Armand Jean du Plessis de Richelieu

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richelieu.

Jean du Plessis de Richelieu
Image illustrative de l’article Armand Jean du Plessis de Richelieu
Richelieu, par Philippe de Champaigne.
Biographie
Naissance
Paris Drapeau du royaume de France Royaume de France
Décès (à 57 ans)
Paris Drapeau du royaume de France Royaume de France
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Grégoire XV
Titre cardinaliceCardinal-prêtre
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Par S.É. Anne de Pérusse d'Escars de Givry
Évêque de Luçon
1605 (confirmé le )
Abbé de Cîteaux
(coadjuteur à partir de 1627)
Abbé et général de Cluny
(coadjuteur à partir de 1627)

Signature de Jean du Plessis de Richelieu

Blason
« Candorem purpura servat et dirigit et firmat[2] »
« Expertus fidelem jupiter »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Armand Jean du Plessis de Richelieu, dit le cardinal de Richelieu, cardinal-duc de Richelieu et duc de Fronsac, est un ecclésiastique et homme d'État, né le à Paris et mort le dans cette même ville. Pair de France, il a été le principal ministre du roi Louis XIII.

Initialement destiné au métier des armes, il est contraint d'entrer dans les ordres afin de conserver à sa famille le bénéfice de l'évêché de Luçon. Temporairement ministre des Affaires étrangères en 1616, il est créé cardinal en 1622 et devient principal ministre d'État de Louis XIII en 1624. Il reste en fonction jusqu'à sa mort, en 1642, date à laquelle le cardinal Mazarin lui succède.

La fonction exercée par Richelieu auprès de Louis XIII est souvent désignée par l'expression de « Premier ministre », bien que le titre ne soit utilisé à l'époque que de façon officieuse pour désigner le ministre principal du roi dont l'action englobe aussi bien des dimensions politiques, diplomatiques et coloniales que culturelles et religieuses.

Réputé pour son habileté voire pour son caractère jugé retors, souvent critiqué pour sa fermeté intransigeante, il rénove la vision de la raison d'État et en fait la clef de voûte de ses méthodes de gouvernement et de sa conception de la diplomatie et de la politique. En lutte à l'extérieur contre les Habsbourg, et à l'intérieur contre la noblesse et les protestants, il réprime sévèrement tant les duels meurtriers que les révoltes antifiscales paysannes.

Richelieu est considéré comme l'un des fondateurs majeurs de l'État moderne en France. Son action est un dur combat pour un renforcement du pouvoir royal.

Par son action, la monarchie s'affirme sous une nouvelle forme qui sera plus tard désignée par le terme d'absolutisme, et ce de manière triomphante sous le gouvernement personnel de Louis XIV (1661-1715), puis de manière plus apaisée sous celui du cardinal de Fleury (1726-1743).

Other Languages
العربية: ريشيليو
asturianu: Richelieu
azərbaycanca: Kardinal Rişelye
беларуская (тарашкевіца)‎: Кардынал Рышэльё
հայերեն: Ռիշելյե
Bahasa Indonesia: Kardinal Richelieu
қазақша: Ришелье
srpskohrvatski / српскохрватски: Armand Jean du Plessis de Richelieu
Simple English: Cardinal Richelieu
українська: Кардинал Рішельє
اردو: رشیلیو
中文: 黎塞留