Baal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baal (homonymie).
Stèle de Baal au foudre, XVe-XIIIe siècle, trouvée à Ras Shamra ( Ougarit), musée du Louvre

Baal ou Ba'al ( hébreu : בָּעַל, Báʿal, qui signifie seigneur, arabe : بعل, Ba,al), akkadien : Bēl, phénicien : בעלת Baʿalat, בַּעֲלָה (Baʿalāh, en hébreu) au féminin, est un dieu sémitique, cananéen, puis phénicien, qui, sous les dynasties des Ramsès, est assimilé dans la mythologie égyptienne à Seth et à Montou.

Origines

Le terme Baal n'est pas à l'origine religieux : cet appellatif répandu dans de nombreuses langues sémitiques dénote un être respectable, le seigneur, le maître, le propriétaire ou parfois l'époux. Ce titre est particulièrement appliqué à une divinité de l'orage et de la fertilité proche-orientale, nommée Melqart en Phénicie ou Adad en Syrie [1]. De nombreux noms de rois sont également précédés de cette particule. Le mot n'était d'ailleurs pas utilisé qu'à des fins honorifiques ; l'exemple ba‘lāh hārišôn (l'ex-mari, le veuf) démontre la portée très large de ce mot. Un rabbin particulièrement reconnu était appelé Baal Shem Tov.

Baal est une appellation générique d'un dieu, accompagnée d'un qualificatif qui révèle quel aspect est adoré : Baal Marcodés, dieu des danses sacrées ; Baal Shamen, dieu du ciel ; Baal Bek, le Baal solaire ; le dieu sémite Belzébuth ; et surtout, Baal Hammon, le terrible dieu des Carthaginois. Ainsi, chaque région avait son dieu, son Baal local.

Baal est devenu l'appellation punique de nombreux dieux d'origine sémite dont le culte a été célébré depuis le IIIe millénaire IIIe millénaire av. J.-C. jusqu'à l'époque romaine. Bealiah (plus justement bə‘’alyâ), qui signifie «  Jah ( YHWH) est Baal ». Il s'agit d'un point de vue de la religion hébraïque d'un blasphème, car remettant en cause l'unicité de Dieu, puisque la Bible considère les « Baal » étrangers comme de faux dieux.

Son nom — le maître ou l'époux — se retrouve partout dans le Moyen-Orient, depuis les zones peuplées par les sémites jusqu'aux colonies phéniciennes, dont Carthage. Il est invariablement accompagné d'une divinité féminine ( Astarté, Ishtar, Tanit), même s'il est hermaphrodite.

Other Languages
Afrikaans: Baäl
العربية: بعل
مصرى: بعل
azərbaycanca: Baal
беларуская: Баал
български: Баал
বাংলা: বাআল
català: Baal
Cymraeg: Baʿal
dansk: Baal
Ελληνικά: Βάαλ
English: Baal
Esperanto: Baalo
español: Baal
eesti: Baal
euskara: Baal
فارسی: بعل
suomi: Baal
galego: Baal
עברית: בעל (אל)
magyar: Baál
Bahasa Indonesia: Ba'al
italiano: Baal
日本語: バアル
한국어: 바알
Ladino: Baal
Lëtzebuergesch: Baal (Mythologie)
lietuvių: Baalas
മലയാളം: ബാൽ ദേവൻ
Plattdüütsch: Baal (Gott)
Nederlands: Baäl
norsk bokmål: Baal
polski: Baal
پښتو: بعل
português: Baal
română: Baal
русский: Баал
Scots: Baal
srpskohrvatski / српскохрватски: Baal
slovenščina: Baal
српски / srpski: Баал
svenska: Baal
ไทย: บาอัล
Tagalog: Baʿal
Türkçe: Baal
українська: Ваал
Wolof: Baal
中文: 巴力