Aurangzeb

Aurangzeb
Aurangzeb.jpg

Aurangzeb

Fonction
Empereur moghol
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
AhmadnagarVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Tomb of Aurangzeb (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
SouverainVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Jahanara
Shâh Shujâ
Dârâ Shikôh
Roshanara Begum (en)
Gauhara Begum (en)
Murâd BakshVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Dilras Banu Begum (en)
Nawab Bai (en)
Aurangabadi Mahal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Sultan Muhammad Akbar (en)
Zebunnissa
Mehr-un-Nissa (en)
Muhammad Azam Shah (en)
Zinat un-nisa (en)
Mohammed, sultan de Mughal (en)
Bahâdur Shâh
Zubdat-un-Nissa (en)
Mohammed Kam Bakhsh (en)
Badr-un-Nissa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religions

Abu Muzaffar Muhiuddin Muhammad Aurangzeb Âlamgir (né le à Dahod - mort le à Ahmadnagar), connu usuellement sous le nom d'Aurangzeb (ornement du trône en persan), ou encore parfois comme Âlamgir Ier ou Conquérant du monde, est le souverain de l'Empire moghol de 1658 à 1707, le dernier des Grands Moghols. C'est une figure très controversée de l'histoire de l'Inde. Sous son règne, l'Empire moghol aura atteint son apogée territoriale, devenant la première économie du monde en détenant un quart du PIB mondial[1].

Avant le pouvoir

Aurangzeb est le troisième fils de l'empereur Shâh Jahân et de Mumtaz Mahal. Dârâ Shikôh, son frère aîné, était le successeur désigné, Aurangzeb ne venant qu'en troisième dans l'ordre de succession. Son père le nomme gouverneur du Dekkan de 1636 à 1644, puis du Goujerat en 1645 et de l'Afghanistan en 1647 avec la charge de reprendre la ville de Kandahâr, mission dans laquelle il échoue. Il reprend alors sa première charge, s'installe dans la ville de Khidki (en) dont il fait sa capitale régionale et qui prendra le nom d'Aurangâbâd à son décès. Ses frères Shâh Shujâ et Murâd Baksh sont alors gouverneurs du Bengale et du Goujerat. En 1657, Shâh Jahân tombe malade et alors qu'Aurangzeb attaque son frère aîné, ses autres frères déclarent leur indépendance et s'autoproclament empereurs de leur province. Suivent des guerres intestines au cours desquelles Shâh Jahân finira par être emprisonné dans le fort d'Âgrâ, ses fils Mûrad Baksh et Dârâ Shikôh exécutés, tandis que Shâh Shujâ ne devra son salut qu'à sa fuite dans la jungle birmane où il finira probablement ses jours. Enfin le , Aurangzeb s'installe sur le trône du Paon, le symbole du pouvoir moghol.

Other Languages
Afrikaans: Aurangzeb
asturianu: Aurangzeb
български: Аурангзеб
भोजपुरी: औरंगजेब
català: Aurangzeb
čeština: Aurangzéb
dansk: Aurangzeb
Deutsch: Aurangzeb
English: Aurangzeb
Esperanto: Aŭrangzebo
español: Aurangzeb
suomi: Aurangzeb
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: औरंगजेब
ગુજરાતી: ઔરંગઝેબ
עברית: אורנגזב
हिन्दी: औरंगज़ेब
Bahasa Indonesia: Aurangzeb
íslenska: Aurangzeb
italiano: Aurangzeb
ქართული: აურანგზები
қазақша: I Әлемгір
ಕನ್ನಡ: ಔರಂಗಜೇಬ್
한국어: 아우랑제브
lietuvių: Aurangzebas
latviešu: Aurangzebs
मैथिली: औरङ्गजेब
Malagasy: Aurangzeb
മലയാളം: ഔറംഗസേബ്
मराठी: औरंगजेब
Bahasa Melayu: Aurangzeb
नेपाली: औरंगजेब
Nederlands: Aurangzeb
norsk: Aurangzeb
occitan: Aurangzeb
ਪੰਜਾਬੀ: ਔਰੰਗਜ਼ੇਬ
polski: Aurangzeb
پنجابی: اورنگزیب
português: Aurangzeb
русский: Аурангзеб
संस्कृतम्: औरङ्गजेब
Scots: Aurangzeb
srpskohrvatski / српскохрватски: Aurangzeb
Simple English: Aurangzeb
српски / srpski: Аурангзеб
svenska: Aurangzeb
తెలుగు: ఔరంగజేబు
тоҷикӣ: Аврангзеб
Türkçe: Evrengzib
українська: Аурангзеб
oʻzbekcha/ўзбекча: Avrangzeb
Tiếng Việt: Aurangzeb
中文: 奥朗则布
Bân-lâm-gú: Aurangzeb