Architecture

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Architecture (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant .

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

La cathédrale de Beauvais, XIIIe siècle, toute en pierre de taille, possède la plus haute voute d'ogive du monde, et elle représente l’exemple le plus aérien et dématérialisé de l' architecture gothique qui atteint là ses limites techniques.
La coupole du Panthéon de Rome, construit dans l' Antiquité romaine au début du IIe siècle, est restée de loin la plus large coupole du monde durant de nombreux siècles, elle ne sera égalée de peu qu'au XVe siècle par le dôme de la Cathédrale de Florence qui marque de ce fait le début de la Renaissance.

L'architecture est l' art majeur de concevoir des espaces et de bâtir des édifices, en respectant des règles de construction empiriques ou scientifiques, ainsi que des concepts esthétiques, classiques ou nouveaux, de forme et d'agencement d'espace, en y incluant les aspects sociaux et environnementaux liés à la fonction de l'édifice et à son intégration dans son environnement, quelle que soit cette fonction : habitable, sépulcrale, rituelle, institutionnelle, religieuse, défensive, artisanale, commerciale, scientifique, signalétique, muséale, industrielle, monumentale, décorative, paysagère, voire purement artistique.

C'est pourquoi l'architecture est définie comme « une expression de la culture ». Elle est reconnue comme le premier des arts majeurs dans la classification des arts, communément admise, du XXe siècle, des 9 arts majeurs et fait partie des beaux-arts.

L'Architecture désigne également l'ensemble des connaissances et des techniques de cet art de concevoir et de construire des structures complexes, englobant les édifices terrestres, les espaces et les paysages modifiés par l'homme répondant à des critères architecturaux, les artefacts habitables naviguant sur l'eau et sous l'eau ( architecture navale) et dans l'espace (architecture spatiale), que l'humanité a pu imaginer et réaliser au fil des millénaires.

Architecture

Définition de l'architecture

Le Donald Smits Centrum voor Informatie Technologie (CIT) de l' université de Groningue ( Pays-Bas). Bâtiment d'architecture contemporaine, il a été édifié en 2002.

On voit dans les Dix livres de l'architecture de Vitruve que l'architecture comprend l'édification de toutes les sortes de bâtiments civils ou religieux, les ponts, les aqueducs, les ports, ainsi que les villes.

Le terme architecture (en latin architectura), est issu du grec ἀρχιτέκτων de ἀρχός/ή (« chef, principe ») et τέκτων (« tecton », qui veut dire «  couvrir » et qui a donné « toicture » en ancien français, devenu «  toiture ») ; l'architecture désigne donc à l'origine l' art de clore et de couvrir des lieux, et l'architecte celui qui dirige cette opération.

À partir du XVIe siècle, les architectes spécialisés dans la conception des bâtiments, des fortifications et des machines pour la guerre ont pris le nom d' ingénieurs.

Au XIXe siècle, certains architectes occidentaux, par exemple Eugène Viollet-le-Duc, s'attachent fortement à l'aspect constructif. (Ils se concentrent en particulier sur les charpentes métalliques et participent au développement de la mécanique statique). L'architecture trouve alors une nouvelle étymologie basée sur le grec Techné, la force, la structure, la charpente.

À partir du XXe siècle, en Occident dont les conceptions de production d'objet sont alors devenues globalement techniques et productives, il est possible de définir l'architecture comme l' art de diriger la construction, de concevoir les structures, de donner finalement une apparence avec des matériaux. L’« art de bâtir » s'ajoute à la simple construction des édifices.

Dans certaines autres parties du monde, on peut formuler que cet « art de bâtir » comporte toujours une ritualisation, qui a existé dans le passé en Occident, distinguant l'architecture de la construction simple.

Les applications de l'architecture

Château d'Écouen en France.

L'architecture s'occupe des bâtiments, des espaces publics, des villes et villages, des paysages, mais aussi d' ouvrages d'art, de navires ( architecture navale).

