Antoine Herth

Antoine Herth
Fonctions
Député de la 5e circonscription du Bas-Rhin
En fonction depuis le
(15 ans, 1 mois et 27 jours)
Élection 16 juin 2002
Réélection 10 juin 2007
17 juin 2012
18 juin 2017
Législature XIIe, XIIIe, XIVe et XVe
Groupe politique UMP (2002-2007) (apparenté)
UMP (2007-2015)
LR (2015-2017)
LC (depuis 2017)
Prédécesseur Germain Gengenwin ( UDF)
Conseiller régional d' Alsace

(5 ans, 8 mois et 21 jours)
Élection 21 mars 2010
Président Philippe Richert
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Sélestat ( Bas-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Profession Agriculteur

Antoine Herth est un homme politique français, né le à Sélestat ( Bas-Rhin).

Biographie

Titulaire d'un BTS agricole et d'un baccalauréat D obtenu en candidat libre, Antoine Herth reprend l'exploitation familiale d' Artolsheim en 1984 [1]. Il milite très tôt au sein des Jeunes agriculteurs de son canton. Il accède ensuite à des responsabilités départementales, nationales et européennes au sein du Centre national des jeunes agriculteurs.

Entre 1993 et 1998, il siège au Conseil économique et social où il sera l'auteur d’un rapport remarqué sur L’équilibre alimentaire mondial.

En 2002, le député UDF sortant Germain Gengenwin se retirant, il est investi par l' UDF, sous l'étiquette Union pour la majorité présidentielle, dans la 5e circonscription du Bas-Rhin pour les élections législatives. Le , il est élu député à l'âge de 39 ans. Dans la foulée, il rejoint l' UMP.

Le monde agricole est naturellement son premier cheval de bataille. À ce titre, il est nommé secrétaire national de l' UMP chargé de l'agriculture en 2005.

Son premier mandat de député a notamment été consacré à des travaux sur le commerce équitable, le développement durable et les biocarburants. Il est également rapporteur de la loi d'orientation agricole en 2005 et auteur d'un rapport d'information sur les biocarburants en 2006. Il lui sera confié une mission parlementaire sur le commerce équitable, une première à cette échelle en France. En mai 2005, il rend son rapport au Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Le , il est réélu député avec 58,01 % des voix au premier tour pour un deuxième mandat de député. En 2008, il est rapporteur du projet de loi relatif aux OGM et auteur d'un rapport d'information sur la mise en œuvre de la loi d'orientation agricole. En 2010, il est auteur d'un nouveau rapport d'information, cette fois-ci sur l'application de la loi relative aux OGM.

Le , il est élu conseiller régional d' Alsace sur la liste menée par Philippe Richert. Il est nommé vice-président de la région chargé des transports.

En février 2011, il est pressenti pour faire son entrée au gouvernement [2]. En avril 2011, il remet un rapport sur le biocontrôle au ministre de l'Agriculture. Il formule quinze propositions visant à la promotion d'une agriculture durable moins dépendante des produits chimiques, trouvant notamment écho dans le plan "Ecophyto 2018".

Le , il est réélu député au second tour des élections législatives avec un score de 67,78 %. Lors des élections internes pour la présidence de l'UMP en 2012, il est, conjointement avec sa collègue Laure de La Raudière, le premier député à soutenir la candidature de Bruno Le Maire. Il le soutient également pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016 [3]. En septembre 2016, il est nommé directeur de campagne régional pour le Grand-Est [4].

Other Languages
Deutsch: Antoine Herth
English: Antoine Herth