Aude (département)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aude.
Aude
Aude (département)
Administration
Pays Drapeau de la France  France
Région Occitanie
Création du département
Chef-lieu
( Préfecture)
Carcassonne
Sous-préfectures Limoux
Narbonne
Président du
conseil départemental
André Viola ( PS)
Préfet Jean-Marc Sabathé
Code Insee 11
Code ISO 3166-2 FR-11
Code Eurostat NUTS-3 FR811
Démographie
Gentilé Audois
Population 364 877 hab. (2013)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Superficie 6 139 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Circonscriptions législatives 3
Cantons 19
Intercommunalités 13
Communes 436
Carcassonne, préfecture du département traversée par l' Aude.

L'Aude est un département français de la région Occitanie, qui se situe dans le Sud de la France. Sa préfecture est Carcassonne, avec sa célèbre ville médiévale fortifiée.

Le nom vient du fleuve l' Aude [1].

L'Insee et la Poste lui attribuent le code 11

Histoire

Article détaillé : Histoire de l'Aude.

Les premiers hommes

Crâne de l' Homme de Tautavel découvert à Tautavel, non loin de l'Aude.

Des traces humaines sont trouvées dans le département vers 1 500 000 ans av. J.-C. sous forme de percuteurs et d'outils travaillés sur la butte de Grazailles à Carcassonne. Mais la découverte la plus intéressante est celle du crâne de l’ homme de Tautavel faite par Henry de Lumley sur la commune de Tautavel dans le département voisin des Pyrénées-Orientales [2]. C’est le plus vieux crâne connu en Europe. Il date d’environ 450 000 ans av. J.-C. L'homme de Tautavel vivait vraisemblablement dans toute la région.

La période gallo-romaine

Les Romains, dirigés par le général-consul Domitius Ahenorbarbus, s’installent tout d’abord à Narbonne en 118 av. J.-C., sur l’ oppidum de Montlaurès, qui devient la capitale de la province et un port marchand très actif. L’emplacement est stratégique puisqu’il se situe au carrefour de la voie Aquitania et la voie Domitia, ainsi qu’en bord de mer et près de l’embouchure de l’Aude. Carcassonne devient latine en 30 av. J.-C. avec de nombreuses exploitations agricoles céréalières. Pendant près de deux siècles, l’Aude est en paix et l’économie de la région se développe très fortement.

Diverses occupations

Les Wisigoths envahirent le pays en 435 alors que Flavius Aétius, sénateur romain, était occupé à réprimer les bagaudes, des brigands de la Gaule. En 507, la bataille de Vouillé remportée par Clovis lui permit de conquérir Toulouse et l’Aquitaine mais il ne put récupérer le territoire de l’Aude qui resta aux mains des Wisigoths, grâce au secours du roi des Ostrogoths, dont les troupes battirent le fils du conquérant franc en 508. La région faisait alors partie de la Septimanie, ainsi appelée car elle se composait de sept évêchés que les rois wisigoths y avaient établis : Elne, Agde, Narbonne, Lodève, Béziers, Maguelonne et Nîmes. La Septimanie recouvrait l’Aude mais aussi toute la région Languedoc-Roussillon.

Mise en place des comtés

En 817, Louis le Débonnaire détache le Carcassès et le Razès de la Septimanie pour les réunir au marquisat de Toulouse et au royaume d’Aquitaine. Le premier comte de Carcassonne, Oliba, de la famille des comtes de Barcelone, est alors mis en place en 819. Le Razès était un autre comté formé par un archevêque de Narbonne, chassé de sa ville par les Sarrasins. Il y avait transporté son siège épiscopal et avait procuré à ce petit pays les honneurs du titre féodal. Narbonne forma un troisième comté. Ainsi, le département de l’Aude était formé au IXe siècle de trois comtés : le comté de Carcassonne, le comté du Razès et le comté de Narbonne. En 880, le comté du Razès est uni par un mariage à celui de Carcassonne pour n’en être plus jamais séparé.

