BDM Trésors de la bande dessinée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BDM.

Le BDM, Trésors de la bande dessinée est catalogue de cotations encyclopédique recensant les albums de bande dessinée publiés en français. Créé en 1979 par Michel Béra, Michel Denni[1] et Philippe Mellot, il publié par les éditions de l'Amateur et mis à jour tous les deux ans.

Jusqu'à sa vingtième édition, qui recensait 130 000 albums, il se voulait exhaustif. À partir de la vingt-et-unième édition, le BDM 2017-2018, seuls les albums dont la cote est supérieure à la valeur d'achat, ou les séries comptant un tel album, sont recensés[2].

Concept

Trésors de la bande dessinée, désormais connu comme le BDM – de l'acronyme de ses auteurs : Béra, Denni, Mellot – était à l'origine un supplément de la revue Le Collectionneur de Bandes Dessinées.

Le BDM publie des cotes à titre indicatif ; elles sont établies conjointement par les experts de l'UNECO (Union Internationale des Experts en Collections Spécialisées) et des collectionneurs et sont déterminées par l'observation du marché. La réactualisation des cotes, coquilles et oublis est régulièrement mise à jour et consultable sur le site BDzoom.

Le BDM était à l’origine subdivisé en chapitres : « Albums », « La BD publicitaire », « Collection d'auteurs », « Silly Symphonies », « Périodiques », « Revues modernes », « Récits complets », « Petits formats », « Revues d’études », « Répertoire professionnel et adresses utiles », « Bibliographie », etc. Les publications sont classées par ordre alphabétique de séries ou d'unitaires, soulignés d’un bref commentaire, descriptif ou critique et sa cote éventuelle. Il recense la moindre réédition comme réimpression modifiée. L’intérêt et la complexité des albums de Tintin fait partie d'une section distincte en couleurs.
Principaux collaborateurs : Isabelle Morzadec, Dominique Petitfaux, François san Millan, Gilles Ratier, Pierre Dehais et Gilles Fraysse.

Other Languages