Aviation civile

Routes aériennes en 2009.

L'aviation civile désigne tout ce qui est relatif à l' aviation non-militaire. Cela englobe ainsi le transport civil de passagers et de marchandises et en France les questions de « développement durable, sécurité, sûreté, contrôle aérien, régulation économique, soutien à la construction aéronautique, aviation générale, formation aéronautique. Elle est chargée de préparer et de mettre en œuvre la politique de l’État en matière d’aviation civile dans les domaines technique et économique ».

Le trafic augmente régulièrement (5,5 milliards de passagers en 2013) avec Atlanta comme premier aéroport (l' aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle étant au 8e rang mondial). Elle traite aussi de l' aviation d'affaires, du vol libre, de la voltige aérienne, des rallyes aériens, du parachutisme, de l' aéromodélisme et des autorisations concernant les drones ou des vols de ballons et d' ULM, de l' industrie aérospatiale et aussi dans certains pays de l' industrie spatiale

Dans le monde

Au niveau international, c'est l' Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), dépendant de l' Organisation des Nations unies (ONU), qui est chargée de l'élaboration de normes internationales pour le transport aérien civil.

Le trafic aérien régulier mondial civil tend à former des alliances (3 alliances principales en 2013, avec la Star Alliance (créée en 1997) comme leader ont assuré 76% des PKT en 2013 (contre 75 % en 2012). les deux autres grandes alliances sont SkyTeam (créé en 2000) et Oneworld (créée en 1998) [1].

Le trafic continue à croitre : Selon la DGAC, « En 2000 le nombre de PKT mondial était de 3 038 milliards. En 15 ans, le trafic a presque doublé. Sur la période, le taux de croissance annuel moyen ressort à 5 % » (5,2 % en Europe) [1]. Les attentats du 11 septembre 2001 puis la crise du SRAS et la crise de 2008 ont à peine influencé la courbe globale de croissance sur 15 ans [1]. L'aviation (fortement détaxée et/ou subventionnée) compte aussi pour une part croissante aux émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports.

Il a atteint en 2013 à 3,1 milliards de passagers. Pour le trafic mesuré en passagers kilomètres transportés (PKT), il a 2013 atteint 5 782 milliards de PKT (+ 5,5 % par rapport à 2012) [1]. Et durant les 9 premiers mois 2014 le trafic aérien mondial a encore progressé de 2,7% [1]. Une partie de ces passagers ne font que changer d'avion dans l'aéroport : en Europe (27 % environ du trafic mondial), le trafic international représentait en 2014 3 fois le trafic intérieur européen.

En France, comme aux États-Unis les fonctions d'opérateur de navigation et de régulation/surveillance sont assurées par la même entité (DGAC en France), ce qui est peu commun dans les pays développés ; selon la DGAC, ceci rend « la DGAC française est plus proche de la FAA américaine (créée en 1958) que des administrations européennes chargées de l’aviation civile » [1].

Other Languages