Étant donné l'ampleur de ses applications et la volonté d'expression mise sur la construction d'édifices, l'architecture dans toute son histoire est une activité plus proche des arts et métiers qu'une activité scientifique rigoureuse qu'elle est plus ou moins devenue. L'architecture fait d'abord appel à des savoirs organisés en un ensemble qui lui est particulier par son application à la construction tels que la composition, la géométrie, la morphologie, l'ornementation, l'harmonie (à base religieuse ou non), en même temps que le métré, la statique et le droit de manière habituelle pour la construction d'édifices; L'architecture va puiser d'abord dans les savoir-faire des différents beaux-arts et des différents métiers du bâtiment. Mais l'architecture va aussi puiser dans les ressources de différentes disciplines scientifiques : la géologie, la résistance des matériaux ainsi que dans les différentes sciences humaines comme l' anthropologie, la sociologie, la psychologie ( ergonomie), l' écologie ou la géographie. L'architecture se formalise aussi en puisant dans l' Histoire.

L'architecture se différencie de la construction en ce que l'architecture apporte une dimension particulière de réflexion et de planification de la part du concepteur, lorsqu'il envisage l'ensemble du cycle de vie d'une construction. Cette réflexion est à la fois esthétique, sociale, environnementale et philosophique.

L'architecture naît de besoins fonctionnels tels que habiter, traverser un fleuve, travailler, se soigner, faire du sport, se divertir. Des réponses formelles spécifiques sont apportés à ces besoins concernant l’organisation, la structure, la technique de construction, tout en répondant à des objectifs notamment esthétiques et sociaux. L'architecture naît de besoins de représentation des idéaux et de la mémorisation des faits passés.

La corrélation entre la variété des besoins, la variété des réponses possibles, et la variété des sensibilités esthétiques donne une infinité d’architectures différentes et de nombreuses interprétations par des architectes. On peut néanmoins les regrouper par périodes, par courants de styles (formels ou bien éthériques), par type de structure, par type de technique, par fonctions. (Voir "Le Patrimoine architectural" ci-après).

On utilise l'architecture aussi bien pour la création que pour la restauration ou la transformation (rénovation) des édifices. Il s'agit parfois simplement d'une action d'ornementation du bâti, sans autre opération. Et pour des constructions anciennes, il peut s'agir de réornementation avec retour à l'aspect initial ou à l'inverse d'ajout de différences qui les modernise. Dans certains cas cela concerne la mise en ensemble des édifices, par exemple la constitution de cité. Depuis l'Antiquité, l'objet sur lequel se pose l'acte architectural est quelquefois la ville même prise dans son entier, l' agglomération de constructions, lorsque par exemple il s'agit d'une ville nouvelle aussi bien antique que contemporaine. L' Histoire de l'urbanisme est totalement liée à l' Histoire de l'architecture, histoires existant déjà avant la fondation de l'Égypte au IVe millénaire av. J.-C. avant l'âge des métaux. La caractérisation formelle des édifices fait partie des contraintes d' urbanisme, dont le domaine d'application est la ville et les territoires associés et pour ces domaines les données sociales et politiques ont une importance certaine.

La constitution de l'architecture sur l'édifice

Architecture mexicaine moderne.

L'architecture est nécessaire pour produire des marques dans la mémoire des peuples organisés sédentaires dans la quasi-totalité des sociétés existantes. La prise de position solennelle concernant les lieux remarquables est faite par ce moyen. L'architecture traduit pour les lieux de rassemblement leur nature et leur fonction sociale pour le public .

Il s’agit par l'architecture dans un ordre de priorité qui dépend de l'époque considérée:

  • de montrer la puissance de la « Nature » et composer avec elle [N 1] et avec l'écoulement du temps et ses énergies [N 2],
  • d'exprimer le pouvoir sécuritaire ou la puissance individuelle avec l'autorité,
  • d'afficher le niveau hiérarchique des tenants dans la société (classe sociale),
  • de manifester la fonction de l'édifice dans l'organisation de la société,
  • de fournir et caractériser des lieux différents du monde ordinaire (religion et spiritualité, spectacle).

Des choses matérielles et immatérielles sont mises en accord convenable par la disposition des éléments. L'Harmonie correspond à la civilisation et l'époque considérée [N 3]. L'architecture produit des codes à lire dans l'espace aménagé. Ces codes des formes et des matières traduisent le cosmos tel qu'il est appréhendé. Par exemple l'« architecture de ruine » apparue au XIXe siècle est une construction neuve réinscrivant temps et culture.

