Arlette Franco

Arlette Franco
Image illustrative de l'article Arlette Franco
Fonctions
Députée des Pyrénées-Orientales
( Elue dans la 2ème circonscription)
Coalition UMP
Successeur Fernand Siré
Maire de Canet-en-Roussillon
Prédécesseur Jacques Coupet
Successeur Bernard Dupont
Biographie
Nom de naissance Arlette Martinez
Date de naissance
Lieu de naissance Perpignan
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Canet-en-Roussillon
Nationalité française
Parti politique UMP
LR

Arlette Franco, née Arlette Martinez [1] le à Perpignan ( Pyrénées-Orientales) et morte le à Canet-en-Roussillon, est une femme politique française.

Biographie

Elle devient, le , députée de la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales, membre du groupe UMP. Elle est réélue le avec 59,78 % des suffrages exprimés au second tour. En 2007, elle vote contre l'inscription de l'abolition de la peine de mort dans la constitution [2].

Le , la liste qu'elle conduit remporte dès le premier tour l'élection municipale de Canet-en-Roussillon avec 63,88 % des suffrages exprimés. Vice-présidente de la Fédération française de natation, elle est à l'origine de l'installation de la première piscine olympique dans le département des Pyrénées-Orientales. Fondatrice du Club sportif Canet 66 Natation, elle le voit se développer avec des nageurs de niveau international. Peu avant sa disparition, Arlette Franco avait tenu à rendre hommage à son ami Henri Sérandour, en inaugurant la nouvelle piscine de Canet-en-Roussillon de son nom.

Opérée en 2008 d'une tumeur au cerveau, dont les séquelles la laisseront diminuée, elle meurt le à Canet-en-Roussillon, des suites de la maladie [3], [4]. Elle est remplacée à l'Assemblée nationale par son suppléant, Fernand Siré.

Other Languages