Araméen

Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Araméens (homonymie).
Araméen
ארמית Arāmît, ܐܪܡܝܐ Oromoyo, آرامية Ārāmiya
Pays
Nombre de locuteurs 438 300 [1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 arc
Stèle portant une dédicace en araméen au dieu Salm, Ve siècle Ve siècle av. J.-C., trouvée à Tayma en Arabie.

L'araméen est un groupe de langues afro-asiatiques. Son nom vient d' Aram [2], une ancienne région du centre de la Syrie.

Dans cette famille, l'araméen appartient à la branche sémitique. Plus précisément, il constitue une partie de la sous-famille sémitique occidentale septentrionale, qui comprend également les langues cananéennes telles que l' hébreu et l' ougaritique. L' alphabet araméen a été largement adopté pour les autres langues et est l'ancêtre des alphabets hébreu et arabe.

Durant ses 3 000 ans d'histoire écrite [3], l'araméen a été utilisé en tant que langue administrative des empires et langue de culte. C'était une des langues quotidiennes d'Israël pendant la période du Second Temple (539 av. J.-C. – 70 apr. J.-C.), la langue parlée par Jésus-Christ [4], [5], la langue d'une grande partie des livres bibliques de Daniel et d' Esdras et c'est la principale langue du Talmud [6]. Toutefois, le judéo-araméen était différent par les caractères et par la grammaire. La longue histoire de l'araméen et son utilisation diversifiée et généralisée a abouti à la création de nombreux dialectes, parfois considérés comme des langues. Ainsi, il n'y a pas eu une langue araméenne statique, chaque époque et chaque zone géographique a plutôt eu sa propre variété. L'araméen a été retenu comme langue liturgique par certaines Églises orientales, sous la forme du syriaque, variété araméenne dans laquelle a été diffusé le christianisme oriental. Ces communautés la parlant ou parlant une autre forme d'araméen comme langue vernaculaire.

L'araméen moderne est parlé aujourd’hui comme première langue par de nombreuses petites communautés éparses et en grande partie isolées, chrétiennes, juives, et par les groupes ethniques mandéens de l' Asie occidentale [7] — les plus nombreux, les Assyriens, sous la forme de l' assyrien néo-araméen et du chaldéen néo-araméen — ; ils ont tous conservé l'utilisation d'une langue véhiculaire dominante, malgré les transferts linguistiques.

Les langues araméennes sont considérées comme langues en voie de disparition [8].

Importance historique de l'araméen

Inscription en araméen sur la stèle funéraire de Si'gabbor trouvée à Neirab (début du VIIe siècle av. J.-C.).

Au VIe siècle VIe siècle av. J.-C., l'araméen était la langue administrative de l' Empire perse. Du e siècle jusqu'à 650 650 apr. J.-C., c'était la principale langue écrite du Proche-Orient. Elle a donné son nom à l' alphabet araméen avec lequel elle était écrite. L'araméen pouvait servir de langue véhiculaire ou lingua franca [9].

Une des plus grandes collections de pièces en araméen achéménide, au nombre de 6 000 lisibles (correspondant à environ 500 textes déchiffrés), est celle des tablettes des fortifications de Persépolis [10], [11].

L’araméen était la « langue de relation » de cette époque, la langue de l’éducation et du commerce. Au VIIIe siècle av. J.-C., on parlait couramment l’araméen de l’Égypte à l’Asie majeure, jusqu’au Pakistan, et c’était la principale langue des grands empires d’Assyrie, de Babylone et, plus tard, de l’empire chaldéen ainsi que du gouvernement impérial de la Mésopotamie. L’araméen s’est également répandu en Palestine, supplantant l’hébreu comme langue la plus couramment parlée entre 721 et 500 av. J.-C. Une grande partie de la loi judaïque a été créée, débattue et transmise en araméen, et c’est aussi la langue à la base du Talmud.

On considère que Jésus a parlé et écrit ce qu’on désigne aujourd’hui comme l’araméen occidental, le dialecte des Juifs de cette époque. Après la mort du Christ, les premiers chrétiens ont rédigé certaines Écritures en araméen, relatant la vie de Jésus et propageant sa parole dans cette langue, dans de nombreux pays.

Langue historiquement employée pour exprimer des idées religieuses, l’araméen constitue un lien entre le judaïsme et la chrétienté. Le professeur Franz Rosenthal a écrit, dans le Journal of Near Eastern Studies (traduction libre) : « À mon avis, l’histoire de l’araméen représente le triomphe, pur et simple, de l’esprit humain incarné dans la langue (qui est la forme la plus directe de l’expression de l’esprit)… [Cette langue] réussissait, avec force, à promulguer les questions spirituelles » [12]

Other Languages
Afrikaans: Aramees
aragonés: Idioma arameu
العربية: لغة آرامية
asturianu: Araméu
azərbaycanca: Arami dili
تۆرکجه: آرامی دیلی
Bikol Central: Arameo
беларуская: Арамейскія мовы
беларуская (тарашкевіца)‎: Арамэйскія мовы
brezhoneg: Yezhoù aramaek
català: Arameu
čeština: Aramejština
Cymraeg: Aramaeg
Zazaki: Aramki
Esperanto: Aramea lingvo
español: Lenguas arameas
euskara: Aramera
føroyskt: Aramæiskt mál
Nordfriisk: Aramäisk spriaken
Frysk: Arameesk
Gaeilge: An Aramais
Gàidhlig: Aramais
Gaelg: Aramaaish
עברית: ארמית
हिन्दी: आरामाईक
hrvatski: Aramejski jezik
magyar: Arámi nyelv
Հայերեն: Արամեերեն
Bahasa Indonesia: Bahasa Aram
íslenska: Arameíska
italiano: Lingua aramaica
日本語: アラム語
ភាសាខ្មែរ: ភាសាអារ៉ាម
한국어: 아람어
لۊری شومالی: زوٙن آرامی
lietuvių: Aramėjų kalba
latviešu: Aramiešu valoda
македонски: Арамејски јазик
മലയാളം: അരമായ
Bahasa Melayu: Bahasa Aramia
Nedersaksies: Aramees
Nederlands: Aramees
norsk nynorsk: Arameisk
norsk: Arameisk
occitan: Aramèu
Norfuk / Pitkern: Auramaik
português: Aramaico
română: Limba aramaică
sicilianu: Lingua aramàica
srpskohrvatski / српскохрватски: Aramejski jezik
Simple English: Aramaic language
slovenčina: Aramejčina
slovenščina: Aramejščina
српски / srpski: Арамејски језик
svenska: Arameiska
Kiswahili: Kiaramu
தமிழ்: அரமேயம்
Tagalog: Wikang Arameo
Türkçe: Aramice
українська: Арамейська мова
Tiếng Việt: Tiếng Aram
walon: Arameyin
მარგალური: არამეული ნინეფი
ייִדיש: אראמיש
中文: 亞拉姆語
粵語: 亞拉姆文