l'Antiquité [11]).

Jusqu'à la fin du Moyen Âge, « Bahreïn » (Bahrain en anglais) faisait référence à une région historique beaucoup plus importante que le territoire national actuel, incluant Al-Ahsa, Al-Qatif (aujourd'hui rattachées à la province orientale de l'Arabie saoudite) et les îles d’Awal (le Bahreïn actuel). La région s'étirait depuis Bassora en Irak jusqu'au détroit d'Ormuz à Oman et s'appelait alors province de Bahreïn (Iqlīm al-Bahrayn) [12].