Années 1040

Événements

La pierre runique de Gripsholm, en Suède, érigée vers 1040, commémore l'expédition d'Ingvarr au Serkland  (en).
  • Au Japon, à partir de 1040, la restauration puis la réforme du système des domaines octroyés aux familles aristocratiques ( shôen) renforce le pouvoir des clans provinciaux et devient un facteur de fragmentation politique et social.
  • Empire byzantin : le règne de Constantin IX (1042- 1055) est marqué par la perte définitive de l’ Italie au profit des Normands (disgrâce de Georges Maniakès), la progression des Seldjoukides à l’est, les troubles intérieurs et le schisme religieux entre Constantinople et Rome. C’est néanmoins une période très florissante pour les lettres, dominée par la personnalité de l’érudit Michel Psellos, protégé de l’empereur, qui occupe une place importante dans l’État pour 25 ans. Constantin ouvre le sénat à la bourgeoisie de la capitale et aux fonctionnaires provinciaux [1].
  • Soumission de l' Arménie à Byzance.
    • À la mort du roi d’ Ani Sembat III en 1041, l’empereur byzantin prétend substituer à son successeur légitime, son neveu Gaghik II, son propre candidat, Vest Sarkis. Devant le refus des Arméniens, il lance contre eux trois expéditions, qui sont repoussées. Allié au roi des Albans, l’empereur byzantin réunit alors la totalité de ses forces mais est écrasé devant Ani par le général Vahram Pahlavani. Il aurait perdu 20 000 hommes. Aussitôt débarrassé des Grecs, le jeune roi Gaghik et son général se retournent contre les Turcs. Grâce à une manœuvre habile, ils leur infligent une sanglante défaite sur les bords du Goktchai. Les Byzantins, cette fois alliés aux Arabes de l'émir de Dwin, lancent une nouvelle attaque. Ayant acheté la neutralité des Arabes, Gaghik réussit à les mettre en déroute. L’empereur byzantin, par le truchement de Vest Sarkis, invite alors Gaghik à venir à Constantinople signer avec lui un traité de paix perpétuelle (été 1045). Gaghik accepte et se met en route après avoir confié la régence au catholicos Petros. Mais dès son arrivée, l’empereur le fait enfermer et envoie une nouvelle armée contre son royaume. Le catholicos livre Ani aux Grecs. Les Arméniens se soumettent à Byzance (1045- 1064). Une partie de la population est déportée [2].
Other Languages
aragonés: Anyos 1040
العربية: عقد 1040
asturianu: Década del 1040
беларуская (тарашкевіца)‎: 1040-я
bosanski: 1040te
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 1040 nièng-dâi
Cebuano: Dekada 1040
Чӑвашла: 1040-мĕш çулсем
Cymraeg: 1040au
dansk: 1040'erne
Deutsch: 1040er
English: 1040s
Esperanto: 1040-aj jaroj
español: Años 1040
suomi: 1040-luku
føroyskt: 1040-árini
Gaeilge: 1040í
贛語: 1040年代
Gàidhlig: 1040an
hrvatski: 1040-ih
Bahasa Indonesia: 1040-an
íslenska: 1041-1050
italiano: Anni 1040
日本語: 1040年代
Basa Jawa: 1040-an
ქართული: 1040-იანები
한국어: 1040년대
олык марий: 1040 ийла
македонски: 1040-ти
Bahasa Melayu: 1040-an
Nāhuatl: 1040 xiuhtin
Nederlands: 1040-1049
Nouormand: Annaées 1040
Sesotho sa Leboa: 1040s
português: Década de 1040
Runa Simi: 1040 watakuna
română: Anii 1040
русский: 1040-е годы
sicilianu: 1040ini
srpskohrvatski / српскохрватски: 1040-e
Simple English: 1040s
slovenščina: 1040.
shqip: Vitet 1040
српски / srpski: 1040-е
Basa Sunda: 1040-an
svenska: 1040-talet
Kiswahili: Miaka ya 1040
Türkmençe: 1040ýý
татарча/tatarça: 1040-еллар
українська: 1040-ві
oʻzbekcha/ўзбекча: 1040-lar
Tiếng Việt: Thập niên 1040
中文: 1040年代
Bân-lâm-gú: 1040 nî-tāi
粵語: 1040年代