Antonello de Messine

Antonello de Messine
Antonello da Messina - Portrait of a Man - National Gallery London.jpg

Portrait d'homme (faux autoportrait), 1473, 35,5 × 25,5 cm, huile sur bois, Londres, National Gallery

Naissance
Décès
Février 1479
Messine
Nom de naissance
Antonello di Giovanni di Antonio
Nationalité
Activité
Maître
Élève
Mouvement
Influencé par
Enfant
Iacobello De Antonio ( en) Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées

Antonello de Messine, né vers 1430 à Messine en Italie où il meurt en février 1479, est un peintre italien de la Renaissance.

Biographie

Formation et premières années

Antonello de Messine est le fils de Giovanni de Antonio, magister mazonus (tailleur de pierre ou bien marbrier) et de Garita (Margherita). Une lettre de l'humaniste napolitain Pietro Summonte au gentilhomme vénitien Marcantonio Michiel présente Antonello comme un élève du peintre Antonio Colantonio, établi à Naples : « Celui-ci [Colantonio] n’arriva pas, faute de temps, à la perfection du dessin des choses antiques, comme y arriva son disciple Antonello de Messine » (Costui [Colantonio] non arrivò, per colpa delli tempi, alla perfezione del disegno delle cose antique, sì come ci arrivò lo suo discepolo Antonello da Messina). Cet apprentissage se situe probablement entre 1445 et 1455. Naples est alors un point de convergence artistique (et parfois politique) des grands maîtres flamands et catalans.

L'artiste

En 1457, Antonello travaille pour son propre compte, puisqu’en mars il reçoit la commande d’un étendard pour la confrérie de San Michele dei Gerbini de Reggio de Calabre. En 1460, il est de retour à Messine.

La Vierge de l’Annonciation du Museo Civico de Côme, la Madone Forti (Venise, collection particulière) et la Madone Salting (Londres, National Gallery) sont les premières œuvres communément attribuées au jeune Antonello. Dès ses premières œuvres, il affirme une personnalité suffisamment forte pour assimiler avec profit les apports extérieurs les plus variés. Relativement peu marqué par la tradition locale, il fera toujours preuve, en fait, de la plus grande originalité. L'évolution de son style révèle un rapprochement avec Piero della Francesca.

Il se montre original dès le Saint Jérôme dans son cabinet de travail (1475). Il a assimilé les principes de la perspective florentine. La pureté et la luminosité de son œuvre, ainsi que la fermeté de dessin lui valent un prestige considérable.

Le Condottiere (1474-1476) reste le portrait le plus énergique, le plus volontaire. L'équilibre, l'ampleur, la rigueur, et la plénitude sont servis par des chromatismes qui devancent les trouvailles d'un Giorgione. La sobriété et la modernité de la composition de La Vierge de l'Annonciation , peinte en 1476 ou 1477, en font une œuvre majeure de la Renaissance italienne ( palais Abatellis, Palerme).

Other Languages
norsk nynorsk: Antonello da Messina
српски / srpski: Антонело да Месина