À partir du comté de Carcassonne a été créé le comté de Foix pour la branche cadette de la famille. À partir du comté de Foix a été créé la vicomté de Couserans.

Le catharisme en Aude

Au XIIIe siècle, la région connaît le développement du catharisme. Cette religion fut très vite jugée comme hérétique par l’ Église catholique. Et face à son implantation profonde dans les comtés de Carcassonne et de Toulouse, le pape Innocent III lance en 1209 la croisade contre les Albigeois. Les barons du nord s’unissent pour former l’armée des chevaliers croisés sous les ordres de Simon de Montfort. Tandis que le comte de Toulouse Raymond VI reçoit l’absolution, le comte de Carcassonne affronte seul l’armée. La cité de Carcassonne devient le refuge de nombreux cathares.

La crise protestante et l’expansion économique du département

En 1561, des troubles religieux apparaissent à Carcassonne sous forme de crise protestante. Le duc de Henri Henri Ier de Montmorency, gouverneur du Languedoc, rejoint les réformés en 1574. Côté catholique, c’est le duc Anne de Joyeuse qui prend la tête de la ligue catholique. Henri II de Montmorency, est défait lors de la bataille de Castelnaudary en septembre 1632 contre les troupes royales, puis condamné à mort et exécuté à Toulouse.

La création du département

Le département a été créé à la Révolution française, le , en application de la loi du , à partir d’une partie de l’ ancienne province du Languedoc. Les députés des trois sénéchaussées de Carcassonne, Limoux et Castelnaudary s’accordaient pour réclamer des changements quel que soit l’ordre auquel ils appartenaient. La majorité des sociétés populaires créées dans les communes fut rattachée au Club des Jacobins, de préférence au Club des Cordeliers. Le département de l’Aude apparut le 29 janvier 1790. Les divisions administratives furent modifiées par la loi du 28 pluviôse an 8, qui créa quatre arrondissements (Poincaré les réduisit à trois en 1926) et ramena le nombre de cantons de 45 à 31.

Le XXe siècle

L'Aude connaît une forte production viticole tandis que les céréales du Lauragais éprouvent de grandes difficultés. Mais, le département subit la surproduction et la mévente du vin. En 1907, sous l’impulsion de Marcelin Albert et du maire de Narbonne, Ernest Ferroul, la crise viticole se transforme en révolte des vignerons. Cela se traduit par la création à partir de 1909 de nombreuses caves coopératives audoises.

Other Languages
aragonés: Aude
беларуская: Дэпартамент Од
беларуская (тарашкевіца)‎: Од (дэпартамэнт)
български: Од (департамент)
বাংলা: ওদ
català: Aude
Cebuano: Aude
Cymraeg: Aude
dansk: Aude
English: Aude
Esperanto: Aude
español: Aude
euskara: Aude
suomi: Aude
Gàidhlig: Aude
galego: Aude
客家語/Hak-kâ-ngî: Aude-sén
עברית: אוד
magyar: Aude
interlingua: Departimento Aude
Bahasa Indonesia: Aude
italiano: Aude
日本語: オード県
한국어: 오드 주
Ladino: Aude
Lëtzebuergesch: Departement Aude
Limburgs: Aude
монгол: Од аймаг
मराठी: ऑद
Bahasa Melayu: Aude
Plattdüütsch: Aude
Nederlands: Aude (departement)
norsk nynorsk: Aude
norsk bokmål: Aude
Kapampangan: Aude
polski: Aude
پنجابی: ضلع اود
português: Aude
română: Aude
Scots: Aude
sámegiella: Aude
srpskohrvatski / српскохрватски: Aude (departman)
Simple English: Aude
slovenčina: Aude (departement)
slovenščina: Aude (departma)
shqip: Aude
српски / srpski: Од (департман)
svenska: Aude
Kiswahili: Aude
Türkçe: Aude
українська: Од (департамент)
اردو: اود
Tiếng Việt: Aude
Volapük: Aude
Winaray: Aude
中文: 奥德省
Bân-lâm-gú: Aude