Dans l’aire occidentale moderne, l'architecture intervient à de nombreuses échelles depuis la conception et la réalisation d'éléments constituant les membres de corps de bâtiments, jusqu'à celle de villes entières conçues comme un tout. L'architecture est ressentie comme un moyen de traduire l'espace entourant le corps humain par la philosophie associée à la psychologie de la sphère intime, de la sphère privée, de la sphère publique qui se définissent selon la société [N 4]. Cette modélisation des espaces contient en facteurs les importances différentes données par l'individu à la conscience de soi et à la conscience de l'extérieur. L'espace contenant est détaillé graduellement en pièces, en locaux pour l'abri de l'individu, de la famille; puis en espace public commun; et enfin en espace « naturel ».

L'activité de l'architecte selon sa motivation personnelle [N 5] est censée produire de l'architecture lors de la commande de structure collective (état…) ou d'individu. À partir des formes de constructions funéraires ancestrales, l'activité s'est centrée sur celle des formes habitées. Elles sont devenues "classiques" depuis le Moyen Âge : il s'agit de maisons d'habitat, écoles, hôpitaux, en plus des tribunaux, lieux de culte (églises temples...), ateliers, "mairies"… Se sont ajoutés depuis le Néolithique au fur et à mesure du temps au patrimoine des éléments venant de la modernisation de l'activité humaine et de l'organisation de la société où le côté pratique se mêle au côté rituel devenu aspect culturel. Il s'agit des éléments respectant les besoins militaires avec rassemblement (places, forts et châteaux), de besoins structurels de réseaux de transport (ponts, ports, gares ferroviaires, aéroports) et de commerce (boutiques antiques, halles, hypermarchés), besoins d'espace de rassemblement et de loisir (théâtres, stades, gymnases, piscines, patinoires, résidences balnéaires et de montagne) et parfois de besoins exprimés pour la production pré-industrielle et industrielle (manufactures usines construites selon certains modes de gestion des ressources humaines, mode de gestion de l'image publicitaire). Après la Renaissance, le projet architectural à l'occidentale aboutissant à l'Architecture exprimée sur l'édifice d'habitat ou autre prend une formulation technique de la procédure de conception définissant la présence d'Architecture. Ce qui est voulu est d'établir-procurer des sensations chez l'observateur [N 6]. Dans l' histoire de la construction en occident, la construction sans formulation architecturale est passée de la majeure partie des bâtiments à son inverse: une formulation architecturale de la majeure partie de la construction d'édifice. La formulation architecturale de l'édifice pour l'aspect et l'organisation des volumes a été associée avec la formulation de l'aspect et l'organisation des terrasses pentes et circulations de la parcelle de terrain qui reçoit l'édifice.

Le Patrimoine architectural

Article détaillé : Patrimoine culturel.
La Grande Mosquée de Kairouan (Tunisie) est la plus ancienne mosquée d'Afrique du Nord. Son aspect actuel date du IXe siècle.

L’architecture désigne le corpus de tous les édifices construits, c'est-à-dire leur classification et leur étude, qu'ils aient été conçus par des constructeurs affichant une intention esthétique ou non.

Le terme « architecture » suivi d'un qualificatif permet aussi de spécifier un ensemble générique du patrimoine bâti. Cette classification permet une identification de l'objet bâti. La possibilité est que l'édifice comporte une volonté d'acte architectural. Mais aussi il peut y avoir une absence de déclaration qu'il s'agit d'acte architectural, et que c'est de l'architecture par le fait (voir architecture vernaculaire).

Le terme « architecture » permet ainsi de spécifier, pour l'objet créé par l'acte de bâtir, l’ensemble des caractéristiques telles que la forme et la symbolique ou les propriétés d’usage. Pour cette classification, on ajoute en général un qualificatif distinctif de la mise en ensemble par style, par usage, par époque, par matière (exemples : architecture militaire, architecture chrétienne, architecture romane, architecture bois).

Mais on utilise aussi techniquement des noms qui sont plus spécialisés et moins parlants : exemples « Bauhaus », « Roccoco », « École de Chicago ». Ces noms n'ont par ailleurs pas un sens universel: ainsi si l'époque baroque correspond à l'architecture baroque dans l'Europe partie Est, elle ne correspond pas à l'architecture baroque en France mais à l'architecture classique (les guerres de religion n'ayant en France pas permis un développement de l'architecture autre que celle des grands personnages du pouvoir établis en conflit religieux).

Les méthodes originelles utilisées pour bâtir les édifices ainsi catégorisés a posteriori ne posent pas fondamentalement la différence entre les multiples styles.

