Angiographie

L’angiographie est une technique d' imagerie médicale portant sur les vaisseaux sanguins qui ne sont pas visibles sur des radiographies standards. Elle impose l'injection d'un produit de contraste lors d'une imagerie par rayons X. L'angiographie est un examen invasif.

Sa signification est « imagerie des vaisseaux ». On parle d’artériographie pour l'exploration des artères et de phlébographie pour celle des veines.

Usages

L'angiographie est un examen invasif, comportant des risques et il n'est réalisé qu'en dernier recours, lorsqu'un traitement médical n'est plus suffisant.

L'angiographie permet de réaliser des examens à visée soit diagnostique, soit interventionnelle [1].

  • Les examens à visée diagnostique ont pour objectif d'identifier des pathologies vasculaires afin d'aider à un traitement ultérieur qu'il soit endo-vasculaire, chirurgical ou médicamenteux. C'est aussi une source d'informations utilisée avant une intervention chirurgicale afin de repérer précisément le trajet des vaisseaux. Au niveau artériel, elle recherche des anomalies telles que des rétrécissements ( sténoses) ou d'autres obstacles à l'écoulement du sang. On peut explorer les artères rénales, pulmonaires, cérébrales, de la rétine, des membres… Au niveau veineux, elle fait partie du bilan de thrombose veineuse profonde (phlébite) et en détermine les conséquences.
  • Les examens à visée interventionnelle ont pour objectif de minimiser voire de supprimer la pathologie identifiée, grâce à l'introduction d'instruments spécifiques par le point de ponction. Par exemple, une dilatation du vaisseau peut être pratiquée dans la partie rétrécie : on parle alors d' angioplastie. Le point de ponction lors d'une artériographie est, soit fémorale ( artère fémorale, partie haute de la cuisse), soit radiale ( artère radiale, bras). Le point de ponction lors d'une phlébographie est, par exemple, le pouce du pied pour les membres inférieurs.

Pathologies identifiables lors d'une angiographie

  • sténose : rétrécissement voire oblitération d'une artère.
  • shunt artério-veineux : malformation congénitale consistant en un court-circuit local des flux veineux et artériels.
  • malformation artério-veineuse : réseau artériel constitué par une tumeur, malformation congénitale consistant en un réseau diffus d'artérioles.
  • anévrisme : hernie artérielle pouvant conduire à un éclatement, et à une hémorragie locale, par exemple intra-crânienne ou aortique.
  • embolie : présence intraluminale d'un corps faisant obstacle à la circulation sanguine, par exemple les embolies pulmonaires étaient autrefois diagnostiquées à l'aide d'une angiographie pulmonaire (méthode tombée en désuétude depuis l'avènement de l' angioscanner thoracique).

Interventions réalisables lors d'une angiographie

  • dilatation d'une sténose : un ballon gonflable du diamètre exact du vaisseau est placé au niveau du rétrécissement puis gonflé; il est possible d'insérer autour de ce ballon un stent, sorte d'anneau cylindrique au maillage hélicoïdal qui restera en place après gonflage du ballon et maintiendra ouverte la lumière du vaisseau.
  • comblement d'anévrisme : plusieurs coils, morceaux de métal de forme hélicoïdale et ultra-souples, sont amenés jusqu’à l'intérieur de la lésion et laissés en place. Leur intrication forme alors une barrière réduisant la pression sanguine à l'intérieur de l'anévrisme, et réduisant de fait les risques de dilatation ultérieure de l'anévrisme et donc de son saignement.
  • embolisation de malformation artério-veineuse : (MAV) (de la colle à prise rapide va être amenée sur le lieu de la MAV, afin de combler les artérioles et de supprimer toute circulation ; lorsque ces artérioles alimentent une tumeur, l'objectif est de tuer la tumeur en l'asphyxiant / nécrose des tissus ; lorsque ces artérioles alimentent une MAV qui saigne, l'objectif est de stopper le saignement.
  • d'autres interventions ont pour visée de corriger des malformations congénitales comme la veine de Galien (pédiatrie) ou de restituer une circulation au travers d'un foie cirrhotique (PTCA).
  • chimio-embolisation: traitement palliatif des cancers du foie.

Inconvénients

Risques

Toute intervention invasive comporte un risque. Les complications sont rares, surtout avec les moyens mis à disposition et avec l’expérience acquise avec le temps sur ce type d’examen. Du fait du lieu de l’angiographie cérébrale, les complications sont tout de suite beaucoup plus graves. Elles peuvent être liées à l’angiographie par elle-même, en produisant un hématome au niveau du lieu de ponction sur l’artère ou en produisant une infection. Il y a des risques liés à la production des images radiographiques par l’exposition aux rayons X, due à une accumulation de radiographie. L’autre risque est d’avoir une réaction allergique au produit de contraste (allergie à l’iode).

  • Infection due à l’introduction du cathéter.
  • Réactions allergiques dues au produit de contraste ( choc anaphylactique)
  • D'hémorragie au site de ponction, pendant environ 24 heures.

Effets secondaires

Contre-indications

Other Languages
تۆرکجه: آنژیوگرافی
беларуская: Ангіяграфія
català: Angiografia
čeština: Angiografie
Deutsch: Angiografie
English: Angiography
español: Angiografía
italiano: Angiografia
日本語: 血管造影
қазақша: Ангиография
ಕನ್ನಡ: ನಾಳಲೇಖನ
한국어: 혈관조영술
Кыргызча: Ангиография
नेपाल भाषा: एञ्जियोग्राफी
Nederlands: Angiografie
norsk: Angiografi
polski: Angiografia
português: Angiografia
русский: Ангиография
srpskohrvatski / српскохрватски: Angiografija
Simple English: Angiography
српски / srpski: Ангиографија
svenska: Angiografi
Türkçe: Anjiyo
українська: Ангіографія
oʻzbekcha/ўзбекча: Angiografiya
中文: 血管攝影