Other Languages
Afrikaans: Argitektuur
Alemannisch: Architektur
aragonés: Arquitectura
العربية: عمارة
مصرى: عماره
asturianu: Arquiteutura
azərbaycanca: Memarlıq
башҡортса: Архитектура
Boarisch: Architektua
žemaitėška: Arkėtektūra
беларуская: Архітэктура
беларуская (тарашкевіца)‎: Архітэктура
български: Архитектура
भोजपुरी: आर्किटेक्चर
বাংলা: স্থাপত্য
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: স্থাপত্য
brezhoneg: Arkitektouriezh
bosanski: Arhitektura
català: Arquitectura
нохчийн: Архитектура
Cebuano: Arkitektura
کوردیی ناوەندی: نژیاروانی
čeština: Architektura
kaszëbsczi: Architektura
Чӑвашла: Архитектура
dansk: Arkitektur
Deutsch: Architektur
Ελληνικά: Αρχιτεκτονική
English: Architecture
Esperanto: Arkitekturo
español: Arquitectura
euskara: Arkitektura
estremeñu: Arquitetura
فارسی: معماری
Nordfriisk: Baukonst
furlan: Architeture
Frysk: Boukeunst
Gaeilge: Ailtireacht
贛語: 建築學
Gàidhlig: Ailtireachd
galego: Arquitectura
Avañe'ẽ: Jogapokuaa
עברית: אדריכלות
हिन्दी: वास्तुकला
Fiji Hindi: Architecture
hrvatski: Arhitektura
Kreyòl ayisyen: Achitekti
magyar: Építészet
interlingua: Architectura
Bahasa Indonesia: Arsitektur
Interlingue: Architectura
Ilokano: Arkitektura
íslenska: Byggingarlist
italiano: Architettura
日本語: 建築
Patois: Aachitecha
Basa Jawa: Arsitèktur
ქართული: არქიტექტურა
қазақша: Сәулет өнері
kalaallisut: Ilusilersugaaneq
한국어: 건축
कॉशुर / کٲشُر: فَنہِ تعمیٖرات
Kurdî: Mîmarî
Кыргызча: Архитектура
Latina: Architectura
Ladino: Arkitektura
Lëtzebuergesch: Architektur
Limburgs: Architectuur
lumbaart: Architetüra
lietuvių: Architektūra
latviešu: Arhitektūra
Malagasy: Maritrano
Baso Minangkabau: Arsitektur
македонски: Архитектура
монгол: Архитектур
молдовеняскэ: Архитектурэ
Bahasa Melayu: Seni bina
Mirandés: Arquitetura
မြန်မာဘာသာ: ဗိသုကာပညာ
Nāhuatl: Calmanaliztli
Napulitano: Architettura
Nedersaksies: Architektuur
नेपाल भाषा: आर्किटेक्चर
Nederlands: Architectuur
norsk nynorsk: Arkitektur
norsk bokmål: Arkitektur
Novial: Arkitekture
Nouormand: Architectuthe
occitan: Arquitectura
Livvinkarjala: Arhitektuuru
ਪੰਜਾਬੀ: ਉਸਾਰੀ ਕਲਾ
Papiamentu: Arkitectura
Norfuk / Pitkern: Aarkitekchur
polski: Architektura
Piemontèis: Architetura
پنجابی: آرکیٹکچر
português: Arquitetura
română: Arhitectură
armãneashti: Arhitecturâ
русский: Архитектура
русиньскый: Архітектура
саха тыла: Архитектура
sicilianu: Architittura
srpskohrvatski / српскохрватски: Arhitektura
Simple English: Architecture
slovenčina: Architektúra
slovenščina: Arhitektura
српски / srpski: Архитектура
Seeltersk: Baukunst
Basa Sunda: Arsitéktur
svenska: Arkitektur
Kiswahili: Usanifu majengo
тоҷикӣ: Меъморӣ
Tagalog: Arkitektura
Türkçe: Mimarlık
татарча/tatarça: Архитектура
українська: Архітектура
اردو: معماری
oʻzbekcha/ўзбекча: Meʼmorlik
vèneto: Architetura
Tiếng Việt: Kiến trúc
Winaray: Arkitektura
მარგალური: არქიტექტურა
ייִדיש: ארכיטעקטור
Zeêuws: Architectuur
中文: 建筑
Bân-lâm-gú: Kiàn-tio̍k
粵語: 建築學